Maman, tu vas avoir une croix!

Maman, tu vas avoir une croix!
11 janvier 2013

J’ai 3 croix. Ça va mal. Très très mal. J’ai peur.

Mes deux plus jeunes ont chacun un carnet dans lequel ils font des croix quand ils ne sont pas contents. Papa, maman, leur grande soeur et son petit copain, tout le monde a sa page. Maman a crié? Une croix! Papa n’a pas été zentil? Une croix! Ça rigole pas chez nous. Heureusement, il y a aussi des sourires et des coeurs pour compenser. Pour l’instant, le roi des sourires, c’est le petit copain. Zéro croix. Un vrai champion.

C’est ma petite dernière qui a lancé le bal un soir que j’étais énervée parce que je lui demandais pour la énième fois de ramasser ses jouets et ses vêtements qui traînaient dans sa chambre, le salon, la salle de bain, l’entrée... bref partout! Alors, j’ai crié pour me soulager. Sauf que je n’ai plus le droit de le faire. C’est ma promesse aux enfants. J’ai opté pour une méthode beaucoup plus efficace et beaucoup moins stressante : les croix. Quand ils ne m’écoutent pas, je fais une croix sur une feuille. Au bout de 3, il y a une conséquence. On se rend rarement jusque-là parce que ce sont des croix effaçables. Si leur comportement s’améliore ou s’ils font quelque chose de chouette, comme s’entraider, alors on gomme une croix. Ça crée un équilibre plus positif selon moi. Résultat, tout le monde obéit dans le calme. Sauf quand j’ai des rechutes, comme ce soir-là.

Une fois l’orage retombé, ma petite est arrivée dans ma chambre accompagnée de son garde du corps (sa grande soeur). On n’est jamais trop prudent. Les yeux encore pleins d’eau, elle m’a tendu une page barbouillée de croix et comme tous ses mots étaient coincés dans sa gorge, c’est le garde du corps qui m’a expliqué la nouvelle procédure. J’ai serré ma petite dans mes bras et me suis excusée d’avoir crié. Faute avouée aussitôt pardonnée. Elle est repartie en me promettant de ranger sa chambre.

Depuis, je m’en sors assez bien. Jusqu’à hier soir.

J’ai jeté la maison de pain d’épices qui trônait dans la cuisine depuis 2 mois. Avant de le faire, j’ai prévenu les enfants de manger ce qu’ils voulaient. En la voyant plus tard, dépouillée de ses sucreries, j’ai pensé qu’ils avaient pris tout ce qu’ils avaient à prendre et je l’ai balancée à la poubelle pendant qu’ils regardaient la télévision. Quand ma fille l’a découverte 30 minutes plus tard au milieu des épluchures de carottes, ça a été le drame le plus dramatique de l’histoire de notre famille. Et quand, 1 heure plus tard, je les ai privés d’histoire sans passer par la case croix, parce qu’une fois de plus ils ne m’écoutaient pas, ça a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Au coucher, ma fille m’a expliqué d’un air très sérieux qu’elle avait passé une très mauvaise journée et que pour la peine, elle m’avait mis 3 croix vu que c’était un peu beaucoup à cause de moi. Elle m’a quand même précisé que même si j’avais des croix, elle m’aimait pareil. Elle était juste fâchée. Ça m’a drôlement rassurée. À la vue du fameux carnet, je lui ai demandé au bout de combien de croix, j’avais une conséquence? Elle m’a répondu : 5! Évidemment, je lui ai demandé quelle serait la conséquence.

(silence embêté)

Elle : « Ah ben, ze sais! T’as pas le droit de travailler! Même si tu dois travailler, tu travailles pas. »

Moi : « Qu’est-ce que je fais alors? Je joue avec toi? »

Son visage s’est illuminé : « Ah oui, c’est bien, ça. Tu zoues avec moi! »

Alors, j’ai crié... mais de joie!

Catherine Goldschmidt
Je suis une drôle de maman qui adore dénicher ou inventer des jeux simples et peu coûteux pour amuser les enfants.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (14)

