Le mensonge chez l'enfant

Le mensonge chez l'enfant

Les parents s’inquiètent souvent quand leurs jeunes enfants ne disent pas la vérité, car ils craignent que, d’une manière ou d’une autre, cette attitude reflète le caractère de leurs petits. Rassurez-vous! Les enfants d’âge préscolaire sont bien connus pour « déformer la vérité ». Ils ne sont ni rebelles ni méchants — ils sont simplement en train de traverser une phase de développement.

Pourquoi mentir?

Les enfants peuvent mentir par pur plaisir : pour faire des blagues ou jouer avec les mots, en particulier vers 4 ans ou 5 ans. Ils peuvent aussi cacher la vérité pour éviter la réprimande. Certains enfants inventent des « menteries » pour plaire ou impressionner la galerie.

Parfois, le mensonge camoufle une faible estime de soi. Un enfant peut en voyant le beau château de sable de son copain de jeu, raconter qu’à la maison, il a construit un énorme château qui ne s’effondre jamais. Il arrive aussi aux tout-petits de déguiser la vérité par fantaisie. Ils deviennent tel ou tel personnage fantastique. Ces fabulations témoignent de leur monde imaginaire qui cédera peu à peu sa place à la pensée concrète, bien enracinée dans la réalité.

Ils cesseront de mentir quand ils apprendront à faire la différence entre l’imaginaire et la réalité, et quand ils commenceront à acquérir le sens du bien et du mal.

En tant que parent, il est important que vous considériez les mensonges pour ce qu’ils sont et que vous en fassiez des occasions d’apprentissage, au lieu de les considérer comme un problème. Dire la vérité est quelque chose qui s’apprend progressivement, au fil des années; ce n’est pas quelque chose que les petits savent faire dès la naissance.

Comment réagir ?

Voici quelques conseils que vous pouvez suivre pour encourager votre enfant à dire la vérité :

  • Écoutez d’abord. Votre enfant sentira que vous avez confiance en lui. Éviter de porter un jugement moral ou de dramatiser.
  • Aidez-le à comprendre la différence entre l’imaginaire et la réalité toutes les fois que c’est possible. Dites-lui, par exemple : « Je me rends compte que tu peux inventer de belles histoires. Nous devrions les écrire pour en faire un livre. » ou encore « Tu joues à être le roi lion, tu fais semblant de… »
  • Montrez-lui que vous comprenez que certains mensonges sont en fait des souhaits. S’il affirme qu’il n’a pas cassé la vitre alors que vous savez que c’est faux, rassurez-le doucement : « Je sais que tu voudrais que ce ne soit pas arrivé et je suis certain que tu ne l’as pas fait exprès, mais c’est bien toi qui l’as cassée. »
  • Cherchez une solution au lieu de le blâmer. Demandez-lui, par exemple : « Maintenant que la vitre est cassée, qu’allons-nous faire? »
  • Expliquez-lui pourquoi c’est important de dire la vérité : « Quand les gens disent la vérité, cela nous aide à leur faire confiance. » Demandez-lui comment il réagirait si quelqu’un lui mentait. Un enfant adopte plus facilement les valeurs familiales quand il les connaît et quand il comprend leur raison d’être.
  • Valorisez l’expression de la vérité. Relevez les fois où votre enfant dit la vérité, surtout lorsque vous savez que cela a dû être particulièrement difficile pour lui, et répétez-lui à quel point vous appréciez qu’il ait été honnête. Les enfants de cet âge veulent désespérément faire plaisir à leurs parents, et souvent, ils mentent pour éviter de les contrarier. Si votre enfant sait que la vérité est plus importante pour vous qu’un vase brisé, la vérité l’emportera.
  • Enfin, essayez de donner le bon exemple. Quand vous chuchotez : « Dis que je ne suis pas là! » au moment où le téléphone sonne, alors que vous venez tout juste d’expliquer à votre enfant qu’il n’est pas bon de mentir, vous risquez de semer la confusion dans son esprit.

Rappelez-vous qu’apprendre à un enfant à dire la vérité ne se fait pas du jour au lendemain : ça vient avec le temps. Soyez donc patient. Réagissez dans la foulée quand votre enfant ment, et transformez chaque situation en une occasion de lui apprendre, de manière calme et constructive, à dire la vérité.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Liane Comeau, Ph. D., consultante scientifique en petite enfance
Traduction et adaptation : Équipe Naître et grandir
 Mise à jour : Novembre 2013

 

À lire aussi