Animaux: en avoir ou pas?

Animaux: en avoir ou pas?
30 janvier 2012

Mes enfants rêvent d’avoir un chien, un chat, un hamster, des poissons, des oiseaux, un perroquet… N’importe quoi pourvu que ça bouge et que ce soit « zentil ». Et puis quoi encore? Un éléphant avec ça?

« Oh oui maman, un éléphant. Un éléphant! Quelle bonne idée! »

Mon coeur balance. D’un côté, je repense à mon enfance et au bonheur que j’avais de vivre au milieu d’un zoo (nous avions un chien, deux oiseaux, des poissons rouges, un aquarium de poissons d’eau de mer, des tortues, un troupeau de grenouilles et deux chats). De l’autre, je ne suis pas dupe. Mes enfants ont beau jurer sur la tête de leur nounours qu’ils s’en occuperont, je sais pertinemment que c’est moi qui vais devoir nourrir, soigner et assurer la survie de ces petites bêtes. Le problème, c’est que j’ai de sérieux doutes sur mes compétences...

Poissons rouges…

J’avais 4 ans. Un soir en rentrant de l’école, ma mère poussa un cri d’horreur en ouvrant mon cartable. Dans le fond, gisaient nos 2 poissons rouges desséchés et puants. La veille, mon enseignante ayant raconté la vie captivante d’un poisson, j’eus la brillante idée d’apporter les miens (sans leur bocal) pour les montrer à mes amis. Seul hic, j’ignorais complètement que ces braves bêtes ne respiraient pas hors de l’eau.

Tortue...

Le vendeur avait expliqué à mes parents que les tortues étaient très faciles à élever et très résistantes et, surtout, qu’elles respiraient hors de l’eau! Nous installâmes donc Mimi dans ma chambre dans un joli petit bocal à tortue. Mon frère eut alors la délicatesse de m’expliquer que si, un jour, la carapace de ma tortue devenait molle, elle mourrait (il en élevait lui-même trois). Angoissée, j’appuyai dessus tous les jours en la tournant dans tous les sens pour me rassurer. Mimi finit par mourir d’une surdose de tripotage.

Oiseaux...

Mon frère rêvait d’avoir des oiseaux exotiques… libres. Leur cage restait parfois ouverte afin qu’ils puissent se dégourdir les ailes dans sa chambre. J’adorais me coucher sur son lit pour les regarder voler. Dès que mon frère s’absentait, je filais dans sa chambre ouvrir la cage aux oiseaux. C’était sans compter sur ma mère qui avait la manie d’ouvrir les fenêtres pour aérer la maison. Par une belle journée d’hiver, ils se sont envolés pour toujours. Libres et sûrement morts!

Grenouilles...

Les têtards s’agitaient dans l’aquarium. Je les observais, fascinée, le nez collé contre la vitre. J’en attrapais parfois quelques-uns en cachette pour m’amuser avec eux et les regarder disparaître dans le trou du lavabo. Tranquillement pas vite, ceux qui restaient se sont transformés en grenouilles bondissantes. On en retrouvait parfois une ou deux dans la maison, ce qui enrageait ma mère. Mon frère ne comprenait pas comment ses batraciens adorés arrivaient à s’échapper malgré la vitre posée sur le dessus de l’aquarium. Mystère et boule de…soeur, peut-être :-) Or, le jour où ma mère dérapa sur l’une d’elles au milieu de la cuisine, toutes les grenouilles regagnèrent l’étang le plus proche illico presto.

Finalement, je ne sais pas si j’ai peur de moi ou peur de ce que mes enfants pourraient faire subir aux pauvres bêtes! Je ne sais pas quoi faire. Avez-vous des animaux? Lesquels? Ça se passe comment avec vos enfants?

Catherine Goldschmidt
Je suis une drôle de maman qui adore dénicher ou inventer des jeux simples et peu coûteux pour amuser les enfants.
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (9)

  1. Catherine V. 30 janvier 2012 à 15 h 16 min
    Crampée ben raide!!!!!
    Vos enfants ont de qui tenir, vous ne pouvez pas trop leur en vouloir! (Euh, de toute façon, on ne peut pas trop en vouloir à l'imagination, l'enthousiasme et l'innovation des enfants...)
    Ma mère avait tué nos tortues et je n'en reviens toujours pas de cette "réussite". Évidemment, je ne lui en veux pas par contre.
    Pourquoi ne pas mettre en garde vos enfants contre vous-même et essayer tranquillement. Tsé, ces petits poissons exotiques qui vivent seuls dans un verre (sinon, ils bouffent tous les autres)?. Un par chambre.
    Bonne chance! (encore crampée!!)
  2. Sigolène 30 janvier 2012 à 15 h 18 min
    Je n'ai jamais vécut sans animaux.
    J'en ai toujours eu et en quantité. Sauf que ma de working momo en appartement, me fait percevoir le fait d'avoir des animaux comme une contrainte.

