Maman, j’suis fatiguée

Maman, j’suis fatiguée
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
23 mars 2017
En début de semaine, ça se passe plutôt bien. Mais à compter du mercredi soir, ça peut exploser pour une niaiserie. Les enfants sont fatigués!

Mon amoureux plonge son regard dans le mien. J’y lis le même désespoir qui m’habite. Nous sommes jeudi soir et ça commence à paraître que les enfants sont fatigués. Nous enchaînons les crises depuis le retour de l’école. « J’haïs ça le poulet! » « Elle n’arrête pas de me regarder! » « J’suis pas capable de détacher mon manteau! » « C’était à mon tour de parler! » « Tu comprends pas! » « Je voulais choisir l’émission! » « J’suis tannée d’avoir des sœurs! » Etc. Tout est prétexte pour exploser.

Le passage de la garderie à l’école a eu cet effet sur mes deux grandes. L’adaptation se fait lentement. D’abord, l’abandon de la sieste en maternelle et ensuite la concentration exigée pour apprendre à l’école les épuisent. En début de semaine, ça se passe plutôt bien. Mais à compter du mercredi soir, ça peut exploser pour une niaiserie.

La routine du dodo est toujours la même. Les enfants se couchent à une heure raisonnable. Le matin, chacun se réveille à son rythme. Nous avons la chance de ne jamais utiliser de cadran pour le lever. Bref, j’ai tendance à croire que leurs besoins en sommeil sont comblés.

Bien sûr, il y a ces nuits où un des enfants tousse et réveille les autres. Ces autres nuits où Léonard jase parce qu’il n’a pas envie de dormir à 2 h du matin. Et ces autres encore où un cauchemar fait en sorte qu’un enfant nous appelle auprès de lui et réveille la maisonnée. Mais sinon, les nuits sont paisibles.

Pour les aider à bien dormir, nous essayons divers trucs : pas de télé après le souper, routine d’avant dodo relaxante, saine alimentation et exercice. Malgré tout, chaque semaine, le jeudi plus particulièrement, c’est pénible.

Et n’allez pas croire que notre horaire familial est chargé d’activités et de cours parascolaires. Nous passons nos soirées et nos fins de semaine à la maison à jouer ensemble, à mettre le nez dehors et à cuisiner. La fatigue ne doit donc pas venir de notre rythme de vie.

Parfois, la fin de semaine, nous proposons une sieste collective. Mais c’est toujours refusé en bloc! Même Blanche, du haut de ses 3 ans et demi, préfèrerait jouer avec ses sœurs plutôt que d’aller au lit. Ça me rappelle toutes ces vidéos sur Facebook de bébés qui s’endorment la figure dans leur assiette. Des enfants qui combattent le sommeil comme si c’était leur pire ennemi. S’ils savaient à quel point, une fois adulte, on aimerait faire la sieste! ;-)

Les enfants sont fatigués, mais ils ne veulent pas se reposer. Peut-être est-ce parce que leur fatigue n’est pas physique, mais plus psychologique?

Et vous? Est-ce que vos enfants trouvent leur semaine d’école fatigante? Sont-ils du genre à combattre le sommeil? Quels sont vos trucs pour qu’ils aient de l’énergie jusqu’au vendredi?

 

Photo : GettyImages/golero

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (36)

