Apprendre à persévérer

Apprendre à persévérer

Quand il ne réussit pas du premier coup, il se décourage facilement. Comment l’aider à persévérer?

Persévérer c’est savoir prendre son temps en ayant confiance d’obtenir un résultat satisfaisant. Parfois, lorsqu’un enfant hésite à s’engager dans une activité, c’est qu’il craint l’échec ou le jugement des personnes qu’il aime. Ces craintes nuisent au développement d’une bonne estime de soi. Il est donc important d’avoir des attentes réalistes envers l’enfant, afin de lui faire vivre du succès. Il développe ainsi un sentiment de compétence, base essentielle de la motivation. Un enfant sera aussi plus motivé à faire une tâche si elle l’intéresse.

Mettre des mots sur les émotions

Découvrez pourquoi il est important d’apprendre à notre enfant à faire des efforts.

Les parents peuvent aider leur enfant à prendre conscience que, plus il fait d’efforts pour exécuter une tâche, plus il éprouvera de fierté : « Tu as été patient et tu as réussi. Tu peux être fier. » L’un des parents peut présenter ses propres efforts et sa propre satisfaction devant un travail exigeant : « Je suis tellement content de voir le salon décoré! Ça m’a pris beaucoup de temps pour peindre les murs, mais je suis fier. »

La capacité de l’enfant à surmonter son impatience devant une tâche qui lui semble difficile se développe parallèlement à l’expression des émotions et au contrôle de soi. Pour soutenir ces apprentissages, le parent peut nommer l’émotion de l’enfant (colère, peur de l’échec) et l’encourager à l’exprimer, sans abandonner son activité. Il est important que l’enfant apprenne à dépasser son sentiment de découragement qui peut survenir lorsqu’il entreprend quelque chose.

Pour encourager votre enfant à persévérer

  • Faites confiance à votre enfant et évitez de le surprotéger. Ne faites pas les choses à sa place et ne répondez pas immédiatement à toutes ses demandes.
  • Ajustez vos exigences à votre enfant. L’objectif doit demeurer réaliste et adapté à son niveau de développement. Si la tâche n’est pas adaptée à ses capacités (ex. : faire un casse-tête trop difficile), il se découragera et pourrait même ne plus vouloir essayer. Gardez en tête que les enfants peuvent rester attentifs 5 minutes par tranche d’âge (2 ans : 10 minutes, par exemple).
  • Aidez votre enfant à anticiper les étapes et la durée de l’activité. Divisez l’activité en petites étapes plus faciles à réaliser. Par exemple, s’il fabrique un collier, donnez-lui seulement 3 billes à enfiler à la fois. Parlez avec lui des étapes à suivre pour obtenir le résultat qu’il désire.
Si, devant une difficulté, l’enfant a envie de tout laisser tomber, ne le « forcez » pas à continuer dans le seul but de lui apprendre le sens de l’effort.
  • Motivez votre enfant en lui disant pourquoi vous l’invitez à faire une certaine activité. Par exemple, savoir qu’il découpe un lapin pour offrir un bricolage à sa grand-maman le stimulera grandement.
  • Soulignez ses forces et ses habiletés. Faites appel à sa mémoire : « Lorsqu’on a décoré la ferme, je me souviens que tu avais découpé le triangle du toit. Tu es habile avec les ciseaux. Je sais que tu es capable de découper les oreilles du lapin. »
  • Expliquez-lui que l’activité vise à ce qu’il s’améliore, et non à ce qu’il se distingue par son excellence par rapport aux autres.
Avec les encouragements de papa ou maman, c’est plus facile pour un tout-petit d’apprendre à persévérer.
  • Dédramatisez ses erreurs. Votre enfant apprendra ainsi à oser sans craindre le jugement des autres. « Ça te fâche quand tu ne réussis pas du premier coup, mais c’est en essayant que l’on trouve le moyen efficace. »
  • Félicitez-le pour ses efforts et ses progrès, et non pas juste quand il réussit : « Je suis fier de toi, car je vois bien que tu fais de ton mieux. »
  • Discutez de l’activité une fois qu’elle est terminée. Votre enfant prendra ainsi conscience de l’impact de ses actions. « Si ce que tu as fait ne fonctionnait pas comme tu le voulais, pourrais-tu t’y prendre autrement la prochaine fois pour que ça marche? »

 

Naitre et grandir.com

      Adaptation web : Équipe Naître et grandir
      Recherche et rédaction : Sylvie Bourcier, intervenante en petite enfance
      Avril 2012

 

À lire aussi