La noyade

La noyade
Noyade : les symptômes; premiers soins; comment prévenir?

La noyade est la deuxième cause de décès chez les enfants âgés de 1 an à 4 ans. Ce sont d’ailleurs les tout-petits de ce groupe d’âge qui affichent le plus haut taux de mortalité par noyade au Canada.

Attirés par l’eau, les jeunes enfants se déplacent vite et peuvent se noyer sans faire de bruit dans seulement quelques centimètres d’eau, soit 2,5 cm (1 pouce). Les bébés peuvent aussi se noyer dans une baignoire ou même dans un seau d’eau. Souvent, un court moment d’inattention des parents suffit pour qu’une noyade survienne (ex. : répondre au téléphone, parler à un voisin). Une noyade peut survenir en moins de 20 secondes.

Demandez une aide médicale d’urgence (9-1-1) si votre enfant :

  • s’est évanoui;
  • ne respire pas.

Rendez-vous à l’urgence si votre enfant :

  • a avalé beaucoup d’eau.

Rendez-vous à l’urgence si, dans les 24 heures suivant une quasi-noyade, votre enfant :

  • tousse sans arrêt;
  • a de la difficulté à respirer;
  • n’a pas envie de s’adonner aux activités qu’il aime habituellement;
  • est confus;
  • a la peau et les lèvres bleutées;
  • perd connaissance;
  • n’arrive plus à contrôler sa vessie ou ses intestins.

En cas de doute, n’hésitez pas à contacter la ligne Info-Santé (8-1-1).



Que faire si votre enfant est conscient

1. Sortez-le de l’eau.

2. Séchez-le et réchauffez-le en le couvrant d’une serviette ou d’une couverture pour éviter l’hypothermie.

3. S’il tousse ou si de l’eau sort de sa bouche ou de son nez, placez-le de manière à ce qu’il soit confortablement installé.

4. Rendez-vous à l’urgence s’il a avalé beaucoup d’eau.

Que faire si votre enfant a perdu connaissance, mais respire encore

1. Sortez-le de l’eau et demandez une aide médicale d’urgence (9-1-1).

2. Placez-le en position latérale de sécurité afin que l’eau qu’il a avalée puisse sortir facilement et qu’il ne s’étouffe pas avec ses vomissures.

3. Séchez-le et réchauffez-le en le couvrant d’une serviette ou d’une couverture pour éviter l’hypothermie.

4. Surveillez attentivement son état jusqu’à l’arrivée des secours.

Position latérale de sécurité
Lorsqu’un enfant s’est évanoui, il est important de le placer en position latérale de sécurité afin de garder ses voies respiratoires bien dégagées. Voici comment procéder lorsque l’enfant ou le bébé évanoui est couché sur le dos.
  • Agenouillez-vous à côté de l’enfant.
  • Prenez son bras qui est le plus près de vous. Puis, placez-le de façon perpendiculaire (à 90°) par rapport à son corps.
  • Placez la main de son autre bras sous sa tête, de manière à ce que le dos de la main touche sa joue.
  • Pliez le genou de sa jambe la plus éloignée de vous. Ensuite, avec votre main dans le creux du genou, tirez doucement sur cette jambe pour faire rouler l’enfant vers vous et ainsi le positionner sur le côté.
  • Inclinez légèrement la tête de l’enfant vers l’arrière pour dégager ses voies respiratoires.

Que faire si votre enfant a perdu connaissance et respire difficilement ou ne respire plus

1. Sortez-le de l’eau et demandez une aide médicale d’urgence (9-1-1).

2. Si votre enfant ne respire plus et n’a plus de pouls, commencez la réanimation cardiorespiratoire (RCR) le plus rapidement possible. S’il ne respire plus mais que vous sentez son pouls, faites-lui le bouche-à-bouche sans tarder.

3. Si votre enfant recommence à respirer, placez-le en position latérale de sécurité afin que l’eau qu’il a avalée puisse sortir facilement et qu’il ne s’étouffe pas avec ses vomissures.

4. Séchez-le et réchauffez-le en le couvrant d’une serviette ou d’une couverture pour éviter l’hypothermie.

5. Surveillez attentivement son état jusqu’à l’arrivée des secours.

Complications possibles
Les poumons peuvent s’irriter ou s’infecter quand une grande quantité d’eau entre dans les voies respiratoires.

Comment prévenir?

Les règles de sécurité dans la maison

  • Ne laissez jamais un enfant de moins de 6 ans seul dans la baignoire. Restez toujours à distance de bras de lui.
Même s’ils permettent d’initier votre tout-petit à l’eau et de le sensibiliser aux dangers associés, les cours de natation ne le protègent pas et ne l’empêcheront pas de se noyer. Votre surveillance constante est nécessaire.
  • N’utilisez pas les sièges et anneaux de bain pour bébés, car ils présentent un risque de noyade. Selon Santé Canada, ces produits donnent un faux sentiment de sécurité aux parents et ont causé la noyade de plusieurs bébés.
  • Placez un tapis antidérapant dans le fond de la baignoire lorsque votre enfant prend son bain.
  • Fermez la porte de la salle de bain quand personne n’y est et gardez le couvercle des toilettes baissé, car un enfant peut se noyer dans 2,5 cm (1 pouce) d’eau.