  1. Véronique 23 mars 2017 à 16 h 07 min
    Ici aussi, les jeudis ont été pénibles au début! J'ai essayé plein de choses, mais ça m'a pris du temps découvrir qu'ils avaient besoin d'un break! Alors le jeudi au lieu de se coucher plus tôt, on se couche plus tard parce qu'on va à la piscine et au resto ! C'est notre soirée plaisir de la semaine et ça va beaucoup mieux depuis!
  2. Josée Bournival 23 mars 2017 à 18 h 54 min
    Bonjour Véronique. Je n'aurais jamais pensé aborder le problème sous cet angle. Très intéressant... ça alimentera ma réflexion sur le sujet. Merci du partage. Josée XX
  3. Sonia 23 mars 2017 à 20 h 38 min
    Bonjour Josée, J'ai 2 filles qui vont à la l'école et 2 plus jeunes à la maison. j'ai aussi remarqué que plus la semaine avance et plus la fatigue de l'école se fait sentir. J'ai essayé le dodo plus tôt pour contrer la fatigue, mais j'ai réalisé que le fait de se changer les idées, par l'activité physique ou même une activité calme (comme un jeu de société en famille) aide beaucoup plus. On dirait que leur petit cerveau est fatiguée d'apprendre, mais pas fatiguée pour dormir. Donc, on essaie de faire les devoirs, leçons en début de semaine et plus la semaine avance, moins on en fait!!
  4. Josée Bournival 24 mars 2017 à 13 h 01 min
    Bonjour Sonia. J'ai une question pour vous. Ici, les enfants reçoivent leur liste de devoirs le vendredi. On profite donc du week-end pour tout faire. De cette façon, nous n'avons pas de devoirs les soirs de semaine. C'est une formule intéressante parce que j'avoue que certains soirs, quand je suis seule avec les enfants, je ne sais pas comment je ferais pour prendre le temps de faire des mathématiques. Donc est-ce par choix que vous faites les devoirs les soirs de semaine ou si c'est obligé pour vous? Josée XX
  5. Mélissa 25 mars 2017 à 09 h 41 min
    Bonjour, En effet ici aussi les enfants sont fatigués! Ils sont très sollicités tant à l'école pour notre grande qui est en première année, que notre plus jeune de 3 ans qui va à la garderie à temps plein. La stimulation intellectuelle des enfants est plus importante maintenant qu'elle ne l'était alors que nous étions enfants (j'ai 35 ans). Les "exigences " du développement de l'enfant sont au cœur des façons de faire des milieux de garde. C'est excellent mais également exigent pour nos enfants. Notre routine, par choix, est que devoirs et tâches se font en début de semaine. Le vendredi soir est consacré à un souper rapidement fait, un congé de bain et un film en famille. Le samedi est réservé aux activités sportives et aux souper ( entre amis ou famille élargie). Le dimanche, c'est "activité libre". Pas de planification, pas de routine et habillement au choix ( notre fille de 6 ans préfère souvent restée en pj!". Nous avons observé, quand ayant une journée par semaine où il n'y a rien de prévu et que la routine est "élastique ", ils sont beaucoup plus calme, respectueux des règles et moins fatigués.
  6. Josée Bournival 25 mars 2017 à 11 h 08 min
    Allo Mélissa. Chez nous aussi, on essaye de prendre ça relax. La fin de semaine, il faut se battre avec les filles pour qu'elles s'habillent. J'avoue que moi aussi, j'aime bien une journée "en mou" de temps en temps. ;-) Josée XX
  7. Ginette 27 mars 2017 à 17 h 17 min
    Bonjour Josée ! Je n'ai plus d'enfants d'âge scolaire mais j'ai des petits-enfants dont un commencera l'école en septembre . .. êtes vous vraiment d'accord avec l'idée des devoirs à la maisons ? J'ai toujours été contre . C'est selon moi l'équivalent de papa et maman qui rapportent du travail à la maison après le bureau ... J'espère tellement que le jour est proche ou les travaux scolaires à la maison seront bannis. S'il vous plait qu'on ne me réponde pas que les professeurs en ont déjà assez sur les bras ! Ils font leur travail comme n'importe quel travailleur qui fait du 9à 5 . Je ne suis pas contre une période de révision à la maison à l'approche d'un examen ou à la fin d'un trimestre mais les travaux scolaires journaliers ou hebdomadaires à la maison c'est non pour moi .
