Les produits céréaliers

Les produits céréaliers

Les produits céréaliers lui donnent de l’énergie, et bien plus… surtout ceux de grains entiers.


Céréales, pains, pâtes, couscous : les produits céréaliers peuvent être faits à partir de farine, de semoule, de flocons ou d’une partie du grain (son de blé, orge perlé).

Le groupe des produits céréaliers inclut aussi des grains comme le sarrasin, le quinoa et le riz sauvage, même s’ils ne sont pas réellement des céréales.

Éléments nutritifs dans les produits céréaliers

Les produits céréaliers contiennent plusieurs éléments nutritifs, dont :

  • des glucides, qui sont une très bonne source d’énergie et un carburant indispensable pour le cerveau;
  • des fibres, qui voient au bon fonctionnement des intestins et calment la faim longtemps;
  • du fer, qui permet le transport de l’oxygène aux cellules des tissus et des muscles, et qui est essentiel à la croissance;
  • des vitamines du groupe B, qui permettent au corps d’utiliser l’énergie provenant des glucides, des protéines et des lipides.

Les experts recommandent de choisir des produits céréaliers qui sont les moins transformés possible et de les cuisiner à la maison. Ces produits sont ainsi plus nourrissants et plus faibles en gras, en sucre et en sel que, par exemple, les pâtisseries du commerce, les pâtes et le riz déjà assaisonnés.

Pourquoi privilégier les grains entiers?

Les grains entiers sont plus nutritifs que les produits raffinés (ex. : pain blanc ou pâtes blanches), car le procédé de raffinage fait perdre plusieurs vitamines, minéraux, composés antioxydants et fibres aux céréales.

De plus, les grains entiers comblent la faim plus longtemps, et ce, en raison des fibres alimentaires qu’ils contiennent. Ces fibres ont aussi des effets bénéfiques sur les bactéries présentes dans l’intestin, qui sont aussi appelées « microbiote intestinal ». De fait, les fibres permettent aux bonnes bactéries de se développer dans l’intestin, entraînant des bienfaits sur la santé. Plus les grains entiers sont présents et variés dans l’alimentation, meilleures sont les chances d’être en santé.

Certains produits raffinés sont enrichis en fibres afin de les rendre plus attirants pour les consommateurs. Ces fibres ajoutées sont appelées « nouvelles fibres » et sont par exemple de l’inuline ou des fibres de bale d’avoine. Il ne s’agit toutefois pas de la même sorte de fibres que celles que l’on trouve dans les grains entiers. Contrairement aux fibres des grains entiers, les nouvelles fibres ne rendent pas les aliments rassasiants et ont un plus faible pouvoir contre la constipation.

Au Canada, l’ajout de fer et de certaines vitamines du groupe B aux produits raffinés est obligatoire. Malgré ces ajouts, la valeur nutritive des produits à grains entiers demeure supérieure à celle des produits à grains raffinés.

Si vous achetez des pâtes alimentaires blanches, vérifiez la liste des ingrédients pour vous assurer qu’elles sont enrichies. Contrairement aux produits canadiens, les pâtes importées n’ont pas l’obligation d’être enrichies pour se trouver sur les tablettes des épiceries.

Attention aux pains bruns et multigrains
Les pains dits multigrains ne sont pas nécessairement synonymes de grains entiers. De même, un pain brun n’est pas synonyme de pain de blé entier. Pour vous assurer qu’il s’agit d’un produit fait de grains entiers, vérifiez si le mot « entier » ou « intégral » accompagne les mots « farine » et « grain » dans la liste des ingrédients.

Quelle quantité de produits céréaliers servir à un enfant?

Les produits céréaliers devraient être présents à chaque repas et représenter le tiers du contenu de l’assiette de l’enfant. Les produits céréaliers peuvent aussi être servis lors des collations.

Selon les experts, les produits faits de grains entiers (avoine, orge mondé, quinoa, riz brun et riz sauvage) devraient représenter au moins la moitié des produits céréaliers consommés chaque jour.

Lorsque vous préparez l’assiette de votre enfant, demandez-lui s’il a une petite, une moyenne ou une grosse faim afin de savoir quelle quantité de nourriture lui donner. Vous pouvez aussi prendre sa main comme repère et lui servir une quantité de pâtes, de riz, de couscous, de boulgour, de quinoa, etc. qui représente la taille de son poing.

Si vous avez l’impression que votre enfant ne mange pas beaucoup de produits céréaliers lors des repas, vous pouvez aussi lui en offrir à la collation. Il est important de laisser votre enfant manger à sa faim, sans le restreindre ni le forcer à manger une portion prédéterminée.

Orge, sarrasin, quinoa et compagnie
La plupart des pains, des pâtes alimentaires et des céréales à déjeuner que l’on mange sont faits de blé. Le couscous et le boulgour sont aussi des céréales faites à partir de blé.
Pour varier les saveurs et les éléments nutritifs, faites découvrir d’autres céréales et grains à votre enfant, par exemple : différentes sortes de riz, l’orge, le millet, le sarrasin, l’avoine, le maïs, le quinoa, le seigle, l’épeautre et le kamut. Ils sont de plus en plus offerts sous forme de grains à cuire, de semoules, de farines, de flocons et de pains. Ils sont aussi parfois présents dans des céréales à déjeuner.

 

À retenir

  • Les produits céréaliers fournissent de nombreux éléments nutritifs à votre enfant.
  • Privilégiez les produits de grains entiers, car leur valeur nutritive est supérieure.
  • Achetez surtout des produits céréaliers peu transformés et cuisinez-les. Lorsque vous achetez des produits transformés, consultez le tableau des valeurs nutritives afin de choisir les produits plus faibles en matières grasses, en sucre ajouté ou en sel.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Stéphanie Côté, nutritionniste
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Août 2017

 

Photo : iStock.com/meadowmouse

 

À lire aussi