Le siège d’auto

Le siège d’auto
Votre siège d’auto est-il adapté à votre enfant? Son installation respecte-t-elle les normes?


Au Québec, plus de 1 000 enfants de 9 ans ou moins sont blessés ou tués chaque année alors qu’ils prenaient place dans un véhicule impliqué dans un accident de la route. Par ailleurs, plus de la moitié des accidents ont lieu dans les zones limitées à 50 km/h et dans un rayon de 8 km du domicile.

La mesure la plus efficace pour réduire le risque de blessure ou de décès en voiture est la bonne utilisation d’un siège d’auto. Pour cette raison, il est important de s’assurer que le siège utilisé est bien installé sur la banquette et qu’il est adapté au poids et à la taille de l’enfant.

Quelles sont les normes relatives aux sièges d’auto?

Si vous avez un siège d’auto d’occasion, vérifiez régulièrement qu’il n’a pas fait l’objet d’un rappel sur le site de Transports Canada puisque vous ne recevrez pas les avis de rappel en cas de problèmes de sécurité. Pour une plus grande sécurité, communiquez avec le fabricant afin de l’informer que c’est maintenant vous qui êtes le propriétaire de ce siège.

Transports Canada a établi des normes de sécurité concernant l’utilisation des sièges d’auto. Pour vous assurer que votre siège respecte ces normes, vous n’avez qu’à vérifier qu’il porte l’étiquette de conformité de cet organisme, soit un autocollant rond avec une feuille d’érable imprimée dessus. Il est ainsi illégal au Canada d’utiliser un siège d’auto sur lequel l’étiquette de la feuille d’érable n’est pas collée. C’est par exemple le cas des sièges achetés à l’étranger ou à partir de sites Internet non canadiens.

Pourquoi les sièges d’auto ont-ils une date d’expiration?

Une date de vie utile est indiquée sur les sièges d’auto et les sièges d’appoint vendus au Canada. Elle varie habituellement entre 6 et 12 ans. Si vous ne la voyez pas sur votre siège, communiquez avec le fabricant, qui vous l’indiquera. Utiliser un siège dont la durée de vie utile est dépassée pourrait représenter un risque pour la sécurité de votre enfant en raison de son usure générale.

Voici pourquoi un siège expiré ne doit pas être utilisé même s’il a l’air en parfait état :

  • Le plastique du siège peut être endommagé par une utilisation fréquente et par l’exposition aux rayons du soleil;
  • Les sangles, les attaches, les dispositifs de réglage, etc. peuvent être moins sécuritaires s’ils ont été en contact avec des aliments, des nettoyants, des boissons ou d’autres produits;
  • La réglementation et les normes de sécurité peuvent avoir changé, et des sièges plus sécuritaires sont maintenant offerts sur le marché;
  • Les conditions d’entreposage du siège, lorsqu’il n’était pas utilisé, peuvent avoir endommagé des pièces.
Garder ou jeter le siège d’auto après un accident de la route?
Si votre véhicule est impliqué dans un accident de la route, vous devez absolument remplacer le siège d’auto, même s’il ne semble pas abîmé et que votre enfant n’y était pas assis au moment de l’impact. Vous pouvez inclure la valeur du siège dans votre réclamation d’assurance. De même, avant d’utiliser un siège d’auto d’occasion, assurez-vous qu’il ne s’est jamais trouvé dans une voiture au moment d’un accident.

Choisir le bon siège d’auto pour son enfant

Le siège de votre enfant doit être ajusté au fur et à mesure qu’il grandit. Le poids et la taille de votre enfant déterminent le choix du siège d’auto approprié. Sachez que plusieurs modèles de sièges servent à différentes étapes (bébé, enfant, appoint). En effet, certains sièges peuvent servir de siège d’enfant et ensuite de siège d’appoint, par exemple.