  8. Josée Bournival 29 mars 2017 à 11 h 30 min
    Bonjour Ginette. C'est un débat intéressant. Pour ma part, j'aime bien revoir les notions apprises en classe avec ma fille. Ça me permet de me mettre à jour (parce que la façon dont on m'a enseigné diffère grandement des méthodes d'aujourd'hui) et de m'assurer que ma fille a compris. Si un jour elle rencontre des difficultés, ce suivi parental pourrait aider, à mon avis. C'est aussi l'assurance qu'il y a un autre adulte pour l'aider en cas de besoin. Parce que la chimie avec un professeur n'est pas toujours garantie. Par contre, je suis très heureuse de pouvoir faire les devoirs la fin de semaine et d'en être exemptée sur semaine. Je ne vois pas les devoirs comme une punition infligée aux parents, mais comme la chance d'être impliqué dans l'apprentissage des enfants. Il faut dire que je n'ai pas de mérite: j'ai toujours aimé l'école. Josée XX
  9. Marie-Pierre 31 mars 2017 à 09 h 18 min
    Salut, pour ma part, j'aime bien leur laisser le week-end de congé. Après tout, moi aussi je suis en congé de travail la fin de semaine. On fait de la lecture mais je ne travaille que sur les devoirs si je sais qu'on manquera de temps dans le semaine. On fait un peu de leçon le matin et/ou le soir selon le jour de la semaine.
  10. Pascale 31 mars 2017 à 11 h 04 min
    Comme chez nous!
  11. Christine 23 mars 2017 à 21 h 47 min
    WoW, ce texte est vraiment une copie de ce qui se passe à la maison! Mon plus vieux est en maternelle et c'est vraiment pénible les semaines de 5 jours! Il se couche tôt, environ 45 minutes à une heure avant les petits(qui font la sieste à la maison en après-midi), nous ne faisons pas d'activités les soirs de semaine et peu de sorties les week-ends. Le mot sieste=punition pour lui. Je commence à avoir hâte à l'été pour changer le rythme. Les autres commentaires me donnent aussi à réfléchir 🤔 Merci du partage, on se sent moins désemparé, sachant que ce n'est pas une situation unique à notre famille.
  12. Josée Bournival 24 mars 2017 à 13 h 03 min
    Bonjour Christine. Le pire, c'est que je repense à notre enfance à nous. Je n'ai pas souvenir d'avoir été comme mes filles. Vous rappelez-vous si vous étiez aussi fatiguée quand vous étiez petite? À votre avis, qu'est-ce qui génère ça chez nos enfants? Josée XX
  13. Véronique 23 mars 2017 à 22 h 38 min
    Ton texte m'a fait du bien. Bizarrement, j'avais l'impression que c'était juste ici. Comme ma grande est à la maternelle et que cette année scolaire n'est pas "obligatoire" au Québec, je me permets depuis janvier de lui faire manquer 1 journée par semaine. Le jeudi ! Je trouve que ça lui fait du bien. Et à toute la famille aussi ! ;-)
  14. Josée Bournival 24 mars 2017 à 13 h 05 min
    Bonjour Véronique. La maternelle n'est pas obligatoire? Vous me l'apprenez. Ceci dit, vous n'êtes pas le première maman à "avouer" ce genre de délit. ;-) J'ai dans mon entourage des mères qui font manquer l'école à leurs enfants, peu importe le niveau, quand elles sentent que l'enfant en a besoin. Ça semble être une pratique plus courante qu'on le pense... Josée XX
  15. PigJoy 24 mars 2017 à 17 h 04 min
    Eh non Josée! La maternelle n'est pas obligatoire. En principe, on a le choix d'inscrire nos enfant directement en première année à six ans. Mais comme la majorité des enfants de cinq ans vont déjà à la garderie, la maternelle est gratuite alors le choix est assez simple. J'avoie avoir hésiter à garder mon fils une année de plus à la maison...
  16. PigJoy 25 mars 2017 à 06 h 37 min
    https://www.educaloi.qc.ca/jeunesse/capsules/lecole-cest-obligatoire http://www.education.gouv.qc.ca/parents-et-tuteurs/services-de-garde/questions-et-reponses/ Par contre, si tu es inscrit à la maternelle, tu dois la fréquenter: http://www.mamanpourlavie.com/vie-scolaire/integration/4805-la-maternelle-5-ans.thtml
  17. Josée Bournival 25 mars 2017 à 11 h 05 min
    Bonjour Pigjoy. Merci beaucoup pour toutes les références. Je suis certaines que plusieurs parents, comme moi, ignoraient ces informations. On va se coucher plus intelligent. ;-) Josée XX
