Apprendre la politesse

Apprendre la politesse

Un enfant peut apprendre très jeune à être poli. Il s’initie aux règles de politesse en observant ses parents. Puis, lorsqu’il se met à parler, il apprend peu à peu à dire « merci », « s’il vous plaît »…

L’enseignement de la politesse demande toutefois de la patience. Vous devrez sans doute rappeler souvent à votre enfant d’utiliser les « mots magiques ». Tous vos efforts en valent cependant la peine, car en étant poli, votre enfant pourra plus facilement se faire des amis et les garder. En général, le réflexe des formules de politesse est acquis vers 4 ans.

Enseigner la politesse

Voici quelques trucs pour encourager la politesse chez votre enfant.

  • Montrez l’exemple. Votre enfant vous observe. Si vous vous adressez à lui et aux autres poliment, il aura tendance à vous imiter.
  • Félicitez votre enfant lorsqu’il fait spontanément preuve de politesse.
  • Faites des jeux de fiction. Jouer au restaurant et à l’épicerie, par exemple. Ces jeux permettent de mettre en pratique les règles de savoir-vivre dans le plaisir. Se présenter en serrant la main peut aussi être très amusant et instructif.
  • Faites-lui prendre conscience de l’effet de ses paroles et de ses comportements en les nommant. S’il s’assoit sur vous pour céder sa place à une future maman dans l’autobus, par exemple, dites-lui : « Regarde son beau sourire, elle est contente parce que tu lui as laissé ta place. »
  • Lisez ensemble des livres sur la politesse : comme les tout-petits s’identifient aux personnages des histoires, votre enfant sera heureux d’imiter les petits héros polis et de ne pas devenir « M. Malpoli ».

Que faire s’il refuse d’être poli

Si votre enfant ne s’adresse pas à vous poliment, vous pouvez refuser, par exemple, de lui donner son verre de jus tant qu’il ne dira pas « s’il te plaît » sur un ton approprié. Expliquez-lui calmement qu’il est important de faire une demande polie pour obtenir ce que l’on souhaite.

Si votre enfant ne veut pas embrasser grand-maman pour la remercier de son cadeau, il a peut-être peur de se faire bécoter sans fin. S’il la remercie poliment, respectez-le et évitez de l’obliger à faire un bisou. Dites-lui qu’un bec soufflé pourrait aussi faire plaisir à grand-maman. Vous pouvez aussi expliquer gentiment à sa grand-mère que votre tout-petit n’aime pas beaucoup les bisous.

En présence d’un inconnu, le moment est mal choisi pour avoir une discussion sur la politesse. Sur un ton ferme, mais sans vous fâcher, demandez-lui une deuxième fois de dire « bonjour ». Il comprendra alors que vous êtes en désaccord avec son comportement. Par contre, excusez-le auprès de votre interlocuteur s’il a une mauvaise journée, en raison d’un rhume par exemple.

 

La politesse et les enfants des autres
Que faire si un ami de la garderie refuse de vous saluer ou si votre neveu oublie de dire « merci »? Si l’enfant est sous votre responsabilité, vous pourriez intervenir. Par contre, si son parent est présent, c’est à lui de le faire s’il le juge approprié.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Céline Duquette, enseignante au Département de techniques d’éducation à l’enfance, Cégep Édouard-Montpetit
Recherche et rédaction :
Équipe Naître et grandir
Janvier 2014

 

 

Références

Pour les parents

  • CHÂTELET, Sylvie-Anne. L’ABC du savoir-vivre pour les enfants. Montréal, Les Éditions Québecor, 2011, 136 pages.

Pour les enfants

  • HUTCHINS, Hazel. À table avec les monstres: n’oublie pas les bonnes manières. Toronto, Éditions Scholastic, 2011, 24 pages.
  • FINN, Carrie. Les bonnes manières au jeu, à la maison et à l’école. Saint-Constant, Broquet, 2009, 96 pages.
  • DELAUNOIS, Angèle. Les mots magiques. Montréal, Éditions de l’Isatis, coll. Clin d’œil, 2013, 24 pages.

 

À lire aussi