Jouer avec son enfant

Jouer avec son enfant

Le plaisir avant tout

Quand vous décidez de jouer avec votre enfant, évitez d’en faire systématiquement une activité éducative ou de lui enseigner comment jouer. Au contraire, oubliez pour quelques minutes votre rôle d’éducateur et permettez-vous simplement d’être bien avec votre enfant.

Si le jeu avec votre enfant vise toujours l’apprentissage, il n’aura pas l’impression de jouer, mais plutôt de faire un exercice, d’accomplir une tâche pour vous plaire. Le plaisir risque de disparaître. Or, jouer, c’est avant tout avoir du plaisir.

Laisser l’enfant décider

Quand vous jouez avec votre enfant, laissez-lui le contrôle de l’action. Il devrait pouvoir choisir à quoi et comment il veut jouer. Le jeu est le seul domaine où il peut tout décider. Toutes ses autres activités (l’alimentation, l’habillage, le coucher...) sont sous votre contrôle. Dans le jeu, il est le maître d’oeuvre. Pas étonnant qu’il y puise un tel sentiment de maîtrise qui lui apporte fierté et estime de soi.

Bien sûr, vous pouvez proposer de petites variantes pour enrichir le jeu mais il faut éviter de les imposer : c’est votre enfant qui décide s’il les accepte ou non.

Se découvrir mutuellement à travers le jeu

En jouant avec votre enfant, vous apprendrez à le connaître sous un nouveau jour et votre enfant vous connaîtra en dehors de votre rôle sérieux de parent. Vous pourrez observer comment votre enfant organise son jeu, l’imagination qu’il démontre, ce qui le fait sourire, ce qui lui plait. De son côté, il se rendra compte que, comme lui, vous aimez rire, qu’il vous arrive d’avoir de drôles d’idées et que vous savez avoir du plaisir. Par ailleurs, il sera plus calme : il n’aura pas à chercher par tous les moyens à attirer votre attention puisque vous lui en donnerez en jouant avec lui.

Quelques idées de jeux
  • Poursuivre votre enfant à quatre pattes : les tout-petits aiment particulièrement vous voir sur le plancher à leurs côtés, et ils raffolent des poursuites qui se terminent par des câlins.
  • Imiter des cris d’animaux : ce jeu peut rendre un trajet en voiture très amusant.
  • La tempête : couché sur le dos, les jambes repliées, asseoir votre enfant sur vos genoux et le tenir par les mains. La tempête se lève, vous vous agitez en tous sens et votre enfant doit maintenir son équilibre au milieu des flots déchaînés.
  • La cloche : debout et tenant votre enfant sous les aisselles, le balancer de l’avant vers l’arrière, entre vos jambes, en accompagnant ce mouvement d’un « ding-dong ! » rythmé.
  • Cache-cache : dès 2 ans, l’enfant comprend vite le principe et prend beaucoup de plaisir à y jouer.
Pour d’autres suggestions, consultez nos fiches d’activités.

Un remède au stress!

En jouant avec votre enfant, vous en retirerez aussi des avantages très personnels : vous aurez alors la chance de redécouvrir le plaisir du moment présent. Dans son jeu, l’enfant est totalement concentré sur ce qui se passe. Faire une course avec les autos ou tenter de faire glisser le camion sur une pente étroite monopolise toute son attention.

Votre enfant est un excellent professeur pour vous enseigner que chaque minute vaut d’être pleinement vécue.

En suivant votre enfant dans son jeu, en vous intéressant à ce qui se passe au moment présent, vous ralentirez votre rythme habituel et vous découvrirez l’élasticité du temps.

En vous laissant guider par votre enfant, en suivant son exemple, vous ne pourrez faire autrement que d’oublier temporairement vos tracas et préoccupations de la journée. Ce sera un moment exempt de tout stress et entièrement dévolu au plaisir.

De plus, il y aura sûrement des rires et de l’humour, provoqués par des situations amusantes ou des dénouements inattendus. Le rire est un excellent antidote au stress parce qu’il produit dans notre corps une hormone naturelle, l’endorphine, qui réduit la fatigue et le stress.

Vous avez trop à faire? Allez, vous pouvez certainement trouver quelques minutes pour vous amuser avec votre petit. Considérez ce temps comme votre thérapie antistress, comme votre soupape des tensions de la journée.

 

Naitre et grandir.com

      Source : Magazine Bien grandir, avril 2006 et novembre 2011 
      Rédaction : Francine Ferland, ergothérapeute
      Adaptation web : Équipe Naître et grandir

 

Références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu’un lien devienne introuvable. Veuillez alors utiliser les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • FERLAND, Francine. Et si on jouait? Le jeu durant l’enfance et pour toute la vie. 2e éd. Montréal, Éditions CHU Sainte-Justine, 2004.
  • FERLAND, Francine, MORAZAIN, Adèle, MAJOR, Patrick, MARTIN, Richard et Nathalie VALOIS. Le jeu, c’est génial ! CECOM, Hôpital Rivière-des-Prairies, 2003. Trousse de sensibilisation à l’importance du jeu dans la vie de l’enfant qui comprend deux vidéos et deux guides pour animer la discussion après le visionnement. www.hrdp.qc.ca

À lire aussi