Camping en famille: pour vivre une expérience positive

Camping en famille: pour vivre une expérience positive
7 juillet 2017
Le camping est un moment en famille unique. Voici quelques suggestions pour maximiser l’aventure avant et pendant notre sortie.

Extraordinaire moyen de passer du temps en famille, de dépayser grands et petits et de découvrir de nouveaux coins, le camping est une expérience au grand air pour tous qui fait appel à tous les sens.

Toutefois, afin que l’expérience soit agréable, appréciée et marquante, certains facteurs doivent être présents. Parce que bien entendu, tout ne se déroule pas tout à fait comme à la maison. C’est d’ailleurs, je crois, la raison principale pour laquelle on campe : vivre quelque chose d’unique et original, loin des tracas et de la routine.

Que la salle de bain ne soit pas à proximité, qu’un enfant soit difficile à coucher, c’est en quelque sorte normal en camping. Oublier les bâtons de la tente est toutefois un incident difficile à résoudre sur place!

Voici quelques suggestions pour maximiser l’aventure avant et pendant notre sortie.

Avant

Faites une liste du matériel que vous emportez. Elle vous servira de vérification et vous pourrez la réutiliser la prochaine fois. Le camping exige une grande planification… la première fois seulement. On apporte toujours les mêmes articles ou presque. Sur le web, il est possible de trouver des exemples de listes de matériel à apporter que vous pouvez télécharger; comme celle-ci.
  • Exercez-vous à monter la tente dans le sous-sol ou la cour arrière. Il s’agit chez moi d’une activité fréquente : pour s’amuser, d’abord, mais aussi afin de familiariser les enfants à ce nouvel environnement, et faciliter le dodo dans un sac de couchage.
  • La destination, c’est l’affaire de tous. Demandez aux enfants où ils veulent aller, et à quoi ils s’attendent une fois rendus. Vous pourrez ainsi répondre aux besoins de toute la famille et les attentes seront comblées.
  • Planifiez les repas adéquatement : il s’agit assurément de la tâche qui consomme le plus de temps en camping. Prévoir les repas et préparer des éléments de ces derniers sauve du temps, de l’énergie… et de la vaisselle!
  • On apporte toujours trop de vêtements. Ma conjointe et moi tombons dans le piège chaque fois. Notre découverte la plus efficace en ce sens : un petit bac identifié (ou sac) par membre de la famille. Le bac ne doit pas déborder : ça limite les faux besoins.

Pendant

  • Établissez des tâches simples et précises pour chaque campeur. On a toujours tendance à être ambitieux la première nuit, et généralement on arrive après quelques heures de route, en fin de journée. Le montage de la tente et la préparation du site devraient donc se faire dès l’arrivée à la clarté.
  • Conserver une certaine forme de routine est primordial, surtout pour les jeunes enfants. Il faut cependant être très malléable : l’heure du coucher sera plus tardive, peut-être, et les siestes moins longues. Il faut garder en tête que ces changements auront des conséquences : il faut être compréhensif et plus patient.
  • Être organisé et rester organisé : il n’y a rien d’agréable à fouiller pour trouver les guimauves tant demandées! On doit savoir où se trouvent les articles indispensables et les ranger au même endroit.
  • Mettre de l’avant le laisser-aller est à mon sens indispensable en camping : le contexte est différent et notre philosophie doit l’être également. Il ne faut pas avoir d’attentes ou penser que la journée se déroulera comme à la maison. Les adultes devraient être des modèles d’une attitude optimiste qui assure un séjour de camping réussi.

Et voilà. Le feu de camp crépite, la tente est montée, les rires des enfants fusent dans les alentours : la belle saison bat son plein, profitons-en pleinement en famille.

