Les premières nuits avec mes jumeaux

Les premières nuits avec mes jumeaux
23 septembre 2016
Nous le savons tous, les nuits ne sont pas faciles avec un nouveau-né. Alors imaginez avec deux!

Quand je lui ai demandé ce qu’il retenait des premières nuits avec nos jumeaux, mon conjoint s’est esclaffé : « Je ris toujours comme ça quand je croise Jérôme-Alexandre!, me dit-il, en parlant de son collègue de travail bientôt père de jumeaux. Je me demande encore comment j’ai fait pour passer des nuits aussi horribles, ajoute-t-il. Il faut le vivre pour le croire. »

Pourtant, des parents de jumeaux nous avaient prévenus : « Vous n’y échapperez pas! »

Ils avaient raison.

Et comme nos jumeaux ont « fait leurs nuits » à 3 ans et demi – oui, oui, à 3 ans et demi – je crois que même en dormant 12 heures par nuit pendant 1 an, je ne parviendrais pas à récupérer le sommeil que j’ai perdu!

Les laisser ensemble ou les séparer?

Qu’ils dorment ensemble ou séparément, dans la même chambre ou non, les jumeaux nouveau-nés se réveillent en même temps, se réveillent l’un et l’autre en pleurant ou se réveillent en alternance suivant un horaire décalé.

Selon la situation, vous êtes donc débordés à gérer deux bébés assoiffés, aux couches souillées, en pleine nuit, ou vous n’en avez qu’un seul en alternance, ce qui vous garde réveillés toute la nuit.

Bref, je vous préviens à mon tour : vous n’y échapperez pas! Je suis une bonne dormeuse et j’ai besoin de 8 à 10 heures de sommeil par nuit. J’avais donc lu plusieurs ouvrages et visité des sites spécialisés et des forums de discussions. Je me sentais prête et persuadée de pouvoir relever le défi, d’autant plus que j’avais très bien réussi avec mes deux filles aînées qui dormaient 8 heures d’affilée la nuit, dès 6 semaines de vie.

Respecter le rythme de sommeil des parents et des bébés

Mais avec les jumeaux, rien n’a fonctionné. Malgré nos efforts, ils n’avaient jamais le même rythme de sommeil. Et c’est d’ailleurs encore le cas aujourd’hui.

Samuel se réveillait toujours d’un coup en hurlant, ce qui perturbait mon conjoint. Il parvenait donc difficilement à dormir en pensant qu’il pouvait à tout moment se faire réveiller de cette façon.

Mia, pour sa part, bougeait et pleurnichait pendant près d’une heure avant de se réveiller et de pleurer plus fort pour boire. J’étais incapable de dormir en pensant que je devrais me lever pour elle bientôt, alors que mon conjoint ne se réveillait que lorsqu’elle commençait à crier.

Nous avons donc opté pour la solution la moins pénible – et non pas la plus facile! – pour nous. Nous avons dormi dans des pièces éloignées l’une de l’autre, mais près du bébé dont le rythme de sommeil nous convenait le mieux. Je dormais donc à l’étage avec Samuel; et mon conjoint, au rez-de-chaussée avec Mia.

Je ne vous dis pas que les nuits sont soudainement devenues agréables. Mais au moins, nous avions un certain répit et l’organisation respectait notre rythme de sommeil de même que celui de chacun des bébés.

Et vous? Qu’en pensez-vous? Comment avez-vous vécu cette période?

 

Photo : Collection personnelle, Isabelle Paradis

Isabelle Paradis
Mère de 4 enfants, dont des jumeaux, ma famille est mon oasis pour décrocher de mon travail mouvementé. Et mon travail est une soupape à ma vie de famille trop remplie!
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (19)

