Comment remplir le petit estomac de votre enfant

Comment remplir le petit estomac de votre enfant
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
11 mai 2013

Vous faites-vous dire que votre enfant vous ressemble? Il a peut-être vos yeux, votre nez ou votre sourire, mais une chose est sûre, il n’a pas les mêmes besoins que vous. Sur le plan de l’alimentation comme beaucoup d’autres, un enfant n’est pas un mini-adulte!

Il y a un mot qui explique et justifie cela : croissance.

Un enfant est un véritable petit chantier de construction! Entre sa naissance et l’âge de 1 an, il peut tripler son poids. C’est la période de sa vie où sa croissance est la plus rapide. Et ses besoins continuent d’être très importants durant plusieurs années.

Les besoins d’un enfant sont immenses, mais son estomac est petit. Il faut donc lui fournir une alimentation adaptée à cette particularité.

  • Premièrement, un enfant doit manger souvent. Vu sa petite taille, l’estomac d’un enfant se remplit relativement rapidement lorsqu’il mange. C’est pour cela que les collations sont très importantes chez l’enfant. Il faut lui donner l’occasion de manger souvent : 3 repas et 2 ou 3 collations par jour.
  • Deuxièmement, il faut offrir à l’enfant des aliments riches en énergie (calories) et en éléments nutritifs. Tout ce dont il a besoin doit se retrouver dans un petit volume d’aliments. On réussit cela en lui offrant des aliments nourrissants la majorité du temps. Oui, il peut manger des sucreries, un hot dog ou des croustilles de temps en temps, mais au quotidien, son menu doit voir passer l’arc-en-ciel du Guide alimentaire canadien.
  • Troisièmement, pour assurer à l’enfant suffisamment de calories et le bon développement de son cerveau, il ne faut pas lésiner sur les bons gras. Les gras (lipides) fournissent plus du double des calories, des glucides et des protéines. Vers l’âge de 6 mois, un bébé doit puiser 50 % de ses calories dans les gras chaque jour. C’est énorme! Cette proportion diminue jusqu’à atteindre environ 35 % à 2 ans. La viande, le saumon et les autres poissons gras, les oeufs, le lait à 3,25 % M.G., le yogourt fait de lait entier, le fromage, le beurre d’arachide, etc. aident à combler les besoins en gras des tout petits.


Vous devinez donc que les aliments allégés sont déconseillés aux enfants. Manquer de gras compromet non seulement leur développement, mais ça augmente aussi les risques de souffrir d’un surplus de poids à l’âge adulte. Comment? Des chercheurs français ont observé que les adultes qui avaient manqué de gras durant la petite enfance avaient un déséquilibre d’une hormone appelée leptine, impliquée dans le contrôle de l’appétit et de la prise alimentaire.

Indirectement, les matières grasses contribuent aussi à la santé osseuse. Elles sont essentielles pour que le corps absorbe certaines vitamines, dont la vitamine D. La vitamine D favorise quant à elle l’absorption et l’utilisation du calcium par le corps. Qui dit calcium dit os. Et voilà!

Malgré les besoins particuliers de votre jeune enfant, vous n’avez pas à préparer 2 repas différents pour lui et pour vous. Faites simplement en sorte de lui offrir des produits laitiers non allégés, de mettre des poissons gras au menu régulièrement, de lui servir des collations santé et de le laisser manger à sa faim aux repas.

Votre enfant vous ressemble peut-être. Cela dit, il ressemble encore plus à l’enfant que vous étiez.

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (10)

  1. Soso 13 mai 2013 à 15 h 07 min
    Merci pour ce texte, si simple mais si exact.

    Même moi, qui suis une maman, j'ai besoin de manger des collations à l'occasion. Ce n'est pas de la gourmandise, seulement un besoin physiologique.

    J'espère que plusieurs mamans parleront de ce sujet autour d'elles, car j'en connais qui ne veulent rien savoir de donner des collations à leurs enfants (aussi jeunes qu'un an et demi), disant que cela gâchera leur prochain repas. Dîner à 12h et attendre jusqu'au souper à 18h pour manger, c'est terrible pour un bambin! Enfin, chaque maman fait ce qui lui semble le meilleur pour son enfant...

