Des activités éclair père-enfant

Des activités éclair père-enfant
30 septembre 2016
Ce sont souvent les activités les plus simples qui sont les plus appréciées et qui nous font passer d’agréables moments.

Parfois, ma conjointe s’absente et je me retrouve seul avec les enfants. Nous sommes tellement habitués d’être toujours ensemble que cette situation me prend un peu au dépourvu. Il m’arrive même de regarder l’heure et de me demander : « Que vais-je faire pendant tout ce temps-là avec eux? »

Pourtant, il n’y a rien de plus simple!

Je vous partage donc quelques idées loin d’être compliquées que j’utilise lorsque j’ai un peu de temps avec eux à la maison. Faciles à mettre en place, elles peuvent nous tenir occupés un bon bout de temps avec nos petits!

N’ayez crainte, les gars, je ne nommerai pas la gouache ou la pâte à modeler (pas besoin d’en dire plus, on se comprend!).

Faire des cabanes

Quel enfant n’aime pas faire des cabanes, bouger les sofas pour créer des murs, transporter des oreillers et des couvertures pour créer un refuge temporaire? Je sais que ça met une partie de la maison dans un état totalement bordélique qui peut paraître inquiétant de prime abord, mais ça en vaut la peine! À la fin, on range ensemble et on en profite pour faire une bagarre d’oreillers et de coussins.

Dépenser de l’énergie

Simplement prendre l’air et dépenser un peu d’énergie. Pas besoin que ce soit structuré. Un ballon de soccer, un frisbee, un gant de baseball, un carré de sable, une promenade, soulever des roches pour découvrir des insectes super dégueulasses, etc. (Quand j’étais petit, avec mon frère, je pouvais passer des heures à ramasser des mouches vivantes et à les donner à manger à des araignées, c’était passionnant!)

Cuisiner

Personnellement, j’aime ça. Cette activité responsabilise l’enfant, éveille sa curiosité, l’aide à s’ouvrir davantage aux différents aliments et permet de passer d’agréables moments de plaisir partagé, en plus de nous permettre de déguster le résultat final. Quand je veux être aventurier, je donne trois ou quatre options aux enfants et ils choisissent ce qu’ils veulent faire. Pour oser encore davantage, il m’est carrément déjà arrivé de leur laisser un livre de recettes entre les mains et d’attendre leur choix. Leur choix peut être très surprenant. Vous pourriez vous retrouver à faire un sauté de poulet asiatique au lieu des biscuits double-chocolat que vous anticipiez!

Régler une tâche qui traîne depuis trop longtemps

Ma conjointe me demande souvent d’accomplir de petites missions « mâles », comme installer un cadre. Puis, elle me le rappelle un mois plus tard. Puis un autre mois plus tard et parfois davantage. On a là un vrai beau défi père-enfant qui fera plaisir au rejeton, au papa et qui rendra maman bien heureuse et fière de son enfant.

Voilà! Je n’ai rien révolutionné, mais l’important est de se rappeler qu’il ne faut pas trop se casser la tête. Ce sont souvent les activités les plus simples qui sont les plus appréciées et qui nous amènent à passer d’agréables moments.

 

Jean-François Quessy est aussi l’auteur du blogue  Un gars, un père.

 

Photo : iStock.com/Dori OConnell

Jean-François Quessy
Je suis un père passionné, mais aussi un grand amoureux qui aborde sa vie avec humour.
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (2)

  1. Guillaume 10 octobre 2016 à 14 h 54 min
    Merci pour les idées, j'en avais besoin ! C'est simple en effet mais sur le coup je suis souvent un peu "sec". Par contre samedi j'ai fait de la pâte à modeler avec mon fils et dimanche de la pâte à sel (c'est lui qui était demandeur) et je ne me suis pas senti moins "gars" ou moins "mâle" que si j'avais sorti ma caisse à outils... Attention aux clichés de genre...
  2. Lilly 10 octobre 2016 à 16 h 31 min
    Merci pour ces bonnes idée. Par contre, je suis d'accord sur les clichés de genre et je rajouterais que partir explorer les insecte cela est super chouette mais, inutile d'ajouter de la cruauté, laissons faire la nature, pas besoin d'intervenir.

Partager