    Prendre soin d'un animal, prendre conscience de la responsabilité que c'est, affronter sa maladie sa perte, sont des éléments très important de l'éducation que l'on peut donner a enfant je trouve.
    Mais je pense qu'avant les 4-5 ans de mes enfants je vais me passer de poilus.
    Alors on profite du chat chez mamie, des poules et des canards au parc, on frequente les fermes pedagogiques. On comble la curiosité vis a vis des animaux, tout en preservant notre vie quotidienne.
    Nous avons des aquarium, papa est devenu fou d'aquascaping (trouver un truc pour que papa s'investisse lui aussi c'est une des cles) et on a investit dans un chien mécanique pour le moment.
    bb1 a 21 mois, bb2 est cours (4em mois de grossesse) j'ai pas l'energie de faire mieu.



  3. Catherine Goldschmidt 30 janvier 2012 à 17 h 22 min
    @ Catherine V. J'ai essayé les poissons rouges et les exotiques...Une vraie catastrophe! http://naitreetgrandir.net/cs/blogs/drole-de-maman/archive/2011/04/06/sos-poissons-rouges.aspx
    @ Sigolène J'ai reculé l'échéance pour les mêmes raisons! J'aurai fait la même chose dans votre situation. Cela représente une charge en plus, c'est certain.
  4. audrey 30 janvier 2012 à 19 h 21 min
    Nous avons une chatte à la maison depuis près de 9 ans, elle adore les enfants et les enfants l'adorent aussi. Notre plus vieux de deux ans et demi maintenant la nourrit, lui donne des gâteries, joue avec elle, bref c'est le parfait harmonie!! Nous avons eu un hamster quelques mois qui est repartis chez une collègue, était nocturne et non diurne comme animal, nous avons eu droit à des colères car il dormait tout le temps donc petit homme ne pouvait pas en profiter du tout. Donc pour nous la chatte c'est l'idéal, c'est tellement beau de voir les gars avec elle...j'espère d'ailleurs qu'elle sera parmi nous longtemps encore! Je crois que c'est juste assez de responsabilités (permet aussi d'accorder des responsabilités de grand garçon au plus vieux pour le moment et pour lui c'est très valorisant), pas de gardiennage si on quitte, pas de marche à prendre à -40, pas de pipi ou de caca plein la cour, pas de bibitte à lui donner, pas d'eau à changer, une petite litière, un bol d'eau et de nourriture et le tour est joué, bref rien de compliqué pour la vie de famille! Longue vie à notre Nalla... :)
  5. JenJen 30 janvier 2012 à 20 h 52 min
    J'ai eu un chien pendant un an. Un mini pincher. Ça n'a pas bien été car il faisait ses besoins partout dans la maison. (Et ça, au moins une fois par semaine.) Mes 2 enfants l'adoraient. Quand j'ai accouché de mon 3e enfant, le chien est devenu jaloux et s'est mis à faire ses besoins partout mais 3 fois par jours! Épouvantable. Il se soulageait sur les Barbies de ma filles et les BD de mon fils. Il avait 3 ans et était très gâté. Il était obèse quand nous l'avons eu. C'était un chien d'intérieur avec une litière. Il levait la patte facilement à coté de ladite litière! Et il était très dominant. Il faisait pipi sur les vêtements de mon chum et fouillait dans le panier de linge sale pour manger mes petites culottes. Son ancienne maitresse vivait seule avec lui et d'autres animaux.

    Mon fils de 7 ans le sortait tous les jours avant d'aller à l'école et tous les soirs à son retour. Quant à elle, ma fille de 4 ans lui donnait sa moulée. De petites responsabilités qu'ils ont pris à coeur.

    Je l'ai donc retourné chez son ancienne propriétaire. Elle nous l'avait prêté pour une fin de semaine, qui s'est étirée en semaine puis en mois... Il est donc retourné chez elle et à ses dires, il est très propre là bas. Elle vit seule et le gâtait beaucoup. Il faisait même dodo dans son lit.

    Maintenant, mon bébé à 5 mois. J'ai fait des recherches pour avoir un bon chien pour notre famille. Alors j'ai réservé un autre type de chien mieux adapté à notre famille et notre rythme de vie, chez un éleveur. Il devrait naitre en mars et nous l'aurons avec nous dès le mois de mai. Cela me donnera 4 mois avant de retourner travailler pour lui apprendre la propreté et bien le partir. J'ai très hâte car je m'ennuie de notre ancien chien et des marches que je prenais avec lui le soir alors que les enfants étaient au lit.
  6. Nathalie 31 janvier 2012 à 19 h 08 min
    J'ai tué ma perruche quand j'avais 9 ans... Je l'adorais. Je l'endormais dans mes bras.