Siège de bébé tourné vers l’arrière

  • Votre enfant doit être installé dans un siège pour bébé tourné vers l’arrière et incliné à 45 degrés. De cette façon, son cou, sa tête et son thorax supporteront mieux le choc de l’impact en cas d’accident.
  • Avant que vous quittiez l’hôpital ou la maison de naissance, le personnel vérifiera l’ajustement des courroies du harnais du siège.
  • Votre enfant devrait utiliser le siège de bébé tant que son poids ne dépasse pas la limite de poids indiquée dans le guide de l’utilisateur de votre siège ou tant que l’espace entre le haut de sa tête et le haut du siège est d’au moins la largeur de deux doigts, soit 2,5 cm (1 po). Ce n’est pas grave si les pieds de votre bébé touchent la banquette et que ses jambes sont un peu pliées.
Le siège de bébé : pour le transport seulement!
Il est déconseillé d’utiliser un siège d’auto pour y faire dormir bébé dans la maison. En effet, la respiration de l’enfant est plus difficile puisqu’il est dans un angle de 30 à 45 degrés. Comme sa tête est trop lourde pour les muscles de son cou, il peine à la tenir droite, entraînant des risques d’asphyxie. L’usage du siège de bébé doit donc être réservé au transport et, durant les premiers mois de vie, on ne devrait pas y laisser bébé plus de 1 heure à la fois, entrecoupée de pauses au besoin.

Siège d’enfant et siège d’appoint

Siège d’enfant (vers l’arrière et vers l’avant)

Correctement installé, le siège d’auto réduit jusqu’à 70 % les probabilités de décès et de blessures graves.

Une fois que votre tout-petit a atteint les limites de son siège de bébé, vous devez le placer dans un siège pour enfant qui sera tout d’abord orienté vers l’arrière et, par la suite, vers l’avant. Pour savoir quand effectuer le changement, consultez le tableau ci-dessous.

Comme l’orientation vers l’arrière est la plus sécuritaire pour votre tout-petit, assoyez-le dans un siège d’enfant orienté vers l’arrière le plus longtemps possible. Ce n’est d’ailleurs pas grave si les pieds de votre enfant touchent la banquette et que ses jambes sont un peu pliées.

Siège d’appoint

Après le siège d’enfant tourné vers l’avant, votre tout-petit n’est pas encore assez grand pour s’asseoir directement sur la banquette de la voiture. Il doit avoir un siège d’appoint. Ce système de retenue permet de surélever votre enfant afin que la ceinture de sécurité de votre véhicule soit correctement ajustée sur lui.

Même si vous pouvez passer au siège d’appoint dès que votre tout-petit pèse 18 kg (40 lb) et qu’il respecte la taille indiquée dans le guide de l’utilisateur, ne soyez pas trop pressé de le faire. Gardez votre enfant dans son siège tourné vers l’avant le plus longtemps possible. Votre tout-petit est mieux protégé dans un siège d’enfant que dans un siège d’appoint.

 

* À partir d’avril 2019, un enfant devra obligatoirement s’asseoir dans un siège d’appoint jusqu’à ce qu’il mesure 145 cm ou qu’il soit âgé de 9 ans. Cette nouvelle mesure fait partie de la récente réforme du Code de la sécurité routière.

Le siège d’auto de votre enfant est-il bien installé?

Si vous voulez vous assurer que votre siège d’auto est bien installé, trouvez un membre du Réseau de vérification de sièges d’auto pour enfants près de chez vous en consultant le site de CAA-Québec. Plusieurs policiers sont aussi formés pour vérifier l’installation des sièges d’auto.

Ne placez jamais un siège dauto à lavant. Si votre auto est munie dun coussin gonflable du côté passager et que survenait un accident, le déploiement du coussin pourrait blesser gravement votre enfant. De même, ne laissez jamais un enfant de moins de 13 ans sasseoir à lavant si votre véhicule possède un tel coussin.

Comment bien ajuster les courroies du siège et la ceinture de sécurité

Recommandations pour les sièges de bébé et d’enfant tournés vers l’arrière

Lorsque vous installez votre tout-petit dans un siège de bébé ou d’enfant tourné vers l’arrière :

  • les courroies du harnais ne doivent pas être tordues ni repliées;
  • la pince de poitrine sur le harnais devrait se trouver à la hauteur des aisselles de votre enfant;
  • les courroies du harnais doivent être à la hauteur des épaules de votre tout-petit ou un peu plus bas;
  • les courroies du harnais devraient être serrées de telle façon qu’il ne soit pas possible de placer plus d’un doigt entre les courroies et la clavicule de votre enfant.

