Sujet tabou: l’éducation de mes enfants!

Sujet tabou: l’éducation de mes enfants!
24 janvier 2011

À Geneviève et toutes les mamans du monde

Les allées de l’épicerie sont désertes. Comme ma petite course initiale - « J’achète JUSTE du lait et du beurre » - s’est transformée en « Super! La crème glacée est en spécial, j’en prends deux boîtes » et autres achats inutiles (ça m’apprendra à faire l’épicerie le ventre vide), j’autorise donc mes enfants à se dégourdir les jambes dans le magasin. À condition, évidemment, qu’ils le fassent en marchant, en silence et sans toucher à rien. Je sais, l’espoir fait vivre.

Deux minutes plus tard, l’opération Je-fais-passer-ma-mère-pour-une-incompétente bat son plein dans l’allée d’à côté : j’entends mes petits diables courir en criant et en riant aux éclats. En entendant leur joie de vivre, ma petite qui est restée assise dans le chariot se tortille pour essayer de sortir, mais comme je m’y oppose, elle se met à hurler telle une bête qu’on égorge.


Évidemment, dans cette allée qui subitement n’est plus déserte, je croise le regard désapprobateur d’une inconnue visiblement agacée par le chaos infantile ambiant. En voyant mon fils arriver en courant, elle le stoppe net, et lui dit d’un ton ferme : « Du calme mon petit bonhomme! Tu pourrais tomber ou rentrer dans quelqu’un. On ne t’a pas dit qu’il ne fallait pas courir? »  
 
« ON » est légèrement agacée... Non, mais de quoi je me mêle?!

J’avoue. Je suis toujours un peu irritée d’entendre des inconnus ou même des proches commenter l’éducation de mes enfants, même si une fois sur deux... ils ont raison! Pour évaluer mon taux d’agacement, j’ai donc décidé de dresser un petit tableau pour déterminer qui a droit de parole ou non dans ce domaine :

AUCUN!!!
Un peu
Beaucoup
Énormément
Mes parents
X
 
 
 
Beaux-parents
X
 
 
 
Inconnus
X
 
 
 
Amis avec enfants
 
X
 
 
Amis sans enfant
X
 
 
 
Père de mes enfants
 
 
X
 
Amoureux qui n’est pas le père de mon aînée
 
X
 
 
Éducatrice ou enseignant
 
X
 
 
Moi
 
 
 
X


CONCLUSION : Je suis la SEULE personne qui a le droit de dire que mes enfants ont (parfois) des défauts!!

Catherine Goldschmidt
Je suis une drôle de maman qui adore dénicher ou inventer des jeux simples et peu coûteux pour amuser les enfants.
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (21)

  1. Julie 24 janvier 2011 à 16 h 46 min
    Puisque je suis dans la catégorie "amis avec enfants" et que j'ai déjà encaissé aussi un commentaire du genre "il me semble qu'il y a d'autres places pour bécotter son enfant!", je vais te donner un bon conseil:

    Tu ne l'écoutes pas!

    :-D
  2. Etolane 24 janvier 2011 à 16 h 54 min
    Un billet qui me fait sourire en ce lundi glacial. Et je réalise que j'ai pas mal la même charte intérieure! ;)
  3. Catherine Goldschmidt 24 janvier 2011 à 18 h 00 min
    @ Julie: 100% d'accord avec toi!
    @ Etolane: je me demande si chez les pères, c'est la même chose?
  4. valerie 24 janvier 2011 à 19 h 01 min
    100 % d'accord !