Les règles de sécurité pour les piscines

  • Ne laissez jamais votre enfant seul lorsqu’il se trouve dans l’eau ou à proximité de l’eau.
  • Si votre bébé n’est pas encore capable de s’asseoir sans soutien ou s’il est trop jeune pour porter un vêtement de flottaison individuel (VFI), tenez-le en tout temps lorsque vous vous baignez. Dès que son poids atteint 9 kg (20 lb), faites-lui porter un VFI ou un gilet de sauvetage s’il joue dans l’eau ou à proximité.
  • Faites aussi porter un gilet de sauvetage ou un VFI à tous les enfants de moins de 3 ans et à ceux qui ne savent pas nager. Sachez que les flotteurs, les maillots de bain munis de dispositifs de flottaison, les flotteurs gonflables et les autres jouets d’eau ne sont pas des dispositifs de sécurité.
  • Assurez-vous que votre tout-petit se trouve toujours à distance de bras d’un adulte lorsqu’il est dans l’eau ou à proximité de l’eau.
Lors de la baignade, la Société de sauvetage recommande un ratio de supervision d’au moins un adulte pour deux jeunes enfants et d’un adulte par bébé.
  • Observez les mêmes règles de sécurité avec les piscines temporaires (ex. : piscines gonflables, pataugeuses, piscines à parois souples), car elles ne sont pas plus sécuritaires que les piscines creusées ou hors terre. En effet, de nombreuses noyades s’y produisent chaque année.
  • Installez une clôture fermée, d’une hauteur d’au moins 1,2 m (4 pi), autour de la piscine. Elle doit être munie d’une porte à fermeture et à verrouillage automatique.
  • Ne placez pas de jouets, de meubles de jardin ou d’outils proches de la clôture de la piscine, car les enfants pourraient grimper sur ces objets pour entrer dans la piscine.
  • Gardez à portée de main, près de la piscine, une trousse de premiers soins, un téléphone et la liste des numéros d’urgence. Ayez aussi de l’équipement de sauvetage, comme un objet attaché à une corde que vous pouvez tendre ou lancer (ex. : bouée de sauvetage). Exercez-vous à l’utiliser.
  • Inscrivez votre enfant à des cours de natation et de sécurité nautique.
  • Suivez une formation en sécurité aquatique, en secourisme et en réanimation cardiorespiratoire (RCR).
  • Établissez des règles claires qui permettront à votre enfant d’avoir conscience du danger et de prévenir la noyade et les blessures (ex. : défense de nager sans la présence d’un adulte, de courir ou de pousser près de la piscine et de boire ou de manger dans l’eau). Assurez-vous que votre enfant les comprenne bien.
  • Retirez toujours complètement la bâche de la piscine avant de permettre les baignades.
  • Dégagez le pourtour de la piscine : il doit être libre de débris et de jouets.
  • Placez un câble flottant sur la largeur de la piscine pour indiquer où la partie creuse commence.
  • Attachez les cheveux longs pour éviter qu’ils se coincent dans les drains.
Entrer dans la piscine de façon sécuritaire
Encouragez les baigneurs à toujours entrer dans l’eau les pieds en premier, car peu de piscines permettent de plonger en toute sécurité. Assurez-vous que la profondeur de la vôtre convient à la trajectoire des glissoires ou des plongeons. Si la piscine est hors terre, veillez à ce que personne n’y plonge.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dr Daniel Brody, Debbie Friedman et Lisa Grilli, Hôpital de Montréal pour enfants
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Mai 2016

 

Photo : iStock.com/Peter Dean

 

Références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • COLLINS, Jane (Dr). La santé de votre enfant, Le guide essentiel, de la naissance à 11 ans. Saint-Constant, Broquet, 2006, 352 p.
  • CROIX-ROUGE CANADIENNE. Guide de secourisme et RCR - Soins aux enfants. Guelph, The StayWell Health Company Ltd., 2011, 168 p.
  • CROIX-ROUGE CANADIENNE. Faits et chiffres : Les noyades d’enfants au Canada. 2013. www.croixrouge.ca
  • CROIX-ROUGE CANADIENNE. 2014. Noyade : Vos enfants sont-ils à risque? www.croixrouge.ca
  • CROIX-ROUGE CANADIENNE. Selon un rapport de la Croix-Rouge, les chutes accidentelles dans l’eau sont un facteur de risque de noyade chez les enfants. 2014. www.croixrouge.ca
  • CROIX-ROUGE FRANÇAISE. Noyade. www.croix-rouge.fr
  • SISL. Mécanisme de la noyade. Les sauveteurs du Léman. Mécanisme de la noyade. 2007. www.sisl.ch

À lire aussi