Recommandations pour le siège d’enfant tourné vers l’avant

Lorsque vous installez votre tout-petit dans un siège d’enfant tourné vers l’avant :

  • les courroies du harnais ne doivent pas être tordues ni repliées;
  • la pince de poitrine sur le harnais devrait se trouver à la hauteur des aisselles de votre enfant;
  • les courroies du harnais doivent être à la hauteur des épaules de votre tout-petit ou un peu plus haut;
  • les courroies du harnais devraient être serrées de telle façon qu’il ne soit pas possible de placer plus d’un doigt entre les courroies et la poitrine de votre enfant;
  • aucun jouet, plateau ou miroir ne devraient être attachés au siège de votre enfant, car ces objets pourraient blesser votre enfant en cas de collision.
Précautions à prendre avec un manteau d’hiver dans un siège d’auto
Lorsque votre enfant porte son manteau d’hiver, assurez-vous de bien serrer les courroies du harnais pour compresser le plus possible son manteau. Vous savez que vous les avez assez serrées lorsque vous passez difficilement un doigt entre la poitrine de votre enfant et les courroies. Vérifiez aussi que le manteau de votre tout-petit ne forme pas de plis sous les courroies ni dans son dos.
Si le manteau d’hiver n’est pas bien compressé, les courroies ne seront pas assez serrées pour bien retenir votre enfant en cas d’accident. Votre tout-petit pourrait alors être blessé ou projeté hors de son siège.

Recommandations pour l’utilisation de la ceinture de sécurité

Que votre enfant soit assis dans un siège d’appoint ou sur la banquette de la voiture, assurez-vous que la ceinture diagonale passe sur son épaule (et non sur son cou ou son bras ni sous son bras) et que la ceinture ventrale passe sur ses hanches (et non sur son ventre). La ceinture diagonale ne devrait jamais passer sous le bras de votre enfant ni derrière son dos.

Si le siège d’appoint est équipé d’un appui-tête réglable, réglez-le pour que les oreilles de votre enfant soient centrées entre le haut et le bas de l’appui-tête.

Dans l’auto des grands-parents
Certains grands-parents peuvent ne pas savoir pourquoi votre enfant doit utiliser un type de siège d’auto qui n’existait pas lorsqu’ils étaient de jeunes parents, ou pourquoi un enfant ne peut pas s’asseoir sur le siège avant du passager. Prenez le temps de leur expliquer pourquoi ces mesures de sécurité sont importantes.

Le siège d’auto est-il obligatoire en taxi?

Si vous devez vous déplacer en taxi, il est plus sécuritaire d’apporter le siège de votre enfant. Cependant, si cela n’est pas possible, sachez que l’utilisation d’un siège d’auto n’est pas obligatoire dans les taxis au Québec. Plusieurs chauffeurs de taxi exigent toutefois un siège d’auto pour effectuer le transport.

Si votre enfant est capable de se tenir droit, attachez-le à l’aide de la ceinture de sécurité. Cependant, s’il en est incapable, attachez votre ceinture puis prenez votre bébé dans vos bras. Nattachez jamais votre bébé avec vous parce que, coincé entre vous et la ceinture, il pourrait être écrasé par votre poids en cas de freinage brusque ou daccident.

Puisque les risques d’accident sont tout de même présents en taxi, les déplacements en taxi sans siège d’auto devraient être exceptionnels et avoir lieu uniquement lorsqu’aucune autre option n’est possible.

 

À retenir

  • Pour être sécuritaire, le siège d’auto doit être bien installé et adapté au poids et à la taille de votre enfant.
  • Ne soyez pas pressé de tourner le siège de votre enfant vers l’avant ou de passer au siège d’appoint. Tant que son siège est encore adapté à son poids et à sa taille, votre tout-petit y est plus en sécurité.
  • N’utilisez jamais un siège d’auto qui s’est trouvé dans une voiture au moment d’un accident.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Daniel Fortier, coordonnateur, sécurité routière, CAA-Québec
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Mai 2017

 

Photos : iStock.com/kali9 et GettyImages/FatCamera

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • CAA-QUÉBEC. « Vérification de sièges d’auto pour enfant ». www.caaquebec.com
  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, Guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. www.inspq.qc.ca
  • TRANSPORTS CANADA. « Les sièges d’auto, les ceintures de sécurité et votre enfant ». www.tc.gc.ca
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Soins de nos enfants. « La sécurité des sièges d’auto ». www.soinsdenosenfants.cps.ca
  • SOCIÉTÉ DE L’ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC. « Sièges d’auto pour enfants ». www.saaq.gouv.qc.ca
  • SOCIÉTÉ DE L’ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC. « C’est la loi! ». www.saaq.gouv.qc.ca

À lire aussi