    À l'inverse, d'autres familles permettent aux enfants de manger n'importe quoi, n'importe quand. Il faut un juste équilibre.
  2. Tanya 13 mai 2013 à 20 h 12 min
    Même pour un adulte, il est déconseillé de passer plus de 4 heures sans manger (à part, bien sûr, la nuit). Pour les enfants, je crois que le maximum est 3 heures, mais je n'en suis pas certaine... Ma fille (2 ans) mange 3 repas complets et 2 collations et même que souvent, en revenant de la garderie, elle a faim alors je lui donne du fromage, des tomates ou des concombres en attendant le souper. Par la suite, j'ajuste un peu ses portions lors du repas.
  3. Bianca 14 mai 2013 à 09 h 14 min
    Bonjour! J'ai découvert votre blogue hier car je cherchais des trucs pour réagir avec ma fille qui a 10 mois. Elle a des passes qu'elle mange bien et d'autres qu'elle mange moins bien. Bien sûr, comme maman, j'aimerais que tous ses besoins nutritionnels soient comblés (déformations professionnelle de l'infirmière que je suis aussi peut-être haha!) alors je m'efforce de lui faire manger ce qu'on recommande à tous les jours... Alors moi et mon conjoint on avait tendance à pousser un peu pour qu'elle mange mais je n'aimais pas vraiment ça car je ne voulais pas qu'elle développe une aversion envers le moment du repas... Ce qu'elle a de la difficulté à manger c'est surtout les légumes et la viande! Surprenant? haha! Alors j'ai été lire des articles sur votre blogue et je crois que ça va m'aider... J'ai décidé de lâcher prise, de lui donner des aliments qu'elle aime à chaque repas mais en continuant de lui offrir les aliments qu'elle aime moins! Est-ce que je dois lui donner une boucher de brocoli par exemple quand même de temps en temps? Et voir si elle ouvre la bouche de nouveau ou repousse? Ou je l'aisse faire et j'attends de voir plus tard ses choix...? Es-t-il trop tard pour renverser la situation si elle a commencé à ne pas aimer les repas? Ça arrive qu'elle pleure un peu quand je la dépose dans sa chaise haute... J'ai lu aussi qu'il fallait évaluer la quantité et la qualité des aliments qu'ils mangent sur 2-3 semaines... J'aime bien cette idée aussi! Merci!
  4. Bianca 14 mai 2013 à 09 h 19 min
    Ah oui c'est vrai! Je me demandais si elle peut manger TROP de jaune d'oeuf haha! Car c'est un substitut à la viande et elle adore ça!
  5. Stéphanie Côté 14 mai 2013 à 10 h 14 min
    Merci Soso et Tanya
    Merci @Bianca. Le lâcher-prise est parfois nécessaire, vous avez raison. Votre fille se familiarise avec les aliments à son rythme et en utilisant ces 5 sens. On ne l'aide pas si on la force à manger quelque chose. Voici un article sur le sujet qui pourrait vous intéresser. http://naitreetgrandir.com/blogue/dans-mon-assiette/2010/12/07/serpents-echelles-et-nouveaux-aliments/
    Votre fille gagne à manger des aliments variés. Vous pouvez lui offrir du jaune d'oeuf 2 ou 3 fois par semaine, mais faites place à la viande, au poulet, au poisson, aux légumineuses et au tofu. Il est probable qu'elle n'aime pas tout au premier essai, mais continuez d'en préparer régulièrement et son goût se développera.
  6. Julie 14 mai 2013 à 13 h 13 min
    Mes enfants ont 3 repas et 2 collations, et comme Tanya, souvent ils ont une toute petite collation après la garderie, en attendant le souper. J'ai déjà lu qu'on a tous l'estomac la grosseure de notre poing. Alors il n'en prends pas beaucoup pour remplir un petit estomac. Ma fille qui va avoir 3 ans, brûle beaucoup d'énergie. Elle mange souvent, mais de petites portions. Elle connaît aussi la différence entre une collation et puis une gâterie!
  7. Soso 14 mai 2013 à 13 h 45 min
    J'ai une petite question: est-ce possible d'«agrandir» l'estomac si l'on mange trop et ce, à chaque repas et sur une période plus ou moins longue? C'est une théorie que j'avais entendu quelque part et cela me rend perplexe. Ainsi, ce faisant, une personne (ou un enfant) mange plus que ses besoins réels et finit par ingérer trop de calories, ce qui peut mener à l'embonpoint.

    Toutefois, je dois dire que j'ai toujours été gourmande (et je ne parle pas de cochonneries) et je n'ai jamais eu de problème de poids.
  8. Roxane 14 mai 2013 à 18 h 05 min
    Bonjour a tous .. je suis une jeune maman a la maison jai une merveilleuse petite fille de 6 mois .. je suis un atelier parent enfant chaque semaine . etrangement cette semaine on a discuter de lalimentation des enfant et parait il que lenfant mange a sa faime et quil est inutile de lobliger a manger quil arrive lui meme a savoir lorsquil a faim ou lorsque quil est satisfait je pense quen tant que parent nous devrions etre plus flexible sur les grand sujet tels que lalimentation ...Les enfants sont tous differents apres tout
  9. Véronique Dumontier 30 mai 2013 à 23 h 18 min
    Bonjour, ma fille va avoir 1 an dans 2 semaines et ce qui m'inquiète un peu c'est qu'il y a des jours où elle mange peu et d'autre jour elle mange beaucoup. C'est dent lui travaille beaucoup depuis bientôt 2 mois et j'ai essayer de lui donner des collations quand elle ne mangeait pas beaucoup et ça lui coupait son prochain repas. Je faisais attention de lui donner 2 heures avant son repas principal mais rien a faire elle refusait de manger. Donc est ce grave si je ne lui en donne pas de collation??
  10. Stéphanie Côté 4 juin 2013 à 14 h 31 min
    Soso, l'estomac s'ajuste si on mange beaucoup, mais il ne change pas de taille définitivement. Il y a plusieurs facteurs qui font qu'une personne peut manger plus que ses besoins, comme l'habitude de ne pas écouter ses signaux de faim et de satiété, mais ce n'est pas la taille de l'estomac qui est en cause, rassurez-vous.

    Roxane, vous avez tout à fait raison. Les enfants savent quand arrêter de manger et il faut les aider à respecter leurs signaux. C'est un précieux réflexe qu'il gagne à conserver!

    Véronique, la faim et l'appétit des enfants varient de jour en jour selon leur période de croissance, leurs activités, leur état de santé, etc. Les collations sont généralement importantes chez les touts petits car ils ont de grands besoins, mais mangent relativement peu à la fois. Cela dit, jusqu'à l'âge de un an, le lait prend une place très importante et c'est peut-être la quantité de lait qu'elle boit qui lui coupe l'appétit. Graduellement, vous pouvez diminuer pour ne pas dépasser 900 ml par jour. Les aliments prendront lentement plus de place et d'importance. Continuez d'être à l'écoute de votre fille. Offrez-lui l'occasion de manger une petite collation, et ajustez les quantités quand vous verrez que son appétit revient en force. Si elle n'a pas faim, ne la forcez pas. En espérant que ces quelques conseils vous soient utiles.

Partager