Brûlures d'estomac et reflux gastrique durant la grossesse

Brûlures d'estomac et reflux gastrique durant la grossesse

En raison des changements hormonaux liés à la grossesse, les brûlures d’estomac et le reflux gastrique sont courants chez les femmes enceintes.

Pendant la grossesse, le corps de la femme subit des changements hormonaux qui, entre autres, ralentissent sa digestion. Ce ralentissement peut entraîner un reflux de liquides de l’estomac vers l’oesophage, causant des brûlures d’estomac et du reflux gastrique.

Courants chez la femme enceinte, ces maux apparaissent habituellement au cours du 2e trimestre et ils peuvent s’intensifier à mesure que la grossesse progresse. Chez certaines femmes, ils surviennent même dès le début de la grossesse.



Trucs pour vous soulager

  • Après un repas, attendez 1 heure à 2 heures avant d’aller vous coucher.
  • Placez un ou des oreillers supplémentaires sous votre tête et vos épaules lorsque vous vous couchez afin de surélever votre tête. Vous pouvez aussi soulever la tête de votre lit d’environ 15 cm (6 po) en glissant des oreillers sous votre matelas.
  • Privilégiez les vêtements amples, surtout à la taille.
  • Apportez quelques changements à vos habitudes alimentaires :
    – privilégiez les portions plus petites, mais mangez plus fréquemment;
    – assurez-vous de manger lentement et de bien mastiquer les aliments;
    – buvez entre les repas, plutôt qu’en mangeant;
    – pensez à ne pas trop manger ou boire avant de vous coucher.

Les aliments à éviter

La Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC) suggèrent aux femmes enceintes qui souffrent de brûlures d’estomac d’éviter les aliments suivants :

  • aliments gras et frits;
  • desserts riches comme le gâteau au fromage;
  • aliments épicés;
  • oignons et ail;
  • agrumes (orange, pamplemousse et citron);
  • tomates;
  • café et thé;
  • chocolat;
  • boissons gazeuses.

Que faire si les brûlures d’estomac et le reflux persistent?

Si l’application de ces mesures ne vous soulage pas, vous pouvez prendre des antiacides à base de carbonate de calcium (ex. : Tums®), d’aluminium, de magnésium ou d’acide alginique (ex. : Gaviscon®). Si ces produits ne suffisent pas, la ranitidine (ex. : Zantac®) est aussi sécuritaire.

Si vous devez prendre un antiacide, faites-le environ 1 heure après le repas. Comme la durée d’action des antiacides est d’environ 2 heures, vous pouvez en prendre une 2e dose 3 heures après le repas. Évitez toutefois de prendre des antiacides en même temps que d’autres médicaments. Si vous prenez d’autres médicaments et que vous avez besoin d’un antiacide, discutez-en avec un pharmacien ou le médecin qui suit votre grossesse.

Consultez votre médecin ou votre sage-femme si :

  • les antiacides ne vous soulagent que temporairement ou vous devez en prendre régulièrement pendant plusieurs jours pour vous sentir mieux;
  • vous ne vous sentez pas mieux, même si vous prenez des antiacides;
  • vous souffrez également de fièvre, de nausées et vomissements ou d’importants maux de tête.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Lise Ross, infirmière, M.Sc., Centre des naissances du CHUM
Recherche et rédaction :
Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Mars 2014

 

Références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • CHU SAINTE-JUSTINE. Petit guide grossesse et allaitement. www.grossesse-allaitement-ste-justine.com
  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, Guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. www.inspq.qc.ca.
  • LADEWIG, Patricia et al. Maternal & Child Nursing Care. 3e édition, Upper Saddle River, Prentice Hall, 2011, 2 016 pages.
  • SOCIÉTÉ DES OBSTÉTRICIENS ET GYNÉCOLOGUES DU CANADA. Partir du bon pied. Mississauga, éditions Wiley, 2010, 235 pages.

 

À lire aussi