    Surout un gros X rouge dans la colonne beau-parent que je modifierai pour ma part pour belle-mere qui ose s'en mêler mais surtout me critiquer devant toute la famille et me comparer qui est a mon premier sans enfant a ma belle -soeur qui en a 3 GRRRRR et re-GRRR haha
  5. Kim 24 janvier 2011 à 20 h 01 min
    Je suis maman d'un super garçon de 18 mois! Si j'étais l'inconnue en question, je ne me serais pas gênée pour gentillement dire au petit garçon d'y aller plus doucement. Et si j'étais à la place de la maman, je l'aurais laissé parlée en me disant qu'il vient d'être "discipliné gratuitement" par la vie. Eh non, je n'invente pas de règlements d'épicerie que pour faire suer mes enfants, il y a une bonne raison et l'inconnue vient de le démontrer et je ne passe pas pour une sorcière. C'est tout bon!
  6. Catherine Goldschmidt 24 janvier 2011 à 20 h 33 min
    @ Valérie: ;-)

    @ Kim:... et vous auriez eu raison de le faire si je n'avais pas été dans la même allée. C'est surtout le fait que cela se soit passé devant moi alors que j'étais sur le point de ramener mon fils à l'ordre. J'ai senti que c'était surtout à moi qu'elle voulait donner une leçon. Ceci dit, l'effet sur mes enfants a été saisissant: ils sont devenus sages comme des images!
  7. Rocksand 25 janvier 2011 à 04 h 46 min
    En effet, la vie nous en apprend des vertes et des pas mures! L'autorité de maman étant souvent contesté, quand c'est dit par quelqu'un d'autre des fois ça saisis un peu plus! Pour ce qui est de se sentir visé, je crois que c'est plutôt personnel. Nous mamans, et je m'inclus dans le lot, avons tendance à devenir particulièrement susceptibles et agressives lorsque ça touche nos enfants. Alors qu'au fond, c'est ça la vie. Sans laisser le monde entier nous diriger, mais de laisser la vie donner ses propres leçons ne feras pas de mal a personne! Après tout, nous ne serons pas toujours là!
  8. Julie Gosselin 25 janvier 2011 à 05 h 14 min
    Une sage sage-femme m'a dit lors de ma grossesse que ça prendrait bien tout un village pour éduquer un enfant et que c'est justement comme ça que ça fonctionnait il y a belle lurette. J'acquiesce à l'idée mais n'empêche que certaines ''éducatrices'' sont énervantes dans leur manière et leur ''timing'' de faire !!
  9. sigolene 25 janvier 2011 à 09 h 25 min
    Je suis exactement au même stade de reflexion avec mon biboutch de 9 mois qui a du mal a dormir loin de moi et que j'allaite toujours.
    Après une tentative suite aux multiples pressions de type "Laissez le pleurer dans son lit" venant de toutes part, après deux heures pendant lesquelles il m'a semblé que mon petit coeur nous rejouait l'exorciste, j'ai definitivement décidé que :
    - Plus jamais je ne mettrais mon fils dans un telle detresse pour quelque chose qu'on a decidé pour moi.
    - C'est à moi de decider ce qui est bon ou non pour mon fils et qui doit l'imposer a l'exterieur et non l'inverse.
    - Plus que jamais je choisis une éducation sans violence. Imposer des regles, transmettre des valeurs oui. Mais la première de ses valeurs doit être la confiance mutuelle entre MES enfants et les adultes qui l'entourent.

    Je me fiche des :
    - "oui mais apres quand il sera grand".... Pour le moment il est petit.
    - "il vous teste" "il vous manipule" : non mon enfant n'est pas^un être pervers, et mon role est justement de lui apprendre la patience et l'autonomie et pas de lui donner envie de manipuler justement.....

    Je suis juste plus nuancée sur l'écoute que je donne aux conseils des parents et beau-parents. Moi je les écoute, et je décide de ce que je prend ou pas.

  10. Marguerite 25 janvier 2011 à 14 h 32 min
    à Julie Gosselin, je suis d'accord avec toi, il y a des éducatrices qui ne s'y prennent pas très bien. Certaines parfois, d'autres tout le temps.
    Mais étant moi même éducatrice en petite enfance, je tiens à préciser que nous agissons un peu comme des parents. Nous voulons le mieux pour les enfants et faisons de notre mieux tout en sachant que nous devons tenir compte de nos valeurs personnelles et de celles des parents.
    Je sais, la relation n'est pas toujours des plus facile. Tout le monde fait de son mieux là dedans et je crois que c'est ce qu'il y a de plus important!
  11. maman ourse 25 janvier 2011 à 15 h 56 min
    Je dois avoir le syndrome de la maman ourse justement, parce que j'aurais été probablement vexé qu'une inconnue se permette de discipliner mes enfants dans ma face ! Je pense que j'ai aussi la même charte.

