La rentrée à la maternelle

La rentrée à la maternelle

La rentrée à la maternelle est un grand événement dans la vie d’un tout-petit. Comment l’y préparer?


Plus le premier jour d’école de votre enfant approchera, plus vous et lui aurez différents sentiments. Vous serez heureux à l’idée de savoir qu’il est en âge d’aller à l’école, mais vous vous demanderez aussi s’il s’adaptera à ce changement de routine.

S’adapter à de nombreux changements

Nommez les émotions de votre enfant, surtout si elles sont positives. Cela lui permettra de voir que la rentrée à la maternelle est un passage heureux. Toutefois, s’il est toujours resté avec vous, votre enfant se sentira peut-être un peu inquiet à l’idée d’aller à l’école.

Des recherches ont montré que la transition vers l’école avait une influence sur le niveau futur de motivation et de persévérance scolaires.

Que votre enfant ait fréquenté ou non un service de garde, il devra s’adapter à de nombreux changements au moment de son entrée à la maternelle :

  • un nouvel environnement;
  • un nouveau groupe d’enfants, souvent plus nombreux que celui de la garderie;
  • de nouvelles règles de vie et d’apprentissage;
  • un personnel enseignant avec lequel il doit créer des liens.

Tous ces changements, vécus en même temps, peuvent être difficiles et stressants pour votre enfant. S’habituer à ce nouvel environnement ne se fera probablement pas seul.

Les activités de transition vers la maternelle

Pour que la transition de la garderie ou de la maison vers l’école se passe bien, il est nécessaire qu’elle soit préparée et progressive.

Téléchargez ce jeu de serpents et échelles qui a été conçu par le comité de la Transition préscolaire réussie de Jonquière pour se préparer à l’école.
 

Pour cette raison, l’école que fréquentera votre enfant offre probablement des activités de transition vers la maternelle : visite de la classe, activités à l’école organisées pour les futurs élèves de maternelle, rencontre avec l’enseignante, présentation du service de garde, etc.

Informez-vous, car ces activités sont importantes. Elles permettent à votre enfant de se familiariser avec ce nouvel environnement et d’imaginer avec plus de réalisme la rentrée scolaire.

Si l’école a un terrain de jeu, vous pouvez même décider d’y passer un peu de temps avec votre enfant et de le laisser jouer pour qu’il s’habitue à l’endroit.

Un portrait de l’enfant pour l’enseignante
Certains services de garde utilisent le guide La passerelle afin de faire le portrait de l’enfant et de le communiquer aux enseignantes de la maternelle. Dans certaines régions, les éducatrices rencontrent même les enseignantes.
La transmission d’informations sur l’enfant ne se fait toutefois qu’avec l’autorisation des parents. Informez-vous pour connaître les pratiques de transition vers la maternelle de votre garderie. Ces pratiques permettent d’assurer une certaine continuité entre la garderie et la maternelle.

Avant la rentrée : ce que vous pouvez faire pour aider votre enfant

Voici ce que vous pouvez faire pour faciliter l’adaptation de votre enfant :

  • Commencez à parler avec votre enfant de sa future rentrée scolaire dès qu’il est inscrit à l’école. Pour pouvoir bien lui expliquer les activités de la maternelle et le fonctionnement de l’école, participez aux rencontres de parents organisées par l’école.
  • Aidez votre enfant à rencontrer des camarades d’école. Trouvez d’autres enfants du quartier qui fréquentent la même école que lui. Les rencontres organisées par l’école sont d’ailleurs de bonnes occasions pour repérer des parents de la garderie que fréquentait votre enfant ou ceux qui habitent tout près de chez vous. N’hésitez pas à inviter des enfants du voisinage à jouer, afin de commencer à établir des liens.
La famille, la garderie et le milieu scolaire devraient idéalement travailler ensemble afin d’aider l’enfant à être prêt pour l’école.
  • Expliquez à votre enfant la nouvelle routine pour qu’il soit prêt à vivre cette étape. Par exemple, vous pourrez lui dire qu’il n’y aura plus de période de sieste à l’école et qu’il ira au service de garde avant et après l’école. Dites toutefois à votre enfant qu’il aura encore du temps pour jouer puisque les apprentissages de la maternelle se font par le jeu. Si une autre personne que vous s’occupe de lui (ex. : gardienne, aide familiale), il est bon de lui expliquer aussi la nouvelle routine qui commencera à la rentrée des classes.
  • Rassurez votre enfant en lui disant que certaines choses resteront les mêmes. Tout ne changera pas après la rentrée des classes. Donnez-lui des exemples : ce sera encore papa qui viendra te chercher à la fin de la journée.
  • Partagez sa joie de devenir un « grand ». En effet, la première journée d’école est souvent perçue comme le signe qu’on est « grand ». Parlez avec lui de ce que l’école lui inspire. Il se sent peut-être à l’aise à l’idée d’être un « grand » ou, au contraire, il se sent un peu dépassé. Écoutez-le vous parler de ses sentiments et continuez à lui raconter toutes les choses merveilleuses qui se passent à l’école.
  • Impliquez-le dans l’achat du matériel scolaire. Il pourrait, par exemple, venir avec vous pour acheter son sac d’école ou ses crayons. Ce sera un bon moment de parler de ses sentiments par rapport à la rentrée.
  • Montrez votre enthousiasme pour l’école. Parlez de toutes les choses qu’il y fera : rencontrer de nouveaux amis, réaliser diverses activités artistiques et amusantes et, bien sûr, apprendre de nouvelles choses.
  • Parlez de vos propres souvenirs de l’école, de ce que vous avez ressenti en y allant pour la première fois. Si votre enfant a des frères et des soeurs plus âgés, demandez-leur également de lui raconter leurs souvenirs.
Pour la première journée
  • Rappelez à votre enfant que vous allez revenir. Dites-lui qui viendra le chercher à la fin des classes. Un enfant anxieux désirera peut-être savoir à quel moment précis cela se produira. Trouvez un élément dans la routine qui lui servira d’indice. Par exemple, dites-lui : « Quand vous aurez rangé la classe et que vous entendrez la cloche, alors tu sauras qu’il est temps de rentrer à la maison. Nous viendrons te chercher. »
  • Préparez-vous ensemble. Faites-le participer aux préparatifs de la rentrée, par exemple en choisissant ensemble ses vêtements et ses collations de la journée et en préparant son sac d’école. En agissant ainsi, vous lui faites comprendre que c’est un jour extraordinaire qui le concerne au plus haut point.
  • Réservez à votre enfant un lieu où il pourra exposer ses travaux scolaires. Vous pouvez décorer cet endroit ensemble, avant même la rentrée des classes (babillard, porte de chambre).