  18. Simon 24 mars 2017 à 11 h 44 min
    De notre côté, notre petite de 2 ans va au CPE. De son côté aussi, le jeudi, ça va moins facilement. Le vendredi est encore plus pénible. Pourtant, elle se couche entre 18h45 et 19h00, pour être réveillée autour de 5h45-6h00. Elle dort donc quand même pas mal, et elle fait toujours une sieste de 1h45-2h30 au CPE. Je ne crois pas non plus que le sommeil soit en cause, mais bien plutôt la routine même, sur 5 jours.
  19. Josée Bournival 24 mars 2017 à 13 h 07 min
    Bonjour Simon. À votre avis, y a-t-il des solutions envisageables? Est-ce que la routine dont vous parlez est uniquement celle de la garderie ou si celle de la maison, soir et matin, contribue à cette fatigue de votre poulette? Josée XX
  20. Chervet 24 mars 2017 à 12 h 15 min
    Bonjour Idem pour nous dodo le lundi (le mardi jour où elle est le us épuisée ) mercredi dimanche 19h tapante Le jeudi repas en extérieur dodo vers 20h30 / 21h00 elle deconnecte regarde un peu les dessins animés mange son dessert sur le canapé Le vendredi à 6h45 elle se lève impeccable le dodo est à 20h / 21h Le samedi ça dépend Et cela fonctionne très bien ...
  21. Josée Bournival 24 mars 2017 à 13 h 09 min
    Bonjour Chervet. Votre observation ressemble à celle d'autres parents. Je suis tellement contente d'avoir abordé le sujet avec vous tous, car je n'avais pas pensé à traiter le problème avec un relâchement de la discipline ou un assouplissement de l'horaire. Merci beaucoup pour votre point de vue et au plaisir de vous relire. Josée XX
  22. anne-marie 24 mars 2017 à 14 h 16 min
    oh que je vous comprend. Les jeudi sont aussi ''critiques'' chez nous. Je suis souvent seule avec mes filles ce soir là et nous avons adopté une petite routine. Avant même de rentrer dans la maison, chacune me dit comment elle se sent et ce que ''son corps veut faire''. Si c'est de la télé, je la permet même si c'est la semaine. Si ce sont des jeux libres et un souper tardif ce sera cela. Ma grande de 6 ans m'a demandé l'autre soir ''Un bain chaud avec des bulles et pas de sœur dedans'' :). C'est aussi le soir du souper-brunch. Pain doré, omelettes, fruits, fromage ou même juste des céréales avec des noix. Rien de compliqué et une ambiance informelle. Maintenant, c'est moi qui ait hâte au jeudi, je me sens un peu en ''relâche parentale'' et me cela fait du bien. Le coucher se trouve parfois retardé d'une vingtaine de minutes parce que je bouge et je pense plus lentement aussi vers la fin de la semaine, mais il se fait en douceur et je l'apprécie. Bonne semaine! anne-marie
  23. Josée Bournival 25 mars 2017 à 11 h 03 min
    Allo Anne-Marie. Le souper-céréales. Je devrais l'adopter de temps en temps. ;-) J'avoue que je culpabilise si je ne sers pas un repas-complet-avec-des-légumes. Et j'adore l'expression de votre fille concernant son bain. Ici aussi, avec 4 enfants, les grandes commencent à trouver la baignoire étroite. ;-) Les douches sont de plus en plus populaires... Josée XX
  24. Marie-Claude 26 mars 2017 à 08 h 00 min
    Wow on dirait que j'ai écris ce texte ! C'est rassurant de vous lire, on vis tous les mêmes choses !! Moi on fait des soirées câlins, on dirait qu'elle a besoin de cette amour , de cette énergie !! Cest le seul truc trouver pour le moment ! Mais , ici on fait dodo la fds , au moins une heure chaque jour, elle aime bien Ca, elle se sent mieux !
  25. Josée Bournival 27 mars 2017 à 08 h 35 min
    Bonjour Marie-Claude. J'aimerais tellllleeeement que mes enfants comprennent ça: dormir fait du bien! Ce n'est pas une punition! ;-) En attendant, j'ajoute l'idée des câlins à ma liste de trucs à essayer. Merci pour l,idée! Josée XX
  26. anne-marie 26 mars 2017 à 17 h 51 min