    Mes beaux-parents sont plutôt trop permissifs que du genre à me donner des conseils! Je sais bien qu'ils sont les grands-parents mais je déteste faire contester mon autorité, devant les enfants en prime, avec des trucs genre ''ah c'est pas si grave que ça voyons'' ! Ça me met hors de moi!

    Sinon les amis avec enfants j'ai une petite réserve quand ceux-ci se permettent de discipliner mes enfants sur quelque chose que les leurs font sans être à leur tour disciplinés!! Comme de dire à ma plus vieille de ne pas pleurer pour rien quand leurs enfants font des caprices épouvantables sans aucun reproche... C'est le genre de situation où le X passe dans la case JAMAIS ! :)

    Et pour en avoir déjà parler avec lui, je peux vous assurer que PAPA à la même charte que vous! Je dirais qu'il est encore moins tolérant. À moins que la personne lui en parle directement sans la présence des enfants, il ne permettrait pas à personne de discipliner directement nos enfants à moins que ni lui ni moi ne soient là pour le faire, comme à l'école par exemple. Je dirais même qu'il me classe dans énormément et se classe lui-même dans beaucoup car je suis fréquemment une référence : ''maman elle en pense quoi?'' Et c'est parfait ainsi! :)
  12. Rosette 25 janvier 2011 à 16 h 27 min
    Vaste sujet... Du coup, j'ai regardé d'un peu plus près la définition du mot "éduquer" et cela donne : conduire, guider hors de... Oui, mais hors de quoi ? C'est bien là la difficulté d'être parent. Si difficile mais aussi si personnel. Voilà pourquoi j'aurais sans doute remonter les bretelles de ton interlocutrice Cathy ! Non mais de quoi je me mêle ! ;)
  13. véro 25 janvier 2011 à 19 h 10 min
    @sigolène
    Bonjour Sigolène, pour te rassurer, j'ai 3 enfants, le plus petit a 6 mois, les deux autres 5 et 8 ans.. Ils ont tous dormi avec moi et ont été allaités plus de 12 mois la nuit...les deux plus vieux sont aujour'dhui des enfants charmants, équilibrés, polis et pas du tout capricieux...mieux, ils sont confiants en eux-même et en nous...pour sevrer ton bébé, de nuit ou de jour, c'est à toi que tu dois faire confiance...quand tu n'en n'auras plus envie, ce sera le moment...mais je crois sincèrement qu'on impose trop jeune à nos bébés l'autonomie du dodo dans notre société. Profites de ces beaux moments, ils passent si vite!
  14. Danielle 26 janvier 2011 à 19 h 25 min
    @Sigolène et Véro

    Je suis bien d'accord avec vous et je trouve qu'aujourd'hui il faut que les enfants soit de grandes personnes avant le temps pour ne pas déranger les autres ! Ils grandissent déjà si vite ! Chaque choses en son temps !
  15. Rosa 27 janvier 2011 à 02 h 00 min
    J'aime ta mauvaise foi assumée!
    Une amie sans enfant ;-)
  16. Anonymous 27 janvier 2011 à 13 h 19 min
    Yes je suis dans le un peu...;)
  17. Catherine Goldschmidt 27 janvier 2011 à 17 h 23 min

    @Rocksand c'est ça la vie! Vous avez bien raison et l'image du village de @julie Gosselin est jolie et tellement moins culpabilisante, mais si loin de notre modèle familial nord-américain. C'est dommage, mais pas impossible à changer.  