 

Photo : GettyImages/Wavebreakmedia

Commentaires (14)

  1. Sally 7 juillet 2017 à 22 h 17 min
    Un petit conseil : ne changez pas de ville à chaque soir car vos vacances ne seront aucunement reposantes ! Faire et défaire une tente environ 15 nuits dans un seul voyage frise la folie !!!
  2. isabelle 10 juillet 2017 à 09 h 11 min
    bonjour a quel âge vous avez commencé a amener vos enfants en camping? la mienne a 20 mois je voulais commencer cette expérience quand elle aurait 2 ans et demi 3 ans est ce une belle âge pour l'initier merci
  3. joelle lefebvre 11 juillet 2017 à 13 h 56 min
    Nous on est partis avec un bébé de 2 mois et deux ans plus tard avec notre plus vieux et son frère de 4 mois et demi. Pas question de passer l'été à la maison.
  4. Isabelle 13 juillet 2017 à 13 h 44 min
    Je n'ai jamais arrêté de faire du camping avec l'arrivée des enfants. J'en ai fait enceinte (on s'entend, une nuit ou deux étaient suffisantes). J'ai amené mon fils de 5 mois (j'allaitais), mes filles bébés aussi, dans le parc. Aujourd'hui, ils ont 7, 5 et 3 ans et nous partons 5 nuits. Ils adorent ça!!
  5. Sarah P 14 juillet 2017 à 15 h 27 min
    mon petit garcon en a fait l'an passé (10 mois) et cette année 22 mois. L'an passé il etait à 4 pattes et avec la pluie et le froid qu'on a eu c'etait pas reposant..heureusement les beaux parents nous on aidés. Cette année nous sommes allés juste nous 3 pour 4 nuits et il a adoré. Un camping avec module de jeu pas loin du site et toilettes c'était pratique. Je le conseille c'est de beaux souvenirs et pas si fatiguant que je le pensais. Faut s'organiser pour les repas/collations. On avait mit le parc dans la tente mais finalement dormi avec nous... Il a adoré voir les lapins, suisses, fourmis... Il me semble qu'il en est revenu grandit!
  6. Guillaume St-Pierre 16 juillet 2017 à 14 h 32 min
    Bonjour Isabelle! J'ai aussi commencé très tôt: dès 2 mois, j'amenais mon garçon coucher en refuge l'hiver. J'ai fait de même avec ma fille. Puis 3 mois pour le camping en tente. Pour le camping, on peut aussi commencer très tôt. L'important est de bien connaître sa tolérance en ce qui concerne les aléas de l'activité. J'amenais le parc dans la tente jusqu'à 1 an et demi. J'espère avoir répondu à votre question. Si ce n'est pas le cas, il me fera plaisir de vous répondre par courriel: info@aupieddelalettre.ca
  7. Simon 18 juillet 2017 à 12 h 18 min
    Bonjour Isabelle, N'attendez plus et profitez-en dès cet été :) Les deux miens ont commencé le camping en tente à 5 semaines au festival mémoire et racine à Joliette. Dans les deux cas, c'est là qu'ils ont fait leur première nuit "complète". Pour l' "été des 1 an" on apportait le parc pour l'endormir, mais finalement on s'est rendu compte que c'est plus agréable pour tout le monde de juste les endormir dans un porte-bébé et de les déposer sur leur matelas par la suite.
  8. Cathy 31 juillet 2017 à 08 h 53 min
    Tout dépend de votre niveau de confort en camping moi et conjoint campons depuis toujours alors nous avons commencer à les enmener vers 8 mois. Pour une expérience plus simple ma plus jeune vient d'avoir 20 mois et c'était super. Plus difficile à coucher pour les 2 premiers dodo ensuite super. Un secret j'apporte un sac ou bac contenant des jouets qu'ils peuvent utiliser seules avec quelques surprises ( bulles de savons, nouveau livre à colorier) succès garanti lors de la montée de la tente. Les jouets de sable un must sur le terrain il y a de la terre des roches. Yogourt en tube pour combler un creux lors de la préparation de repas ou collation d'avant dodo et cela prend pas de place. Le plus important est de s'amuser, garder une certaine routine et lâcher prise. Sans oublier de regarder tout avec leurs yeux à eux c'est le plus merveilleux. Bon camping!