    J'ai commencé par lui piler sur la queue. Le pauvre, il a hurlé et s'est retrouvé sans queue. Que j'ai pleuré: "Maman, il est laid..." Il avait de la difficulté à tenir sur son perchoir puisqu'il manquait d'équilibre bien sûr. La queue a fini par repousser.

    Un beau matin d'hiver, nous avons manqué d'électricité. J'ai eu tellement peur qu'il ait froid que j'ai mis une couverture sur sa cage. La cage est tombée et Picotin (oui bon, c'était son nom) s'est cassé la patte. Pauvre animal, il ne pouvait plus tenir sur son perchoir. En larmes, j'ai finalement donné mon accord pour l'euthanasie puisqu'il n'aurait plus jamais une vraie vie d'oiseau.

    Aujourd'hui, j'ai deux chats et un enfant qui se portent à merveille. Ne vous en faites pas, mon mari va très bien également!
  7. Catherine Goldschmidt 31 janvier 2012 à 19 h 24 min
    @ Audrey Le chat aurait été sans contredit mon premier choix, mais malheureusement les deux hommes de ma maison y sont allergiques.
    @Jen Jen J'hésite beaucoup pour le chien. L'apprentissage de la propreté est ma hantise et puis le sortir quand il gèle dehors alors que je suis bien au chaud me tente moyennement. Comme je travaille de la maison, à tous les coups, c'est moi qui vais devoir m'en occuper.
    @ Nathalie J'ai bien ri...à la fin seulement! Évidemment!
  8. Gabby 2 février 2012 à 18 h 32 min
    Moi les chiens me terrorisent! J'ai 4 enfants (7 ans, 3 ans à peine, bientôt 2 ans et 11 mois). J'ai toujours peur que le plus gentil toutou se transforme en machine à mordre les petits visages à force de subir le terrible 2 lui aussi! Même le chien de ma belle-mère qui est tout doux, je déteste que les enfants s'en approchent! On ne sait jamais! Et moi aussi j'aime bien mon confort à -30!

    Pour les chats, je les adore malgré le poil partout, mais ici aussi les hommes sont allergiques... Malheur j'ai même du donner mes 2 chats quand j'ai commencé à fréquenter mon mari! Dommage ça aurait été la bestiole idéale!

    Les poissons ont a essayé et en effet c'était maman qui s'en occupait! Et je n'aime pas du tout ces petits trucs gluants qui finalement ne servent à rien. Ça faisait facher les enfants et ça dégoutait maman!

    J'ai bien envi d'essayer un cochon d'inde ou un petit hamster. La fille de la voisine en a un et elle l'adore. Du coup ça bouge dans la boule et ca ne mord pas au visage! Je pense qu'avec mes petits, c'est la bibite poilu la plus adaptée. Mais attention, une bibite en tout et non une par enfant! Je la vois venir celle là! J'ai même préparé mes raisons!

    Sinon moi petite j'ai eu pendant près de 12 ans une belle tourterelle triste! Elle répondait au son de ma voix, vollait sur notre tête et je l'adorais. Mais ramasser les dégats, en plus de ceux de fiston qui essaie d'aller sur le pot, de bébé qui bave partout et de mon terrible 2!? Nonnnn merci! Même en étant maman à la maison moi aussi!
  9. Mylène 3 février 2012 à 01 h 10 min
    Chez nous, on a règlé le problème... notre grosse toutoune reste dehors ! Pas de poils, de pipi, ou de jouet machouillé dans la maison !! Mais, il faut dire que nous avons un très grand terrain (vive la campagne !) et que c'est un St-Bernard X Bouvier Bernois, alors elle a la fourrure pour vivre au grand air ! Les enfants (2-4-6 ans) apprécient beaucoup sa présence lorsqu'elles sont dehors. Et c'est bien vrai que ça responsabilise les enfants. C'est presque toujours ma fille de 4 ans qui la nourrit. Evidemment, un chien reste un chien et il faut quand même assurer une surveillance lorsque les enfants sont en sa présence. Je ne sais pas si c'est le chien ou simplement la race, mais ma chienne est comme une nounou avec mes filles ! Elle les suit, les surveille, les observe, vient se chercher un petit calin de temps à autre, puis retourne se coucher plus loin, toujours en gardant un oeil sur ses ''soeurs'' ! C'est très beau...

Partager