Au secours Passe-Carreau!

Au secours Passe-Carreau!
Par Dre Taz, Omnipraticienne
7 mai 2010

Entre un Passe-Montagne lunatique et une Passe-Partout larmoyante, Passe-Carreau était le personnage le plus actif du trio! L’infatigable Passe-Carreau, avec ses qualités de monitrice de vacances, avait le don de me faire bouger, mais en restant sagement devant la télévision.

Avec le printemps, les études scientifiques affluent et le sujet pédiatrique de la saison est : l’activité physique. Mes sources médicales me bombardent : la hausse affolante des maladies chroniques, l’épidémie d’enfants obèses, le temps infini passé devant un écran, etc. Il y a aussi l’envers de la médaille : des rapports sur les blessures et morts accidentelles de l’été dernier à cause de l’oubli de casque, des carrés de sable infestés de détritus, l’eau douteuse des piscines, etc.

MAIS ON LE SAIT TOUT ÇA! On s’entend :

  • Personne ne veut que son rejeton souffre de diabète, ou de dépression à cause d’une mauvaise image corporelle.
  • Personne ne veut que son enfant fasse une commotion cérébrale en tombant de vélo ou attrape le tétanos à cause d’un clou rouillé dans le carré de sable.
  • On n’a pas toujours le luxe de pouvoir déménager parce qu’on n’a pas de jardin ou de sous-sol.
  • On doit payer le loyer, garder une maison hygiénique, nourrir toute la famille de façon équilibrée, avoir une vie de couple, etc. Et pour être efficace dans tout ça, on a besoin de beaucoup de café et d’enfants sages.
  • Personne n’a le temps de sortir 90 minutes quotidiennement pour faire la Passe-Carreau. Une journée ne comporte que 24 h.

Si on me demande mon avis, tout l’argent investi dans ces certitudes pourrait être utilisé à étudier COMMENT faire bouger davantage nos enfants, mais sécuritairement, sous nos yeux.

Ça y est, je suis engloutie dans une mare de culpabilité. Ma fibre maternelle est ébranlée de ne pouvoir stimuler physiquement davantage mon fils. Quant à ma fibre médicale, elle ne s’en sort pas plus. Comment aider les parents de mes petits patients à faire mieux? Je n’ai nulle envie de vous menacer avec mes données scientifiques. Par ailleurs, il suffit qu’un médecin prescrive quelque chose pour que ça devienne soudainement impossible à accomplir!

Humblement, voici un secret que je partage avec vous et qui fonctionne pour moi. Les 90 minutes d’exercices quotidiens recommandés n’ont pas à être consécutives. Elles peuvent être grappillées par-ci par-là et intégrées à d’autres activités. Par exemple :

  • Je fais vider mon lave-linge par mon fils de 4 ans. La règle, c’est qu’il ne peut prendre qu’un vêtement à la fois et doit courir le plus rapidement possible jusqu’à la corde à linge. Ça marche pour au moins 10 minutes.
  • Le repassage est devenu une séance de danse. On met la musique et il est interdit de s’immobiliser tant qu’un vêtement n’est pas soigneusement repassé.
  • Pendant que je cuisine, mon fils doit reproduire avec tout son corps les mouvements culinaires que j’exécute. J’écrase les pommes de terre? Fiston doit sauter sur place. Je bats des oeufs? Il doit tournoyer sur lui-même. Très efficace et très drôle! 
  • Je stationne toujours très, très loin de l’entrée des magasins et on marche vigoureusement jusqu’à l’entrée.
  • Malheureusement, parfois la télé est inévitable. Ma dernière trouvaille : un DVD d’aérobie! Les enfants adorent imiter!

Passe-Carreau peut aller se coucher! Ce n’est pas miraculeux, mais c’est déjà ça de gagné. On ira au parc en fin de semaine! Et vous, quels sont vos trucs pour faire bouger vos petits?

Dre Taz, Omnipraticienne
Je sais combien la santé est un sujet qui nous préoccupe tous... Inspirés par ma pratique d'omnipraticienne, mes textes sont d'abord ceux d'un parent comme vous!
Tous les billets de l'auteur

Partager