L'enfant jaloux

L'enfant jaloux

Votre enfant est jaloux? C’est normal. Voyez comment vous pouvez diminuer ce sentiment.

Il arrive souvent que les enfants soient jaloux. Plusieurs situations peuvent entraîner ce sentiment, par exemple l’arrivée d’un nouveau bébé ou d’un nouveau conjoint dans la famille. La jalousie peut aussi se manifester entre frères et soeurs ou entre amis de la garderie.

L’enfant utilise différents moyens pour exprimer sa jalousie. À la naissance d’un petit frère, votre enfant peut se mettre à agir en bébé. Par exemple, faire pipi dans sa culotte, vouloir porter des couches, parler comme un bébé, etc. Faire des colères, briser les jouets d’un ami, faire mal à sa petite soeur ou refuser d’obéir sont d’autres façons de montrer sa jalousie.

Les causes de la jalousie

Même si elle peut donner lieu à des comportements dérangeants, la jalousie est un sentiment tout à fait normal. L’enfant pense que le monde tourne autour de lui. Il est centré sur ses besoins. Il est donc difficile pour lui de comprendre les besoins des autres et de partager l’attention de ses parents. La jalousie apparaît quand un enfant a l’impression que sa mère ou son père donne plus d’amour et d’attention à quelqu’un d’autre, comme à un bébé ou à un nouveau conjoint. Mordre sa petite soeur ou faire des bêtises, c’est une façon de vous dire : « Tu t’occupes trop du bébé! Moi aussi, je veux que tu t’occupes de moi et que tu m’aimes. »

Un enfant jaloux a besoin d’être rassuré et de savoir que vous l’aimez.

Un manque de confiance peut aussi causer de la jalousie. L’enfant peut se comparer aux autres et se trouver moins bon qu’eux. Ainsi, comparer ses enfants entre eux ou donner plus d’importance à l’un d’eux peut créer de la rivalité entre frères et soeurs et augmenter la jalousie. Mieux vaut donc éviter des phrases comme « Prends donc exemple sur ton frère » ou « Fais comme ta soeur. » Chaque enfant est unique et a ses forces et ses limites.

Comment réagir?

Le meilleur moyen de prévenir et de diminuer la jalousie de votre enfant, c’est de lui montrer votre amour.

  • N’hésitez pas à vous montrer affectueux et à lui dire souvent que vous l’aimez.
  • Donnez-lui de l’attention et prenez le temps de faire des activités avec lui. Votre tout-petit se sentira alors moins menacé par les autres et il aura tendance à être moins jaloux.
  • Félicitez votre enfant et faites-lui souvent des commentaires positifs pour l’aider à gagner de la confiance. Il sera alors moins porté à se comparer aux autres et à être jaloux.
  • Préparez votre tout-petit à la naissance d’un bébé ou à l’arrivée d’un nouveau partenaire en le rassurant sur votre amour. Vous pouvez par exemple, dire : « Tu vas avoir une petite soeur, mais ça ne change rien à l’amour que j’ai pour toi. Même si je vais devoir m’occuper beaucoup du bébé, je vais aussi trouver du temps pour être avec toi. » ou « Même si j’ai un nouvel amoureux, je t’aime comme avant. Tu es toujours mon enfant chéri. »
  • Aidez votre enfant à mettre des mots sur ce qu’il ressent et dites-lui que vous le comprenez. Si, par exemple, il se roule par terre en criant pendant que vous changez la couche du bébé, vous pouvez lui dire : « Je sais que tu veux que je m’occupe de toi. Je comprends que tu as besoin de moi, mais ton frère aussi. Crier n’est pas la bonne façon d’avoir mon attention, mais ça va me faire plaisir de jouer avec toi quand j’aurai fini de changer ton petit frère. »
  • Ne punissez pas votre enfant pour ses crises de jalousie, cela ne risquerait que d’empirer la situation.
Jaloux de papa ou de maman
Entre 3 ans et 6 ans, l’enfant peut vivre de façon plus ou moins intense une passion vis-à-vis du parent du sexe opposé. Cette préférence l’amène à voir l’autre parent comme un rival et à être jaloux de lui. C’est le complexe d’Oedipe, une étape normale et temporaire de son développement.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Geneviève Parent, sexologue et psychothérapeute
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Septembre 2015

 

À lire aussi