L’heure du conte: plaisir et aventures!

L’heure du conte: plaisir et aventures!
Par Mariouche Famelart, Bibliothécaire
6 octobre 2012

Vous cherchez des idées de sorties en famille, en ces jours d’automne?  En voici une divertissante, enrichissante et gratuite en plus : l’heure du conte à la bibliothèque.

J’affectionne particulièrement cette activité que j’ai animée chaque mois durant environ 4 ans. Quel plaisir! Les dimanches matins, à ma bibliothèque, les enfants étaient conviés à grignoter muffins et fromage accompagnés d’un jus de fruits avant de s’installer confortablement sur les coussins pour écouter des histoires.

J’en ai vu des tout-petits défiler à mes animations! Les bavards, qui répondaient chaque fois que je posais une question et qui commentaient l’histoire. Les timides, qui restaient à l’écart, collés sur leur parent, regardant de loin, et que je devais apprivoiser. Les imaginatifs, qui faisaient des liens entre les histoires et leur vie, affirmant sans broncher avoir rencontré un monstre ou un dinosaure. Les fascinés, ceux qui restaient assis bien tranquilles avec de grands yeux ronds et qui pouvaient écouter 5 histoires à la file et qui en redemandaient. Eh oui, bien qu’ils m’épuisaient, j’aimais même les petits agités, ceux qui étaient plus intéressés à rouler sur le tapis, à marcher dans la salle et à chatouiller leur voisin...

Il y a probablement presque autant de types de raconteuses d’histoires que de types de petits spectateurs! Chacune a son style, sa façon de faire. Personnellement, j’aimais choisir plusieurs livres sur une même thématique et faire des liens entre les livres pour qu’il y ait une  transition d’un livre à l’autre. J’en profitais aussi pour remplir le local de livres sur le même thème afin que les enfants puissent les emprunter par la suite. J’aimais aussi différencier chaque personnage des histoires en créant des voix uniques, à grand renfort de mimiques. Probablement un vestige de ma formation théâtrale...

Après chaque histoire, je posais des questions aux enfants sur l’histoire qu’on venait de découvrir ensemble, sur l’interprétation qu’ils en faisaient, mais aussi sur les liens avec leur propre vie. Ces échanges stimulaient leur imaginaire et leur permettaient de s’approprier ces histoires.

D’autres animatrices utilisent des comptines, font suivre les histoires d’un bricolage, incarnent un personnage, utilisent des accessoires... Toutes les méthodes sont bonnes pour rendre ce moment agréable et faire aimer les livres aux enfants!

Voici  quelques petits conseils, tirés de mon expérience, pour que l’heure du conte se déroule harmonieusement pour tous et que votre enfant en profite au maximum :

  • Si un thème a été annoncé pour l’heure du conte, dites-le à l’avance à votre enfant. Vous pouvez même en discuter un peu, votre enfant n’en sera que mieux préparé à apprécier les histoires.
  • Comme lorsqu’on va au théâtre avec notre enfant, il est important de respecter l’âge annoncé. Les livres racontés sont choisis en fonction de l’âge des enfants. Le développement des tout-petits est si rapide qu’une heure du conte conçue pour les 4 ans et plus ne conviendra probablement pas à un enfant de 3 ans.
  • Si les parents sont conviés à assister, ne laissez pas votre enfant seul devant l’animatrice pour aller bouquiner. Votre enfant aura peut-être besoin de vous pendant l’animation. Comme parent, vous pourrez aussi y trouver votre compte : vous découvrirez fort probablement des livres passionnants et vous garderez sans doute en tête des trucs pour raconter des histoires à votre bambin.
  • Si votre enfant dérange, je vous conseille de sortir discrètement de la salle avec lui. Un enfant trop agité peut gâcher l’expérience de tout un groupe. Vous pouvez, bien sûr, revenir quand il se sera calmé.
  • S’il y a régulièrement des heures du conte  à votre bibliothèque, essayez d’en faire une habitude. Vous allez ainsi permettre à votre enfant de s’éveiller davantage au livre et de créer des liens avec la raconteuse d’histoires.
  • Si jamais l’heure du conte vous a déçu, laissez une autre chance à cette activité! Votre enfant était peut-être dans un mauvais jour ou bien il n’était  pas encore prêt. Peut-être que le choix des livres n’était pas adéquat pour lui cette fois-ci ou encore était-ce le groupe qui était difficile? Réessayez quelques mois plus tard ou, si vous le pouvez, dans une autre bibliothèque.


L’heure du conte à la bibliothèque est une belle occasion de mettre votre enfant en contact avec d’autres bambins dans un contexte ludique. Et surtout, de le mettre en contact avec une infinité de livres drôles, rythmés, palpitants, choisis par de vraies passionnées de livres pour enfants. Multiplier les modèles d’adultes lecteurs ne peut être que bénéfique pour votre enfant et l’expérience de l’heure du conte contribuera  à son éveil à la lecture.

Mariouche Famelart, Bibliothécaire
Bibliothécaire passionnée de littérature jeunesse, je souhaite partager avec vous mes idées et mes trucs pour éveiller vos tout-petits à la lecture.
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (1)

  1. Soso 8 octobre 2012 à 23 h 09 min
    Je vais souvent à l'heure du conte dans ma ville avec mon enfant âgé de deux ans aujourd'hui -on y va depuis plusieurs mois déjà et il adore ça! Le fait que j'aime beaucoup les livres et la lecture y est sûrement pour quelque chose. À la maison, l'heure du conte avant le dodo est sacré. Les livres occupent aussi une place importante dans l'espace de rangement des jouets. Mon enfant peut ainsi prendre un livre à sa guise, tout comme il le ferait pour un jeu.

    Petit tuyau pour ceux qui ne le sauraient pas: de très beaux livres sont vendus au magasin à 1$, ce qui vaut la peine quand on a un bébé qui dévore littéralement les livres!!! Les images sont colorés et pour des débutants, c'est très bien! Aussi, on inonde souvent les enfants de jouets, mais rarement de livres. Pourtant, il y en a qui sont souvent ludiques (ex. avec du bruit, des textures, des aimants à coller au bon endroit, etc.). L'idée étant de les faire aimer ces drôles d'objets!

    Je souhaite que tout enfant ait la chance d'être en contact avec les livres et ce, depuis le berceau car transmettre l'amour de la lecture est un cadeau pour la vie.