  1. Mary 23 septembre 2016 à 18 h 45 min
    Oh mon dieu, non, on n'y échappe pas! Je me croyais bien mauvaise mère en pensant qu'à 2 ans, je devais encore coucher mes jumelles avec nous ou sinon on "pétait au frette" à force de ne pas dormir! Merci pour ce texte! Malheureusement, il faut le vivre pour y croire...
  2. Isabelle Paradis 25 septembre 2016 à 13 h 52 min
    Merci pour ce commentaire Mary.
  3. Pauline 23 septembre 2016 à 19 h 19 min
    Les nuits sont très agitées et souvent j'arrive dans des familles avec des parents blanc, livide tellement ils sont épuisés ! Je fais donc le relais c'est mon job de soutenir les parents durant les nuits. Infirmiere puericultrice je passe la nuit au côté des bébés et je m'en occupe totalement jusqu'au reveil des parents Ma page fb : consultante en puericulture - Infirmiere puericultrice. N'hésitez pas si vous avez des questions... Mobile en France et etranger
  4. Melyane 23 septembre 2016 à 20 h 54 min
    Bonjour je suis très intéressé par le service que vous offrez et j'aimerais en savoir plus Merci
  5. Pauline 24 septembre 2016 à 01 h 36 min
    J'interviens souvent de 22h à 7h mais je m'adapte à la demande des parents les heures peuvent variées... ensuite au domicile parfois je peux dormir (si si j'y arrive meme si c'est quelques heures)dans la chambre des bébés ou dans le salon Selon les logements et je m'occupe des biberon...change... Bercement si nécessaire (former au portage physiologique en écharpe je me déplace jamais sans mes écharpes et volontiers je montre au maman) apres selon où vous habitez le plus facile pour moi c'est de faire 2 nuits de suite Pauline.sauter@orange.fr
  6. Roxane 23 septembre 2016 à 21 h 49 min
    Bonjour je suis également maman de jumeaux identiques et je lis ce que vous écrivez et je suis très heureuse de ne pas avoir vécu sa jai eu de très bon bébés en même temps ils se réveillaient ils ont faient leurs nuits du premier jours à la maison et sa depuis et ils vont avoir 2 ans le 15 octobre alors des nuits blanche je ne connais pas du tout. Je peux dire que je remercie le ciel hihi.....mais je sympathies avec tout les parents qui ont vécu ca.
  7. Isabelle Paradis 25 septembre 2016 à 13 h 54 min
    Comme vous êtes chanceuse Roxane! Je suis contente pour vous. Merci pour votre commentaire.
  8. Julie 24 septembre 2016 à 07 h 07 min
    Chacun son histoire. J'ai allaité mes jumelles et à quatre semaines je me levais seule pour le changement de couche et les nourrir. En 30 minutes j'étais de retour dans mon lit pour un 4 heures. Je me rendormais aussitôt. J''ai vraiment été chanceuse.
  9. Isabelle Paradis 25 septembre 2016 à 13 h 55 min
    Je suis contente de constater que certaines s'en tirent bien. Merci d'avoir pris le temps de commenter mon texte Julie.
  10. Sindy marchal 24 septembre 2016 à 14 h 07 min
    Maman de jumeaux de presque 3 ans fille et garçons nous avons galèrer les 3 premières semaines après notre retour à la maison, les 2 semaines en neonat nous avions pris un bon rythme je tirait mon lait puisqu ils étaient sondés. Rentrés à la maison j ai voulu les allaiter seulement ils étaient totalement decallés nous ne dormions donc que quelques heures par nuits. Au bout de 4 nuits j ai recommencer à tirer mon lait en leur laissant réclamer leurs bibis , étant toujours decaller nous dormirons tjs bcp trop peu , après 3 semaines nous les réveillons en même temps et du jours au lendemain nous avions acquis un rythme presque parfait en 30 min tout était plier et ce 2 fois par nuit au bout de 7 semaines Manon et Sacha passaient leurs nuits de 7h30 et depuis ce jours ils dorment ensemble nuits et siestes et ce pr notre plus grand bonheur.
  11. Katie 25 septembre 2016 à 04 h 25 min
    Moi quand le premier de réveillais pour boire je réveillais le deuxième et on leur donnais à manger en même temps donc on pouvais tous dormir 2-3h ensuite et quand j'étais seule avec les 2 ils buvais en même temps assis dans leur siège vibrant, avec la ferme mon conjoint m'a pas de conger alors il me fallais être débrouillarde seule avec les 2 bébés
  12. Isabelle 25 septembre 2016 à 08 h 04 min
    Meme si vous avez des enfants d'âge rapprochés, c'est un autre monde des jumeaux... Les miens sont nés prématurément à 32.4 semaines et ils buvaient aux 4 heures en alternance et le premier mois, ils étaient si petits que ça leur prenait une heure chacun... Alors, je débutais ex, vers minuit, me recouchais vers 2:00 et recommençais vers 4:00. Il m'arrivait de me faire du café la nuit car mes jours et mes nuits se suivaient sans que dorme réellement... J'en aurais pour des pages à écrire.... J'adore mes jumeaux, mais leur première année de vie se résume à des nuits blanches, beaucoup de visites chez la pédiatre et pas de vie sociale.... Je me disais souvent: " un jour, ils seront ado et c'est moi qui va vouloir qu'ils se lèvent !".
