Les enfants et l'argent

Les enfants et l'argent

L’argent ne pousse pas dans les arbres! Comment parler d’argent avec votre enfant.

Les jeunes enfants ne comprennent pas la valeur de l’argent. Ce n’est que vers 7 ou 8 ans qu’ils commencent à compter et à évaluer la réelle valeur de la monnaie. Vous pouvez néanmoins aborder le sujet avec votre tout-petit de 4 ou 5 ans, à condition de ne pas entrer dans les détails.

Par exemple, il n’est pas nécessaire de parler avec votre enfant du prix du loyer et de l’électricité ou du montant de votre salaire. Par contre, expliquez-lui que, dans la vie, il faut payer pour certaines choses qui sont indispensables pour être en santé et bien grandir : un logement, le chauffage, la nourriture, etc. Ensuite, s’il reste de l’argent, on peut décider d’acheter des choses pour se faire plaisir et s’amuser.

Expliquez-lui aussi qu’il ne suffit pas d’aller à la banque ou au guichet automatique pour avoir de l’argent, c’est pourquoi vous devez épargner et planifier vos achats. Vous pouvez aussi lui donner une tirelire ou un pot dans lequel il pourra accumuler de la monnaie afin qu’il se familiarise avec la valeur de l’argent.

Pour éviter de céder à leurs désirs

Vous pouvez parler avec votre enfant de vos restrictions budgétaires. Si vous les lui cachez, il ressentira vos inquiétudes et pourrait même imaginer qu’il en est responsable.
  • Expliquez à votre enfant qu’il ne peut pas tout avoir. Il a de nombreux désirs, souvent influencés par ses copains et les publicités qu’il voit à la télévision. Lorsqu’il vous fait une demande déraisonnable, proposez-lui une autre possibilité : « Tu aimerais bien cette maison de poupées, mais elle coûte beaucoup de sous. Est-ce que tu voudrais qu’on essaie d’en construire une avec des boîtes à la maison? »
  • Évitez de parler d’argent lorsque votre enfant fait une crise à la suite d’un refus. Attendez qu’il soit calme pour lui en expliquer la raison : « J’ai refusé de t’acheter la maison de poupées, car elle coûte trop cher. On ne peut avoir tout ce que l’on veut. Moi aussi, je ne peux pas m’acheter tout ce que je désire et je dois faire des choix. »
  • Incitez-le à fabriquer des cartes et à offrir des cadeaux ou des petites gâteries faits à la main. En lui expliquant qu’on peut offrir une attention aux gens qu’on aime sans nécessairement dépenser beaucoup d’argent, il comprendra que la valeur d’un cadeau ne se mesure pas à son coût, mais au plaisir qu’on a à l’offrir.
  • Faites-le participer à vos achats. En lui montrant par exemple le prix des articles lorsque vous faites l’épicerie ou en le faisant payer et récupérer lui-même la monnaie au moment de petits achats. Il comprendra ainsi plus facilement la valeur de l’argent.
Certains parents ont peur de décevoir leur enfant en refusant de lui acheter un jouet, chaque cadeau étant perçu comme une preuve d’amour. Or, les mots d’amour, les dessins, le temps partagé, les bisous et les câlins ont beaucoup plus de valeur aux yeux de l’enfant et lui apportent plus de bonheur, même s’ils ne coûtent rien.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Solène Bourque, psychoéducatrice
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Janvier 2015

 

Références

Pour les parents :

  • BRUNET, Christine et Anne-Cécile SARFATI. Petits tracas et gros soucis de 1 à 7 ans. Quoi dire, quoi faire. Les éditions Albin Michel, 2002.

Pour les enfants :

  • BROUTIN, Alain. Calinours va faire des courses. L’école des loisirs, 2001. (Dès 3 ans)

À lire aussi