La rentrée progressive

Pour que le passage à la maternelle se fasse en douceur, plusieurs écoles choisissent de faire une rentrée progressive. Les modèles de rentrées progressives varient d’une école à l’autre.

La première journée d’école, l’enfant passe parfois une heure ou deux dans sa classe. Dans certaines écoles, on divise le groupe d’élèves en deux ou même en quatre. Chaque groupe vient alors à l’école à des moments différents. Cela fait en sorte que votre enfant pourrait aller à l’école une journée sur deux ou seulement pendant des demi-journées.

Dans certaines écoles, la rentrée progressive dure plusieurs jours, alors que dans d’autres, elle ne dure qu’une journée. Dans tous les cas, elle permet à l’enseignante et aux élèves de s’apprivoiser.

Cette situation pourrait compliquer votre emploi du temps, car vous devrez gérer un horaire particulier durant cette période. Certaines écoles ne font d’ailleurs plus de rentrée progressive pour cette raison, mais plusieurs la jugent encore nécessaire.

Certaines écoles offrent un service de garde pour les petits de la maternelle durant la rentrée progressive, mais ce n’est pas toujours le cas. Vous pourriez donc devoir prendre congé, demander de l’aide à votre entourage ou trouver une gardienne pour quelques jours.

Il est donc important de vous informer pour connaître l’horaire des deux premières semaines de classe de votre enfant. Cela vous permettra de vous organiser.

À retenir

  • La rentrée en maternelle est un gros changement dans la vie de votre enfant.
  • Certains enfants sont un peu anxieux ou stressés, c’est normal.
  • Aidez-le à être prêt en visitant l’école et en parlant souvent de la rentrée à la maternelle.
  • Dites à votre enfant comment se passeront ses nouvelles journées, mais rassurez-le aussi en lui rappelant ce qui ne changera pas.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : François Couture, enseignant en techniques d’éducation à l’enfance
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Juillet 2015

 

Photo : GettyImages/MachineHeadz

Références

Il existe au Québec plusieurs types de services de garde (CPE, garderies privées subventionnées ou non, garde en milieu familial et halte-garderie). Dans le but d’alléger le texte, nous avons choisi de privilégier les termes « garderie » et « service de garde » pour représenter les différents milieux de garde québécois.
__________________

Pour les parents :

  • BOURQUE, Solène. Petit loup entre à l’école. Édition midi-trente, 2012, 96 p.
  • CENTRE D’EXCELLENCE POUR LE DÉVELOPPEMENT DES JEUNES ENFANTS. La transition vers l’école – Pour commencer l’école du bon pied. 2009. www.enfant-encyclopedie.com
  • CHARBONNIAUD, Marie. Préparer son enfant à l’école. Éditions du CHU Sainte-Justine, collection Questions/Réponses pour les parents, 2009, 88 p.
  • MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT, MINISTÈRE DE LA FAMILLE ET DES AÎNÉS ET MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC. Guide pour soutenir une première transition scolaire de qualité. 2010. 14 p. www.mfa.gouv.qc.ca

Pour les enfants :

  • ANFOUSSE, Ginette. L’école. Éditions la courte échelle, collection Jiji et Pichou, 2009, 32 p.
  • COURTIN, Thierry. T’choupi rentre à l’école. Nathan jeunesse, 1998, 24 p.

À lire aussi