  13. Isabelle Paradis 25 septembre 2016 à 14 h 00 min
    Je suis d'accord avec vous Isabelle : il y a une différence entre des enfants rapprochés en âge et des jumeaux. Quant à l'adolescence, j'ai bien l'intention de les réveiller un bon matin au lever du soleil avec trompettes et clairons! Merci d'avoir pris le temps de partager votre expérience.
  14. Soso 28 septembre 2016 à 14 h 38 min
    Les gens qui disent que bébé fait ses nuits dès la première nuit, je suis très sceptique face à cela! On dirait que certaines prennent un malin plaisir à clamer tout haut qu'elles sont des mamans super performantes et au top. J'ai eu deux enfants et ça n'a pas été facile du tout les premières semaines. Enceinte, c'est ce qui me fait le plus peur: je sais que les premières nuits seront horribles. On est loin de la photo de magazine avec maman peignée et maquillée et bébé naissant souriant dans son sommeil.
  15. Annie 3 octobre 2016 à 10 h 25 min
    Vraiment bon! Mes jumelles fraternelles ont 2 mois, je suis donc dans le vif du sujet. Je suis heureuse de savoir que d'avoir des enfants rapprochés en âge n'égale en rien la gestion de jumeaux. Nous, nous tentons de faire attention aux niveaux de stimulation durant le jour (et assurer les siestes) pour gagner le plus d'heures la nuit (éviter la surstimulation). Et qui dire? À notre cours prénatal de jumeaux, la dame disait que nous pouvions nous en sortir dans un mois...Quoi? Une chance que j'ai demandé à mon conjoint de prendre un grand parental (nous n'avons pas de famille proche), c'est ce qui me permet de mieux profiter du processus. Merci pour votre billet!
  16. Claudine 3 octobre 2016 à 15 h 08 min
    Ouf, on est pas si fou que ça finalement. Mais de notre côté on a opté pour une nuit sur deux avec les jumeaux. On a au moins une nuit pleine pour reprendre un peu de sommeil. Et les bouchons sont aussi devenus mes meilleurs amis ;)
  17. Emilie 3 octobre 2016 à 16 h 49 min
    Bonjour, nos jumeaux ont aujourd'hui 16 mois. Jusqu'à leur 3 mois j'ai fait du cododo avec eux et le papa dormait dans une autre pièce. J'allaitais, même si c'était souvent les 2 à la fois c'était assez long (l'un moins efficace que l'autre) mais heureusement la journée, mon conjoint était là (pendant les 3 mois) pour me faire à manger, car à part allaiter, je ne faisais que dormir...l'avant veille de la reprise de mon conjoint, nous avons mis les jumeaux dans leurs lits à barreaux accolés, dans leur propre chambre et là C. a fait sa 1 ère nuit entière, elle est ensuite passée au biberon. P lui se réveillait encore la nuit, je l'ai allaité jusqu'à 5 mois, jusqu'à une terrible gastro pendant laquelle il n'a rien mangé pendant une semaine. A la suite de celà, il est passé au biberon, il a fait ses nuits et j'ai repris le travail....Au final le 1er mois à été vraiment dur physiquement, mais je crois qu'on s'en est bien sortis, avec une grande chance que mon conjoint ait pu être disponible 3 mois. Aujourd'hui nos enfants sont très sereins...
  18. jessica 5 octobre 2016 à 19 h 33 min
    Intéressant de vous lire, je vais être une future maman de jumeaux en mars prochain et j'ai présentement un bébé de 14 mois. J'espère que je serai en mesure de m'adapter rapidement car, je suis déjà consciente que ce ne sera pas toujours facile, surtout la nuit !
  19. Charlotte 4 novembre 2016 à 14 h 30 min
    Bonjour, alors moi je suis maman de jumeaux de 5 semaines et je suis un peu dans la même situation qu'Isabelle. Mes loulous ne font pas du tout leur nuit, ils mangent toutes les 3 à 4h. Selon les tétés ils sont synchro ou décallés de 30min à 1h. Gabin se réveille souvent 1h avant et il faut le faire patienter un peu (dans les bras bien sûr sinon ce n'est pas drôle ça ne marche pas, il hurle et réveille son frère et les voisins au passage!), et Achille met souvent 1h à se rendormir. Résultat des courses, il reste 30min entre chaque biberon donc impossible de dormir. On a opter pour se partager la nuit en 2 avec mon mari, nous n'avons pas la chance d'avoir une maison et en appartement impossible de s'isoler et de ne pas entendre les loulous pleurer. Du coup pendant que l'un s'en occupe, l'autre met ses boules kiess pour dormir. Mais mon mari ayant repris le boulot après 1 mois c'est un peu l'enfer pour moi qui ne dort que 4h par nuit et difficile de faire la sieste la journée. Et comme j'étais moi même une vrai marmotte.... Vous avez vraiment de la chance les parents dont les jumeaux font leur nuit ou même si vous pouvez dormir 3 à 4h d'affiler sans qu'ils vous réveillent!!!!!