Passer du biberon au verre: pas si simple!

Passer du biberon au verre: pas si simple!
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
19 décembre 2014

iStock_000003666096_Medium« Dans les livres », c’est écrit de commencer le sevrage du biberon vers l’âge de 9 mois. Mais dans la vraie vie, ce n’est pas évident. Combien d’enfants refusent catégoriquement de se départir de leur biberon encore à 2 ans? Si c’est le cas chez vous, je vous dis : pas de panique!

Jusqu’à 1 an au moins, le plus important n’est pas que bébé boive son lait dans un verre. Le plus important, c’est qu’il en boive, point. Il a besoin des calories, des gras et des nombreux autres éléments nutritifs que lui procure le lait maternel, la préparation pour nourrissons ou le lait entier.

Pour le bien des dents

Une des raisons pour lesquelles on recommande de cesser l’usage de la bouteille est pour réduire le risque de caries. Lorsque bébé boit au biberon, le lait reste plus longtemps dans sa bouche et donc en contact avec ses dents. Le sucre présent fait le bonheur des bactéries qui causent la carie. C’est particulièrement un problème lorsque bébé s’endort en buvant.

Pour que le biberon soit moins dommageable, il faut en priorité éviter que bébé s’endorme avec du lait dans la bouche. L’idéal est de lui brosser les dents et de lui donner un peu d’eau ensuite.

Sevrage de la bouteille : lentement, mais sûrement

Amorcer le sevrage de la bouteille signifie remplacer progressivement le biberon par un verre ordinaire ou un verre à bec. Progressivement. On ne chamboule pas les habitudes du jour au lendemain. Commencez par familiariser votre bébé avec les verres ordinaires ou les verres à bec en y mettant de petites quantités. Vous verrez ainsi les options qui ont le plus de chances de fonctionner. Puis, il faut voir au-delà de la bouteille. Si votre enfant l’associe à l’histoire du soir, à des câlins ou à un autre doux moment, il faut lui montrer que ces instants privilégiés se poursuivront même quand la bouteille aura disparu.

Est-ce que votre enfant prenait la suce? Si vous avez déjà réussi l’abandon de la suce, servez-vous de cette expérience en utilisant une stratégie similaire. Une fée? Une petite souris? Un échange avec le père Noël? Pourquoi pas? En autant que ça ne soit pas les aliments qui servent de monnaie d’échange ou de récompense. Vous pourriez aussi, par exemple, aider votre enfant à se préparer mentalement à la séparation du biberon en préparant un calendrier sur lequel il verrait qu’il s’approche d’une date préalablement fixée. Vous pourriez le motiver à utiliser le verre à bec en l’amenant au magasin pour choisir lui-même son verre. Il doit y avoir autant de pistes de solutions que de parents!

Un enfant de 2 ans agit parfois comme un grand… mais il souhaite aussi parfois rester un bébé. C’est normal, et il ne faut pas trop le brusquer. Ça aussi, c’est écrit « dans les livres ».

 

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (4)

  1. Mireille 19 décembre 2014 à 19 h 43 min
    Super billet!! Je prends note des bons conseils. J'aime particulièrement celui d'aller magasiner le verre à bec avec l'enfant!
  2. Stéphanie Côté, nutritionniste 8 janvier 2015 à 14 h 51 min
    Merci Mireille!
  3. Gabrielle 22 décembre 2014 à 14 h 53 min
    Il faut écouter notre enfant. C'est la base dans tout je pense. Il y a les livres, il y a les ''on-dit'' et il y a notre bébé! Fiston a coupé de lui même ses boires, sauf celui du soir. Lorsque je l'ai senti prêt, je l'ai coupé. Il a demandé son lait le premier soir, mais après ce fut fini. J,ai simplement garder la même routine en étirant un peu la chaise berçante ;) Faut dire que je n'ai pas un bébé bien difficile.
  4. Stéphanie Côté, nutritionniste 8 janvier 2015 à 14 h 52 min
    Très bien dit :)

Partager