    Bonjour Josée, Puisque l'option du souper-déjeuner vous plait, voici un autre de mes petits raccourcis préférés. Puisque les vêtements de mes filles sont généralement conçus dans des matériaux confortables et extensibles (traduction de tuniques et leggings) je me permet à l'occasion de les coucher dans leurs tenues du lendemain! Elles sortent du bain, et iront dormir dans des draps propres...peu de chance de se salir! Mine de rien cela nous donne 15 minutes de dodo de plus le lendemain. Pour la plus jeune qui n'est pas totalement propre la nuit, je lui enfile sa couche et un sous vêtement par dessus. Si la couche est mouillée au matin: je la retire, passe une petite débarbouillette et remonte sous-vêtement et pantalon. Magie!! Bonne journée à vous! C'est toujours intéressant de vous lire!
  27. Josée Bournival 27 mars 2017 à 08 h 38 min
    Ha ha ha!! Que vous êtes astucieuse! ;-) Et vous n'avez jamais l'impression que les vêtements sont fripés au petit matin? Je me demande si mes enfants joueraient le jeu... il n'est pas rare de les retrouver nus le matin parce qu'ils trouvaient inconfortable de dormir "habillé" de leur pyjama. J'essaye! ;-) Josée XX
  28. anne-marie 27 mars 2017 à 19 h 03 min
    Cela ne fonctionne pas, pour tous les textiles, (volet comfort) mais ceci-dit, elles ne sont pas fripées du tout si le tissu est extensible :) Effectivement la possibilité du maman j'ai dormi comme une ''tout-nudiste'' peut ruiner la ruse. :) En réponse aux autres messages sur les siestes, nous en faisons souvent les w-e. Elles n'argumentent pas si elles me voient m'allonger aussi pour une heure. Le caractère universel facilite les choses.
  29. Josée Bournival 29 mars 2017 à 11 h 32 min
    Anne-Marie... j'en rêve! Mon amoureux et moi sommes toujours les premiers à dire haut et fort que nous souhaiterions faire dodo. Mais les enfants n'en démordent pas: eux préfèrent jouer! Josée XX
  30. Joanie 26 mars 2017 à 20 h 27 min
    Bonjour, ici aussi le début de l'année a été plus penible...mais ça s'est placé. La fin de semaine, pas le choix...sieste au moins une journee sur deux...et il est encore un gros dormeur même à 7 ans. Cela lui fait un grand bien...
  31. Josée Bournival 27 mars 2017 à 08 h 38 min
    Bonjour Joanie. Avez-vous à négocier avec votre fils pour la sieste? Si oui, quels sont vos arguments? Josée XX
  32. Céline 27 mars 2017 à 13 h 39 min
    Ma fille de 5 ans ne fait plus de sieste depuis un an, mais je lui demande de faire un repos pendant que ses 2 autres soeurs dorment. Pendant 50 à 60 minutes à l'aide d'un time-timer, elle est dans sa chambre et fait des jeux calmes: dessins, casse-têtes ou s'invente des jeux avec ses poupées. Elle est ainsi plus détendue et réceptive le restant de la journée et apprend à jouer seule. Et, elle est moins contrariée de faire un repos qu'une sieste. Il est même arrivé qu'elle s'endorme à quelques reprises. La maison est calme, donc tout le monde peut vaquer tranquillement à ses occupations de manière individuelle.
  33. Josée Bournival 29 mars 2017 à 11 h 34 min
    Bonjour Céline. C'est une excellente astuce. Merci de l'avoir partagée. Chez nous, ça se complique simplement parce que deux des enfants partagent une chambre. Mais sinon, on essaye effectivement les période de "repos" pour compenser le manque de "dodo". Josée XX
  34. Mélissa 31 mars 2017 à 10 h 46 min
    Tout à fait... mon grand est entré en maternelle en septembre et il est plus fatigué que jamais. J'appréhende la première année avec les "vrais" devoirs... je ne sais pas où je trouverai le temps entre mon travail à temps plein, mon université, son école, la garderie de sa sœur, le souper, le conjoint qui travail, le bain, la routine du dodo...... Je trouve vraiment dommage de les fatiguer autant si petit...
  35. Josée 31 mars 2017 à 23 h 00 min
    Ne t'en fais pas rendu à 17 ans elle se couche en arrivant de l'école. Un power nap de 15 @ 45 minutes avant souper
  36. Roxana 5 avril 2017 à 20 h 40 min
    Bonjour ma fille de 3 ans avait l'habitude de chanter des comptines pour prolonger l'heure du dodo et maintenant elle se lève pour se changer de pyjama 2-3 fois , de plus elle enfile toujours une jupe par-dessus le pyjama bref ça lui prends presque 2 heures s'endormir avec tout cela. Qu'en pensez-vous?

Partager