  1. Cindy 11 janvier 2013 à 10 h 01 min
    Trop mignone cette petite!! :D J'aime beaucoup cette méthode ;)
  2. joanie 11 janvier 2013 à 10 h 17 min
    wow je crois que lorsque mes 2 filles seront assez grande pour comprendre ceci je vais utiliser cette methode!
  3. Salohy 11 janvier 2013 à 11 h 10 min
    Madame, j'adore vos blogs!
  4. Catherine Goldschmidt 11 janvier 2013 à 14 h 46 min
    Merci Salohy :-)
  5. Francoise Ruby 11 janvier 2013 à 19 h 06 min
    Madame j'adore vos blogues, je vous adore, je vous vénère, je vous... bon je m'arrête ici!
  6. Gaelle 11 janvier 2013 à 20 h 25 min
    Génial! J'ai bien ri. Est-ce applicable pour 1 enfant de 2 ans presque et demi?
  7. Catherine Goldschmidt 15 janvier 2013 à 08 h 48 min
    Gaelle, je pense que c'est un peu jeune mais ça dépend évidemment de votre enfant. Vous le connaissez mieux que personne. J'ai parfois appliqué des méthodes qui fonctionnaient très bien chez d'autres enfants, mais pas chez les miens. Alors je me suis toujours adaptée à ce que nous étions chez nous. Vers 2-3 ans, les enfants sont souvent en opposition alors il vaut peut-être mieux mettre l'accent sur ses comportements positifs et le récompenser en conséquence. Créer aussi un espace de dialogue pour savoir ce qui les frustre ou leur fait de la peine. Chez nous, c'est le carnet. Demain, ce sera autre chose.
  8. Lili 12 janvier 2013 à 08 h 15 min
    Que c'est rassurant de voir que nous ne sommes pas seuls. Ça m'arrive malheureusement moi aussi de m'emporter après des jours de calme et de diplomatie... Je me sens ensuite tellement mal et coupable. Et je dois moi aussi m'excuser auprès de mon petit bonhomme. Il faut dire que notre petit garçon est très obstiné; il tient à ses idées (en fait, mon mari et moi, on se retient pour le dire devant lui, mais il a une tête de cochon). C'est une bonne chose pour plus tard quand il sera grand, mais ce n'est pas facile à vivre quand il est petit.
    Bref, chez nous, nous utilisons plutôt la méthode inverse. Nous soulignons les bons comportements. Tous les jours, en le bordant, nous soulignons trois bons comportements qu'il a eu dans la journée. Parfois, ils sont difficile à trouver (ça prend de l'imagination)... Nous soulignons aussi les bons moments de la journée en lui donnant droit à des privilèges ou simplement par des compliments (papa et maman sont tellement fiers de toi, regarde comme nous avons du plaisir à jouer avec toi lorsque tu (ranges tes jouets, brosses tes dents, t'habilles quand c'est le temps pour aller à la garderie, etc.). Mais parfois, une journée dominée par des mauvais comportements (s'il donne des tapes, est impoli, se met en colère et lance ces jouets, par exemple) vient tout effacer les bons comportements et alors, il y a une conséquence (nous utilisons les marches, 4 minutes, car il a 4 ans, ou on confisque un jouet). Cette semaine, pour la première fois, il a reçu la conséquence suprême: pas de lecture avant le dodo! Le reste de la semaine, il a tout fait pour bien se comporter. Ouf.
    En lisant votre blogue, je me dis que nous devrions peut-être raffiner notre méthode.
    Continuer de souligner les 3 bons comportements le soir et, dans la journée utiliser des croix et des sourires. Ce serait plus concret pour lui (voir les x et les sourires) et ça l'aiderait sûrement à rester concentré sur les bons comportements. Il adore compter en plus! Merci de l'idée!
  9. rosette 13 janvier 2013 à 04 h 11 min
    Ma bonne résolution vis-à-vis de Sacha pour 2013 était justement de moins crier... je vais peut-être adopter ta méthode !
  10. Mireille Dion 13 janvier 2013 à 09 h 41 min
    Vraiment, j'ai eu BEAUCOUP de plaisir à lire votre blogue!! :) Quelle belle idée ce système de croix, mais j'aime encore plus le fait que ce soit TOUS les membres de la familles qui y participent et pas seulement les enfants.. Je partagerai l'idée!!
  11. Raphaëlle 14 janvier 2013 à 10 h 07 min
    C'est génial comme méthode ! Nous en ce moment, on teste les tableaux de motivation pour nos deux gars de 6 et 4 ans, mais pour des objectifs bien concrets (arrêter de dire des grossièretés pour l'un et de sucer son pouce pour l'autre). Ça ne fonctionne pas mal mais j'ai bien envie d'essayer les cahiers avec les croix et les sourires pour le reste. Quand mon premier avait 4 ans, j'écrivais dans un cahier dans sa chambre ce que j'avais aimé ou pas aimé de son comportement, et je lui lisais. Ensuite, lui aussi faisait semblant d'écrire et me le "lisait". Ça me permettait de savoir un peu ce qu'il pensait ou ce qu'il avait envie de raconter parce que sinon, j'avais généralement droit à un "je veux pas te dire". En passant, j'adore votre blog qui me fait toujours beaucoup rire.
  12. Anne-Sophie 15 janvier 2013 à 08 h 11 min
    Super! Quand, j'observe autour de moi, j'ai toujours l'impression que les autres familles sont "parfaites" et qu'il n'y a que chez moi où les enfants sont "plus difficiles" quand il s'agit d'effectuer certaines tâches à la maison. Mais quand je lis vos petits billets, je me sens bien et comprise et je me sens moins seule. J'ai le sourire et finalement ça me fait du bien. Alors je n'ai qu'un mot MERCI et vite un nouveau petit billet ;-)
  13. Catherine Goldschmidt 16 janvier 2013 à 08 h 16 min
    Merci à toutes pour vos histoires et vos bons mots. Je les lis toujours avec grand plaisir.
  14. Julie 16 janvier 2013 à 11 h 46 min
    Merci pour l'idée, ça tombe bien! Ma fille de 4 ans n'arrête pas de faire des crises ces derniers temps, je vais essayer les croix. Mais comme elle me dit souvent que je suis méchante lorsqu'elle est fâchée, je sens que moi aussi je vais avoir beaucoup de croix! J'adore votre blog, j'y trouve toujours des idées pour égailler le quotidien et faire face aux maux des parents.

Partager