  18. Etolane 27 janvier 2011 à 18 h 57 min
    Bonne question! Je vais voir ce que mon homme en pense! ;)
  19. Anonymous 4 février 2011 à 06 h 14 min
    pour ma part, quand j'ai eu ma fille, j'avais 17 ans et à ce moment-là j'en ai eu des gens qui ont voulu se mêler de ma vie de mère!!! J'ai du avoir une grosse dose de courage et de menteries pour que mes parents, voisins et inconnus évitent de se mêlé de ma vie et surtout de mon allaitement (eux voulaient que ça arrête à 6 mois et j'ai allaité jusqu'à 2 ans matin et soir) j'ai fais le co-dodo jusqu'à 1 an. J'avais une belle discipline et même que, j'ai compter jusqu'à 3 sans donné aucune punitions parce que je me rendais jamais à 3 jusqu'à 10 ans. Aujourd'hui les gens trouve que ma fille est super bien élevée et respectueuse. Je sais que j'ai fais du bon boulot mais il m'a fallu une bonne dose de courage!!!
  20. Joëlle 22 février 2011 à 06 h 02 min
    Ça me fait sourire! Parce que suis plutôt placée du côté de la madame qui ne se mêle pas de ses affaires! hihi! Mais pas pour des niaiseries comme courrir dans les allées, là franchement... je ne vois pas de réels dangers?! Mais sinon, j'interviens et je ne me gêne surtout pas: à la sortie de l'école lorsque je vois un enfant pas attaché dans la voiture qui roule, un jeune en vélo loin derrière sa mère tout insouciant au beau milieu de la rue, un enfant assis dans la voiture conduise par sa mère très stone, un enfant qui joue à noyer l'autre... Je trouve qu'on veut tellement pas se mêler des affaires des autres qu'on oublie notre devoir, soit de protéger NOS enfants. J'entends pleins d'histoires, de gens qui sont au courant de petits voisins maltraités, de bébé laissé seul dans la maison, aux alentours de 17hrs il y en a toujours qui laissent leur bébé seul dans les stationnements d'épicerie pour faire leur épicierie du souper, des jeunes ados (11 à 16 ans) laissés seuls pendant plusieurs jours - le parent est parti en voyage d'affaire, des cas d'inceste avec le chum de la mère, etc... Des choses qu'on dirait comme tolérée dans notre société??? Après avoir visionné le film d'Aurore l'enfant martyre, les gens n'en revenaient pas que personne n'était intervenu et on disait que, bon, c'était comme ça à l'époque. Non, c'est toujours comme ça. C'était un sujet tabou, ce l'est encore, parce que chacun se mêle (trop) de ses affaires...


    L'éducation d'un enfant, ça se fait pas avec une seule et unique personne mais avec tout un monde qui gravite autour de lui. Cette éducation lui permettra de devenir un citoyen responsable, dans la société dans laquelle il évolue, capable de réfléchir, pour pouvoir éventuellement construire une nouvelle société. C'est là que prends son sens "ça prends un village pour éduquer un enfant" :-)
  21. Joëlle 22 février 2011 à 06 h 22 min
    Pour être franche, moi-même, enfant, j'ai tant espéré que quelqu'un de l'entourage vienne se mêler de nos affaires, viennent m'éduquer, oui oui, j'aurais senti ça comme un signe d'affection! La situation n'était pas saine chez nous, je voyais le doute dans les yeux des gens, mais personne n'a osé remettre en question mes parents... C'est long attendre à 18 ans, lorsqu'on est seulement rendue à 7 ans. Je pensais au suicide parce que je ne pensais jamais me rendre. Les professeurs ne m'aimaient pas parce que je pleurais tout le temps, alors on ne s'occupait pas de moi. Ado, le psy de l'école secondaire m'a dit que je devais en discuter avec mes parents... lol! Comme un cercle vicieux, personne ne veut s'investir. Faut pas penser que comme parent, on a tout les droits absolu. Si on dit "notre enfant" c'est seulement que ça signifie que nous en sommes repsonsables, mais il ne nous appartient pas. ;-)

Partager