L'enfant qui saigne du nez

L'enfant qui saigne du nez
Saignement au nez : les symptômes; premiers soins; comment prévenir?

Très courants chez les enfants, les saignements de nez ne sont généralement pas graves. La muqueuse nasale est très vulnérable aux saignements, car l’intérieur des narines est irrigué par de fragiles vaisseaux sanguins situés en surface. Un simple grattage dans une narine suffit parfois à déclencher un saignement.

Consultez immédiatement un médecin ou rendez-vous à l’urgence si votre enfant :

  • saigne toujours autant après 20 minutes passées à lui pincer le nez et lui incliner légèrement la tête vers l’avant;
  • saigne du nez à la suite d’un coup à la tête ou au visage ou d’une chute.

En cas de doute, n’hésitez pas à contacter la ligne Info-Santé (8-1-1).

Les causes des saignements de nez

La plupart des saignements de nez sont causés par :

Une muqueuse nasale abimée, par le grattage par exemple, aura tendance à saigner plus facilement par la suite.
  • la sécheresse des muqueuses nasales, particulièrement commune en hiver en raison du chauffage qui assèche l’air des maisons;
  • le grattage de l’intérieur du nez;
  • une blessure mineure au nez;
  • un mouchage trop vigoureux;
  • un rhume;
  • des allergies;
  • des éternuements violents;
  • la présence d’un objet dans le nez.

Si votre enfant saigne souvent du nez, parlez-en avec son médecin lors de son rendez-vous de routine. Il examinera votre enfant pour déterminer si un problème de santé n’est pas la cause des saignements de nez, ce qui est cependant rarement le cas. La plupart du temps, lors de l’examen de la muqueuse nasale, le médecin pourra identifier le site de saignement et, au besoin, procéder à une cautérisation nasale afin de limiter les saignements.

Quoi faire quand votre enfant saigne du nez?

1. Demandez à votre enfant de s’asseoir.

2. Inclinez légèrement sa tête vers l’avant.

3. Pincez fermement le haut de ses narines, juste en dessous de l’os du nez.

4. Gardez cette position pendant 10 minutes et ne relâchez pas la pression avant pour vérifier si le saignement s’est arrêté.

5. Si le saignement continue, pincez encore le nez pendant 10 minutes sans relâcher la pression.

6. Consultez immédiatement un médecin ou rendez-vous à l’urgence si le saignement ne diminue pas malgré ces 20 minutes passées à lui pincer le nez.

Ne mettez pas de mouchoirs, de ouates et de compresses dans le nez de votre enfant, car le saignement recommencera dès que vous les enlèverez.

Complications possibles
Puisque la muqueuse nasale contient de nombreux vaisseaux sanguins, des pertes sanguines importantes peuvent survenir et même causer un choc hémorragique. Voici les signes qui peuvent indiquer un choc hémorragique : pâleur, mains moites, accélération du rythme cardiaque et de la respiration ainsi qu’altération de l’état de conscience.
En cas de saignement continu et de signes de choc hémorragique, demandez une aide médicale d’urgence (9-1-1). Faites en sorte que le sang puisse s’écouler du nez de votre enfant, et placez celui-ci en position latérale (sur le côté).

Comment prévenir?

  • Apprenez à votre enfant à ne pas mettre ses doigts dans son nez et gardez ses ongles courts.
  • Assurez-vous que l’intérieur du nez de votre enfant reste humide en y appliquant délicatement une mince couche de gelée de pétrole deux fois par jour. Vous pouvez aussi utiliser un gel nasal (ex. : Secaris®, Rhinaris®) ou une pommade antibiotique (ex. : Bactroban®, Polysporin®, Fucidin®).
  • Si votre enfant est congestionné, mettez-lui un peu de solution saline (vendue en pharmacie ou faite maison) dans chaque narine avant de le moucher.
  • Encouragez votre enfant à se moucher délicatement, une narine à la fois, et à éternuer la bouche ouverte.
Le point sur les humidificateurs
Les humidificateurs sont maintenant déconseillés par plusieurs experts de la santé, la Société canadienne de pédiatrie et le guide Mieux vivre avec son enfant de la grossesse à deux ans. Lorsqu’ils ne sont pas bien nettoyés, ces appareils constituent des milieux propices au développement des bactéries et des moisissures, car l’eau qui s’y trouve demeure à la température ambiante pendant de longues périodes. Par ailleurs, très peu de gens respecteraient la routine d’entretien recommandée par les fabricants.
Pour en savoir plus, consultez notre nouvelle sur les humidificateurs.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dr Jean Turgeon, pédiatre
Recherche et rédaction :
Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Avril 2016

 

Photo : iStock.com/John Sartin

 

Références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • COLLINS, Jane (Dr). La santé de votre enfant, Le guide essentiel, de la naissance à 11 ans. Saint-Constant, Broquet, 2006, 352 p.
  • CROIX-ROUGE CANADIENNE. Guide de secourisme et RCR - Soins aux enfants. Guelph, The StayWell Health Company Ltd., 2011, 168 p.
  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, Guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. www.inspq.qc.ca

À lire aussi