Le jeu libre

Le jeu libre

Comment développer sa créativité, son autonomie et sa confiance en lui? Laissez-le jouer librement!

Le jeu structuré a des avantages, comme développer l’attention et la compréhension des règles, mais un jeune enfant sera plus intéressé par le jeu libre. En effet, tous les enfants naissent avec une curiosité innée, une envie de jouer, un besoin de sociabiliser et un profond désir d’apprendre. Jouer librement permet à l’enfant d’améliorer sa confiance en lui, son autonomie et sa pensée créative.

Le jeu libre : c’est quoi ?

Les avantages du jeu libre

  • Développer la confiance en soi. Pendant le jeu libre, un enfant peut en profiter pour essayer toutes sortes de choses. En effet, l’absence de règles offre une grande liberté à l’enfant. Il peut ainsi prendre l’initiative du jeu et décider de ce qu’il veut. Cela lui permet de se sentir plus en contrôle de son environnement et de développer ainsi sa confiance en soi. Par ailleurs, jouer avec les autres enfants, loin des adultes, apprend à l’enfant à s’affirmer, à contrôler ses émotions et ses impulsions, à négocier avec les autres et à se faire des amis.
  • Stimuler l’autonomie. Le jeu libre peut aider un enfant à être moins dépendant de ses parents puisque cela l’oblige à faire des choix par lui-même. Il peut alors décider seul quoi faire et comment le faire. Il aura donc moins de difficultés à s’amuser seul. Par ailleurs, pendant le jeu libre, l’enfant aura à trouver des solutions aux problèmes qu’il rencontre, mais sans craindre d’échouer. Il apprend ainsi à réagir aux situations difficiles.
En tant que parent, vous pouvez bien sûr suggérer des idées de jeux à votre enfant. Assurez-vous seulement que votre tout-petit demeure celui qui contrôle l’activité.
  • Favoriser la pensée créative. Le jeu libre permet d’utiliser un même objet de plusieurs façons, selon l’imaginaire de l’enfant. Un bout de tissu peut devenir une nappe pour préparer le souper, une cape de superhéros, un baluchon ou une couverture de poupée. L’enfant développe ainsi sa créativité.
  • Faire de nouveaux apprentissages. Les tout-petits apprennent beaucoup les uns des autres au cours des périodes de jeu libre. Les parents croient parfois que les jeunes peuvent apprendre seulement si un adulte leur montre directement comment faire. Pourtant, en fournissant un espace et des jouets adéquats, les parents permettent ainsi à leur tout-petit d’apprendre de leur grand frère ou de leur grande soeur.
Quand survient un problème
Quand votre enfant rencontre un problème dans son jeu, il est possible qu’il ait pris l’habitude de se tourner vers vous. Pour l’aider à développer son autonomie, demandez-lui de proposer lui-même des solutions. Si votre enfant est très contrarié, vous pouvez d’abord utiliser l’humour pour dédramatiser la situation. Si sa frustration est trop grande, suggérez-lui plusieurs solutions en vous assurant que le choix final lui revient.

Pour stimuler le jeu libre

  • Montrez à votre enfant que le jeu est important pour vous. Rappelez-lui qu’il s’agit d’une bonne façon de s’amuser en utilisant son imagination.
  • Assurez-vous que votre enfant peut s’amuser dans un espace sécuritaire et adapté à ses besoins.
  • Offrez à votre enfant du matériel varié qu’il pourra utiliser de plusieurs façons différentes. Les cubes, les petites voitures, les boîtes de carton, la valise de déguisements ou la pâte à modeler sont de bons choix pour permettre à votre enfant de faire preuve de créativité.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Solène Bourque, psychoéducatrice
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Mai 2015

 

Référence

  • FERLAND, Francine. Et si on jouait? Le jeu durant l’enfance et pour toute la vie. Éditions du CHU Sainte-Justine, 2005, 216 p.

À lire aussi