Aliments permis ou non durant l’allaitement

Aliments permis ou non durant l’allaitement
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
4 juillet 2011

Mon « bébé » a 3 ans et l’allaitement me semble appartenir à un lointain passé. J’en garde un magnifique souvenir. Je recommencerais demain matin. Et ce malgré le billet sur les côtés déplaisants – The ugly thruth – de l’allaitement que je viens de lire.

Au nombre des inconvénients associés à l’allaitement, il y a bien sûr les restrictions alimentaires. L’auteure du billet parle de la prévalence des allergies alimentaires chez les enfants et avertit que la maman qui allaite devra envisager de couper les produits laitiers, le sucre, le blé, le soya ou le maïs de son alimentation en cas de problème. Je tiens à souligner « en cas de problème » pour éviter les erreurs d’interprétation et les privations inutiles. En effet, aucune étude de prouve que le fait de retirer certains aliments du régime durant l’allaitement empêchera bébé de développer des allergies. Il n’y a donc pas lieu de vous priver, sauf bien sûr si votre bébé réagit réellement à certaines substances que vous mangez.

Au nombre des restrictions, il y a aussi l’alcool, bien sûr. Vous pouvez vous offrir le plaisir d’un verre, à condition toutefois de le faire au bon moment. Puisque l’alcool passe dans votre lait environ 1 heure après avoir été consommé et qu’il prend 2 ou 3 heures avant d’être complètement éliminé, mieux vaut planifier l’apéro ou la coupe de vin en fonction de cela. L’idéal est en fait de prévoir un biberon, car on ne sait jamais quand bébé décidera de changer ses habitudes pour réclamer un boire plus rapproché. Une exposition prolongée à l’alcool pourrait freiner le développement moteur de bébé.

Tout comme l’alcool, la caféine se retrouve dans votre lait de 1 à 3 heures après l’ingestion de café, thé, cola, etc. Puisqu’elle risque de perturber le sommeil de votre bébé, il vaut mieux se limiter à 1 ou 2 tasses de café par jour. Évitez les boissons énergisantes qui, en plus de la caféine, renferment une panoplie d’autres ingrédients que vous ne souhaitez pas que votre bébé consomme.

Assez parlé de ce qu’on ne peut pas boire ou manger en allaitant, voici un aliment que l’on peut enfin déguster : les sushis. Oui, oui! Bonne nouvelle, n’est-ce pas? Après les 9 mois d’abstinence imposée par la grossesse, l’allaitement lève l’embargo, car les bactéries et les parasites, s’ils sont présents, ne sont pas transmis dans le lait maternel. Il demeure toutefois important d’être vigilant quant aux espèces de poissons utilisées. Certaines, comme le thon rouge, le requin et l’espadon, renferment des quantités préoccupantes de mercure. Il est recommandé aux femmes qui allaitent d’en manger au maximum 3 fois par mois. Mais comme il existe au moins 1 000 sortes de sushis, vous ne devriez pas trop en souffrir!

Manger quand on allaite n’est pas si compliqué ou restreignant. On se concentre sur toutes les possibilités qui s’offrent à nous et c’est même l’occasion de découvrir de nouvelles façons d’apprêter des aliments usuels. À cet effet, le site SOS Cuisine propose désormais des menus intelligents pour l’allaitement. Entre deux boires, vous irez y jeter un coup d’oeil!

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (8)

  1. Marilyn 4 juillet 2011 à 18 h 15 min
    Youppi!!!!! Des Sushis!!! C'est la privation la plus difficile durant ma grossesse....!! Bien que je me permette des végé de temps à autres, rien ne vaut un bon plateau de sushis variés!! C'est une bonne nouvelle ça!!
  2. Marilyne 5 juillet 2011 à 00 h 40 min
    Moi c'était le saumon fumé qui me manquait le plus! On aurait dit que j'en voyais partout pendant ma grossesse.
  3. Stephanie Cote 6 juillet 2011 à 15 h 13 min
    Sushis, saumon fumé... l'interdit augmente le désir, n'est-ce pas?
    Peu importe, je me rappelle du plaisir que m'a procuré le premier bagel au saumon fumé mangé après chacun des mes accouchements!
  4. Marie-Claude 6 juillet 2011 à 19 h 25 min
    Mon conjoint m'a fait le plaisir d'acheter des bons sushis en fin de semaine après mes 9 mois d'abstinence. Mon bébé a moins de 2 semaines!!!! Article qui tombe à pont!
  5. Maman 7 juillet 2011 à 03 h 18 min
    http://mamadearest.ca/fr/info/newman/12-dautres-mythes.htm
    Pour rétablir les faits...ce feuillet du Dr Newman, médecin et spécialiste de l'allaitement. Il est faut de prétendre qu'il est préférable de donner un biberon si on prend un verre à l'occasion. Les mythes ont la couenne dure!
  6. Stephanie Cote 11 juillet 2011 à 20 h 33 min
    Il est vrai qu'on peut boire à l'occasion et avec modération quand on allaite, mais plusieurs autres spécialistes que Dr Newman continuent de privilégier la recommandation qui veut que la maman boive un verre idéalement après avoir donné le sein.
  7. Maman 19 juillet 2011 à 15 h 43 min
    Quand est-ce vous mangez du requin?! Désolé pour celles qui doivent s'en priver ... haha ... C'est pas compliqué allaiter. Se priver, je ne trouve pas que je me prive. J'ai allaiter mon 1er, 13 mois, j'allaiterai bientôt mon 2eme. L'Alcool, personnellement ce n'est pas une privation, je n'ai pas ce besoin obligatoire de boire un verre. Des sushis, y'en a des végés! Avant ma 2eme grossesse je buvais mes 2 cafés tous les jours, une fois enceinte, j'ai perdu le goût naturellement ... c'est psychologique d'avoir ce besoin de prendre son café. (moi je trouve) Est-ce vraiment une privation, un besoin essentiel que de se «priver» pour le bien-être de son bébé? J'ai le goût de ce réconfort que m'apporte le café, y'en a du décaf! Une année d'allaitement est-ce vraiment si pénible pour certaine? Une année de votre vie à «faire attention» pour le bien-être de la vie de votre bébé, est-ce si pénible pour certaine? Vous sentez-vous vraiment restreinte ou est-ce que ça se passe dans la tête?
  8. Anne MARIE 24 juillet 2011 à 03 h 00 min
    Il serait sage d'éviter de proposer de donner une biberon au bébé lorsque l'on prend un verre d'alcool: premièrement, certaines femmes pourraient penser qu'il s'agit de préparation artificielle et non de lait maternel tiré, et ensuite le bébé, peu importe son âge, peut boire le lait de maman à la tasse, à la cuiller, au compte-goutte, même avec une petite seringue. N'oublions pas que certains bébés peuvent réagir fortement suite à la prise du biberon et l'allaitement peut être gravement corrompu. Il peuvent devenir confus quant à la façon de téter puisque la tétine artificielle diffère du sein de maman. Aussi, en prenant l'habitude de donner le biberon la production lactée de la mère peut diminuer parce que le bébé ne la stimulera pas assez. Ne prenons pas ce risque, bébé nous préfère au naturel!