Une demande inattendue

Une demande inattendue
28 mars 2017
Alors que je vois mes enfants grandir et que je sais que je n’aurai plus jamais de « petit bébé tout neuf » dans les bras, arrive ce cadeau que je n’attendais pas.

Alors que je vois mes enfants grandir, que je commence à me faire à l’idée que je ne serai vraisemblablement pas en mesure de reculer le temps, que je n’aurai plus jamais de « petit bébé tout neuf » dans les bras, arrive ce cadeau que je n’attendais pas.

La soirée devait en être une comme toutes les autres. Les enfants sortaient du bain et nous prenions un peu de temps pour jouer à un jeu de société en famille.

Le cellulaire clignote

Quelqu’un vient d’envoyer un message à ma conjointe. Son amie veut que l’on jette un coup d’œil à un document PowerPoint qu’elle a préparé pour le travail ou je ne sais plus trop quoi. C’est un peu étrange comme demande… On ne saisit pas exactement, mais on allume l’ordinateur.

On appuie sur le bouton et le diaporama se met à défiler. Assez rapidement, on comprend ce qui se trame sous nos yeux.

Une demande qui touche droit au coeur

Un mélange de sensibilité et d’humour pour nous demander une chose : d’être le parrain et la marraine de leur deuxième enfant!

Ils ont des frères, des sœurs, des tantes, des oncles et plein d’autres amis, mais c’est à nous qu’ils ont pensé. Ils ont cru que nous étions les meilleures personnes à qui confier cette responsabilité, à qui offrir cet honneur immense.

Évidemment, en grands privilégiés, ce fut un énorme plaisir d’accepter!

Ce soir-là, nous nous sommes couchés, ma conjointe et moi, en appréciant le fait que nous sommes choyés d’avoir des amis comme ça, fiers d’avoir cette occasion de créer une relation unique et importante avec un petit bonhomme tout à fait extraordinaire, en plus de pouvoir resserrer notre relation avec un couple qui nous est particulièrement cher.

Un rôle pour la vie

Pour moi, être parrain est un rôle important. À mes yeux, il s’agit d’un engagement à être présent pour l’enfant, pour l’aider à avancer lorsqu’il en a besoin, pour toujours.

C’est une occasion unique d’avoir un lien privilégié avec lui, mais aussi avec son père et sa mère. Accepter l’offre, c’est aussi pour moi une preuve d’amour et d’appréciation à l’endroit de ses parents. Un petit : « Hey, vous deux, si je peux faire quoi que ce soit, faites-moi signe n’importe quand! »

Bâtir ce lien et le faire perdurer au fil du temps est un défi. Un fichu de beau défi!

Et, malgré les trois heures de route qui nous séparent, je compte bien relever ce défi du mieux que je le pourrai.

Aujourd’hui, je suis heureux et reconnaissant.

Merci à vous deux!

PS : Sachez que si vous êtes pris avec une couche qui déborde ou un gros vomi qui sent le lait caillé, je serai toujours prêt à aller chercher des lingettes humides ou des débarbouillettes pour que vous ayez le nécessaire à portée de main afin de nettoyer!

 

Jean-François Quessy est aussi l’auteur du blogue  Un gars, un père.

 

Photo : GettyImages/Pictac

Jean-François Quessy
Je suis un père passionné, mais aussi un grand amoureux qui aborde sa vie avec humour.
Tous les billets de l'auteur

Partager