  9. Julie 9 août 2017 à 14 h 39 min
    Nous avons commencer le camping avec ma plus grande quand elle avait 3 mois. C'est sure que nous avons besoin d'un peu plus de choses au début. Il faut être organiser et être près a tout. Nous on apporte le petit pot pour le plus jeune. Cela nous évite de courir a la toilette à la dernière minute. Nous apportons aussi des coquilles pour le bruit. Cela leur permet de dormir toute la nuit s'il ya de la pluie ,des orage ou du bruit. Mais maintenant, a 5ans et 3 ans et ils adorent le camping. Il nous aide même dans le tâche.
  10. mellina 18 août 2017 à 07 h 28 min
    Nous ont à commencé à 18 mois, on avait une tente assez grande pour mettre le parc
  11. Cassandra 21 juillet 2017 à 21 h 36 min
    Je reviens d'un séjour en camping et c'était l'enfer en raison des moustiques; on ne pouvait pas relaxer car on se faisait dévorer malgré un chasse-moustiques de marque populaire. On était en tente mais rien sur la table de pique-nique; on enviait ceux qui en avaient fait l'achat! J'ai toutefois expliqué à mon enfant que le camping en tente était ce qui nous rapprochait le plus de la nature et que ceux en gros VR n'étaient pas des vrais campeurs ! Mon enfant ne s'est pas plaint je dois dire mais seulement nous les parents ! Des trucs ? Avec le feu de camp ça aide beaucoup; les chandelles de citronnelle un peu. J'adore le camping mais les moustiques pourrait faire changer mes plans pour l'été prochain.
  12. Anne E 27 juillet 2017 à 10 h 20 min
    Nous habitons dans les montagnes, dans Lanaudière. Pour nous, les mouches et moustiques, c'est le quotidien! Par contre, il faut savoir que ça commence à diminuer à partir du mois de juillet. Il faut dire qu'on a eu un printemps et un début d'été particulièrement pluvieux... le party pour les moustiques... Je conseillerais des vacances à partir de la mi-juillet, c'est vraiment plus agréable pour profiter de l'extérieur.
  13. Isa 31 juillet 2017 à 09 h 54 min
    Nous ce qu'on apprécie surtout du camping c'est l'absence d'écrans. Pas besoin de les limiter, ils ne sont pas là ! Au lieu de regarder un film, on écoute la forêt, on ramasse des cailloux... Pour pouvoir partir longtemps et ne pas souffrir les jours de pluie, on a acheté une toute petite roulotte. On part bientôt pour 12 nuits !
  14. Nathalie Munger 1 août 2017 à 22 h 02 min
    Nous avons fait 4 mois de voyage l'hiver dernier dont 2 mois de cyclotourisme, incluant chacune des nuits en camping en Nouvelle Zélande alors que notre fille n'avait que 8 mois. Plusieurs personnes dans notre entourage nous avaient mis en garde : ppppffff impossible, vous allez revenir au pays après quelques semaines, c'est garanti....qu'on nous disait. L'expérience fût des plus fantastiques !!!!!!! Vous pouvez imaginer ? On s'est donné le trouble d'aller changer des couches dans un décor de malade pendant que nos amis québécois se les gêlaient au Québec. Cessez de vous mettre des barrières, un bébé ne vient pas qu'avec un paquet de limites, il vous permet tout simplement de vivre autrement. Nous avons ajusté notre rythme depuis l'arrivée de notre fille mais nous continuons a faire du sport, du camping et des activités de plein-air. Pas étonnant qu'on ait eu que des commentaires très positifs de ses éducatrices qui sont épatés de voir comment notre fille s'adapte bien a son nouvel environnement. A chaque jour, elle découvrait de nouveaux paysages et rencontrait de nouvelles personnes. Sans aucune hésitation, on recommencerait demain matin !!! On vous le recommande fortement.