Chez nous, les tâches n’ont pas de sexe

Chez nous, les tâches n’ont pas de sexe
21 juillet 2016
De temps en temps, les voisins verront ma conjointe passer la tondeuse en après-midi et m’apercevront en train d’étendre des vêtements dehors à 7 h le matin.

Certaines personnes (elles se reconnaîtront!) aiment bien se payer ma tête depuis qu’elles ont appris qu’il arrive assez régulièrement à ma conjointe de passer la tondeuse.

Leurs propos pourraient être un coup de poignard en plein cœur de ma virilité, mais ce n’est pas le cas. Pour tout vous dire, ils me font plutôt rire.

Encore bien des gens ont en tête que la « job » de tonte de pelouse devrait revenir au « mâle de la maison ».

Je trouve ce raisonnement un peu préhistorique. « Moi homme, toi femme. Grrrr! Parti chasser gibier, toi m’attendre drette là avec le bébé. Pas bouger d’ici. »

Chez nous, les tâches n’ont pas de sexe

Voici le topo : je me lève tôt le matin, avant le reste de la famille. J’en profite pour prendre du temps pour moi et j’essaie aussi, dans la mesure du possible, de faire certaines tâches ménagères avant de partir pour le boulot pour qu’en soirée, notre rythme de vie soit un peu plus relax et équilibré.

Concocter un repas à l’avance, commencer une brassée de lavage, faire la vaisselle, ramasser ce qui traîne, etc.

Ben oui!

De temps en temps, les voisins vont voir ma conjointe passer la tondeuse un après-midi pendant que je suis au travail, puis, le lendemain matin, ils vont m’apercevoir en train d’étendre des vêtements mouillés dehors à 7 h le matin.

Égalité entre parents : où vous situez-vous? Faites notre test!

Chez nous donc, comme dans plusieurs couples aujourd’hui, aucune norme en fonction du sexe! Nous exécutons les tâches comme elles se pointent, en fonction de nos disponibilités du moment, toujours avec l’objectif de permettre à l’un et l’autre de se dégager du temps libre ou, à tout le moins, d’être un peu moins « dans le jus » et coincés dans d’innombrables tâches accumulées.

Si ma blonde a du temps, elle fait telle ou telle chose afin que je n’aie pas à la faire plus tard, et je fais de même afin d’éviter qu’un poids s’accumule sur ses épaules.

Certes, nous avons nos préférences : les poubelles et les repas, ça me revient. L’époussetage, la salle de bain et tout ce qui demande plus d’attention et de finition, ce ne sont vraiment pas mes domaines de prédilection!

Et en fin de compte, tout le monde en sort gagnant! Je crois même que ça nous permet d’avoir un peu plus de temps de qualité ensemble.

P.-S. Contrairement à ce que ma blonde pourrait vous dire, ce n’est pas vrai qu’elle passe la tondeuse plus souvent que moi.

 

Photo : iStock.com/RyanJLane

Jean-François Quessy
Je suis un père passionné, mais aussi un grand amoureux qui aborde sa vie avec humour.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (4)

  1. Aglaë 24 juillet 2016 à 13 h 49 min
    Je suis allergique au foin, au brin de scie, à la peinture (quand elle n'est pas sèche) aux produits nettoyants, etc. Donc je fais les tâche qui ne sont pas un danger pour ma santé...
  2. Aglaë 25 juillet 2016 à 11 h 39 min
    ...et chez nous, chacun fait son lavage...
  3. Audyl 26 juillet 2016 à 01 h 42 min
    Chez nous aussi ça fonctionne comme ça, et ce depuis toujours.ça nous semble tellement naturel! Bien sûr nous avons nos préférences et nos limites: il est préférable que ce soit moi qui range le linge dans les placards, et ce pour éviter que mon fils de 4 ans mette le t shirt taille 6 mois de son frère (véridique). Et il ne faut pas compter sur moi pour ranger les 4 steres de bois. Petit clin d'oeil: monsieur a interdiction de passer la tondeuse. C'est mon plaisir à moi. Il a tondu une fois en 4 ans, et c'était parce que j'étais enceinte et qu'il faisait très chaud!
  4. Simon 2 août 2016 à 08 h 05 min
    De notre côté, chacun fait une brassée quand il juge qu'il y a assez de linge. Ma conjointe n'aime pas faire la cuisine donc c'est moi qui la fait le plus souvent, et moi je déteste plier le linge et c'est elle qui le fait le plus souvent (quoi je plie les guenilles, torchons et autres serviettes sans problème. On change la couche de bébé à peu près en alternance, sans tenir de compte exact. Son "niveau minimum de propreté" étant plus rapidement atteint que le mien, elle nettoie plus notre logis, mais c'est moi qui nettoie la salle de bain, récure la toilette... Mais si l'un de nous deux est trop malade pour faire sa part, l'autre assume automatiquement toutes les tâches en souriant :-) Ma mère m'a toujours dit qu'une moppe ou une guenille, ça n'avait pas de pénis ou de vulve...

Partager