Les fruits et les légumes

Les fruits et les légumes

Les fruits et légumes sont des alliés de la santé. Des trucs pour conserver leur qualité nutritive.

Les fruits et les légumes contiennent de nombreux nutriments. Parmi ceux-ci se trouvent principalement des fibres alimentaires, des vitamines (A, C, B2, B6, K, acide folique, etc.), ainsi que des minéraux (potassium, fer, magnésium, calcium, cuivre, etc.).

  • Favoriser les fruits et les légumes frais. Les offrir à vos tout-petits avec leur pelure, puisque cette dernière contient la majorité des fibres alimentaires ainsi que des vitamines et des minéraux.
  • Offrir à vos enfants les fruits et les légumes les plus colorés : ils contiennent davantage de vitamines et de minéraux.


Comment les conserver

Puisqu’ils sont des aliments vivants, les fruits et les légumes respirent, même après avoir été récoltés. Les divers procédés de conservation cherchent donc à ralentir leur respiration, afin de retarder les conséquences indésirables pouvant découler de celle-ci. Le froid est la méthode de conservation privilégiée.

La majorité des fruits et légumes se conservent au froid.

Conserver pratiquement tous les fruits et légumes (sauf les pommes de terre, les oignons, les tomates et les bananes) emballés séparément, dans les tiroirs du réfrigérateur destinés à cet effet. Ces tiroirs constituent les endroits les plus frais et les plus humides du réfrigérateur. Assurez-vous que les emballages permettent la circulation d’air autour des différentes denrées.

Garder les pommes de terre et les oignons dans un endroit frais, mais pas froid, et à la noirceur, afin d’empêcher leur germination.

Préserver les tomates à température ambiante, afin qu’elles conservent leur saveur.

Conserver les bananes à température ambiante, jusqu’à ce que celles-ci atteignent leur pleine maturité. On peut entreposer les bananes très mûres au réfrigérateur. La pelure de ces dernières noircira, mais leur chair demeurera bonne.

Comment raviver certains légumes
L’eau représente une très grande proportion du poids des fruits et des légumes. C’est elle qui garantit leur croquant. Lorsqu’ils sont laissés à l’air libre, sans emballage, les légumes (surtout les feuillus) perdent rapidement de leur eau, par évaporation. Les légumes deviendront mous, même s’ils n’ont perdu qu’une très faible quantité d’eau.
Plonger les légumes ramollis dans un bain d’eau froide pendant quelques minutes. Les cellules des légumes absorberont une certaine quantité d’eau et les légumes retrouveront alors presque tout leur croquant

Profitez de la saison estivale pour exposer vos enfants à une variété de fruits et de légumes frais. Vous contribuerez ainsi à développer leur goût pour ces aliments colorés aux nombreux bienfaits.

Les fruits et les légumes surgelés ou en conserve

Les fruits et les légumes surgelés ou en conserve représentent d’excellentes options de rechange.

Les fruits et les légumes sont cueillis à leur pleine maturité bénéficiant ainsi d’une fraîcheur et d’une valeur nutritive maximales avant d’être surgelés ou mis en conserve.

Avant d’être surgelés, ils sont tout d’abord épluchés, lavés et blanchis. Ils sont ensuite rapidement congelés à moins 18 ºC. Grâce à cette méthode, leur forme et leur teneur en éléments nutritifs ne sont donc pratiquement pas altérées.

Les fruits et les légumes mis en conserve sont également épluchés et lavés. Pour être en mesure de les conserver à la température de la pièce et éliminer tout risque de contamination microbienne, ils subissent ensuite un traitement de chaleur sous vide, appelé « appertisation ». Il est donc vrai qu’une partie des vitamines sensibles à la chaleur est détruite, et qu’une certaine quantité de minéraux se retrouve dans l’eau ou le sirop contenu dans les conserves. Malgré ces pertes, la valeur nutritive des aliments mis en conserves demeure acceptable pour les besoins des petits et des grands.

Lorsque l’hiver approche, les fruits et les légumes frais sont de moins en moins bon marché. Leurs équivalents surgelés ou en conserve constituent donc une bonne solution de rechange, puisqu’ils sont souvent plus abordables. Éviter cependant les conserves bosselées ou rouillées, et bien rincer leur contenu avant de les utiliser.

Les fruits séchés

Un enfant de moins de 4 ans ne devrait pas manger de fruits séchés, car il peut avoir de la difficulté à bien mastiquer et risque de s’étouffer. Même après 4 ans, il faut rester vigilant et surveiller un enfant qui mange des fruits séchés.

Si vous mélangez des fruits séchés à une préparation (ex. : des raisins secs dans une recette de muffins), leur texture devient plus molle, puisqu’ils sont partiellement réhydratés. Vous pouvez alors en offrir à un enfant de moins de 4 ans. Il en va de même pour les fruits séchés mis en purée ou hachés dans une recette.

Puisqu’ils sont beaucoup plus sucrés que les fruits frais et qu’ils collent aux dents, les fruits séchés sont propices au développement des bactéries responsables des caries. Il n’est donc pas conseillé de les servir en collation aux enfants. Toutefois, accompagner les fruits séchés d’un cube de fromage ou les offrir durant un repas réduit le risque qu’une carie se forme.

Les enfants allergiques aux arachides et aux noix doivent éviter de consommer des fruits séchés. La plupart du temps, les usines dans lesquelles ces aliments sont transformés produisent aussi des arachides et des noix. Les fruits séchés peuvent donc être contaminés par des résidus.

 

Naitre et grandir.com

      Adaptation web : Équipe Naître et grandir
      Recherche et rédaction : Sophie Desroches, nutritionniste, et
      Extenso, Centre universitaire de nutrition préventive de l’Université de Montréal
      Mise à jour : Janvier 2013

 

 

Références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

À lire aussi