Premiers jeux de société: un vrai défi!

Premiers jeux de société: un vrai défi!
30 mars 2012

 D’un naturel calme, patient et obéissant, mon fils a rapidement accroché aux jeux de société. Depuis, pas une journée ne se passe (ou presque) sans que nous nous taquinions du pion. Par contre, l’imagination et l’énergie débordante de ma petite dernière ont, dans son cas, rendu le chemin plus laborieux. Petit retour vers le futur.

Vers 2 ans...
J’installe le matériel et lui explique rapidement les règles d’un classique jeu de loto. Trois minutes plus tard, je comprends que le « 2 à 4 joueurs » indiqué sur la boîte signifie plutôt « 1 joueur + FIGURANTS ». Quoi que je fasse ou dise, les images sont toutes à elle, c’est toujours son tour de jouer, jamais le mien et tout fonctionne selon ses propres règles. Le temps que son désir de toute puissance se calme, je fabrique un avion en papier avec les vraies règles!

Vers 3 ans...
Le concept de chacun son tour commence à faire son chemin dans son cerveau à condition que :
1- Je supervise la partie quand elle joue avec d’autres enfants, sinon c’est l’anarchie et tout le monde finit en larmes.
2- Personne ne touche au pion rose, aux cartes roses, aux images roses… bref à tout ce qui est rose dans le jeu.
3- Personne ne gagne sauf elle.
4- La partie n’excède pas 5 minutes, sinon elle décroche.

Vers 4 ans...
Quand elle gagne, elle exulte de bonheur. Quand elle perd, elle enrage et refuse de continuer à jouer. J’ai l’impression d’être la mère de miniHulk. Si les autres joueurs prennent trop de temps à jouer, elle s’invente des histoires avec les pions, chante des chansons, fait des galipettes, essaie de nous faire rire ou disparaît carrément en criant : « Moi, ze zoue pus! »... Honnêtement, ça nous arrange!

Vers 5 ans...
À force de nous voir jouer et rejouer, de nous voir heureux de le faire, peu importe l’issue de la partie, d’essayer encore et encore de jouer avec nous sans pression, elle a fini par aimer ça.  Aujourd’hui, elle est plus patiente et sait rire de ses échecs (à condition de gagner de temps en temps et évidemment d’avoir le pion rose s’il y en a un!). Après avoir fait le tour de différents types de jeux, j’ai découvert qu’elle affectionnait particulièrement les jeux qui contiennent des éléments en 3 dimensions ainsi que les jeux de rapidité. Aucun temps mort pour elle. Elle adore.

Honnêtement, si je ne vouais pas une passion aux jeux de société, j’aurais probablement abandonné la partie depuis longtemps, mais comme j’adore jouer... j’ai fini par gagner!

Catherine Goldschmidt
Je suis une drôle de maman qui adore dénicher ou inventer des jeux simples et peu coûteux pour amuser les enfants.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (12)

  1. Vgagnon 30 mars 2012 à 15 h 04 min
    merci de nous rappeler que ça peut changer avec l'âge! on a parfois le nez collé sur l'écorce et on ne voit pas la forêt.
  2. Catherine Goldschmidt 30 mars 2012 à 15 h 12 min
    Comme c'est bien dit. C'est vrai dans tellement de domaines en plus.
  3. Julie 30 mars 2012 à 19 h 30 min
    Oui, merci!! Ma fille va bientôt avoir 4 ans et ne veut rien savoir des jeux de société, beaucoup trop calme pour elle en ce moment!! On réussit à avoir son attention environ 5 min et puis c'est le bordel, ou la crise commence! C'est encourageant de savoir que ça peut encore changer :)Par contre, elle collabore très bien avec la planche à dessins à la WII, j'imagine que ça adhère plus à ses intérêts. Je vais continuer à persévérer dans ce cas, j'avais tendance à abandonner ces temps-ci... merci encore!!
  4. rosette 31 mars 2012 à 15 h 57 min
    Cathy, c'est fou, on dirait la mienne ! Je peux donc te faire le portrait de ta joueuse de fille d'ici à ce qu'elle souffle ses huit bougies :
    - à 6 ans, elle a appris (je lui ai appris...) une superbe danse de la victoire qu'elle continue à pratiquer dès qu'elle gagne une partie.
    - à 7 ans, elle triche dès que j'ai le dos tourné !
    - à 8 ans, plus besoin de tricher, elle me bat quasiment à chaque fois à plate couture... ce qui entraine une magnifique danse de la victoire ;)
  5. Catherine Goldschmidt 2 avril 2012 à 11 h 05 min
    @ Julie Lâchez pas!

    @ Rosette Ça promet!!!!!
  6. Sandra 3 avril 2012 à 05 h 04 min
    Pareil ici!
    Vous m'avez bien fait rire... c'est drôle de voir son reflet comme ça!
    Un petit truc que j'ai trouvé : après une journée à jouer à divers jeux sportifs (encore mieux si c'est dehors), je sors les jeux de société après le souper.
    De cette façon, elle est plus calme et a moins envie de tout arrêter pour courir alentour de la table.
    Cependant, plus elle est fatiguée, moins elle supporte de perdre la partie!
  7. Joyce 3 avril 2012 à 15 h 25 min
    Les jeux de société sont presque tous compétitifs: est-ce vraiment souhaitable?

    Et si on présentait à nos enfants le concept de 'réussir' plutôt que de 'gagner'? On peut réussir ensemble, mais gagner se fait au dépend des autres.
  8. Sophie 5 avril 2012 à 20 h 19 min
    @Joyce: Oui! Il existe des jeux de société collaboratifs excellents où tout le monde joue ensemble contre le jeu. Mon fils est encore tout petit, donc je n'ai pas de titres familiaux à suggérer (mais il en existe surement). En attendant, pour les grands, les jeux "Chevaliers de la table ronde" et "Pandémie" (Pandemic) sont excellents.
  9. Catherine Goldschmidt 6 avril 2012 à 13 h 09 min
    @ Sandra Quand on règle un problème, un autre le remplace ;-)

    @ Joyce: Sophie a raison, il existe des jeux coopératifs (tous les joueurs jouent contre le jeu). Pour les enfants de 3 ans et plus, je vous suggère Le verger (Haba), la chasse aux monstres (Le Scorpion masqué)un jeu québécois, à partir de 5 ans: Boo (GameBrotherz), hop, hop, hop (Djeco, les chevaliers de la tour (Haba); 6 ans et plus Qui l'a vu? (Ravensburger), etc...Des jeux de société, il y en a désormais pour tous les goûts. Nous vivons une merveilleuse époque!
  10. Edith 6 avril 2012 à 13 h 36 min
    J'ai commencé à jouer à serpent et échelle version avec ma fille de 3 ans!!! Au premier tour, elle tombe sur une échelle. Bingo. A mon tour, je tombe sur une case vide! Elle ne voulait plus jouer parce que moi je ne montais pas!!! llloolll. Y'en aura pas de facile!!!
  11. Catherine Goldschmidt 6 avril 2012 à 14 h 43 min
    @ Edith Adorable. Elle a le jeu coopératif dans le sang!
  12. Eve 8 avril 2012 à 12 h 12 min
    Je pensais mon fils trop jeune ( 3ans) pour jouer à des jeux de sociétés mais vous venez de me démontrer le contraire. Je commence immédiatement à rechercher des jeux pour 3 ans et plus et on verra bien comment ça ce présente. Merci pour toutes ces nouvelles idées, je suis certaine que mon fils saura apprécier ces beaux moments en famille.

Partager