Les antibiotiques

Les antibiotiques
Antibiotiques : ce que c’est; que faire? comment prévenir?
 


Qu’est-ce qu’un antibiotique?

Plusieurs microbes peuvent causer des maladies. C’est entre autres le cas des bactéries et des virus. Par exemple, la scarlatine et la coqueluche sont causées par des bactéries. Ce sont toutefois des virus qui sont responsables du rhume, de la grippe (influenza) et de la varicelle.

Il est possible d’utiliser des antibiotiques pour traiter les maladies causées par des bactéries. Ces médicaments empêchent les bactéries de se multiplier ou les tuent. C’est ainsi qu’ils peuvent guérir ou diminuer la gravité d’une infection. Dans certains cas, les antibiotiques contribuent à prévenir des complications médicales graves.

Les antibiotiques sont, par contre, totalement inefficaces contre les virus. Il est donc inutile de donner un tel médicament à un enfant qui souffre d’une maladie virale. Il existe toutefois d’autres médicaments appelés antiviraux qui peuvent parfois être utilisés pour traiter certaines infections en particulier, comme la varicelle et la grippe (influenza). Cependant, il n’existe pas à ce jour de traitement contre les virus qui causent le rhume.

Certaines maladies, comme l’otite ou le mal de gorge, sont généralement causées par un virus, mais peuvent à l’occasion être attribuables à des bactéries. Il est alors important que le médecin fasse le bon diagnostic pour prescrire le bon traitement. Dans le cas des otites, les antibiotiques seront réservés aux enfants qui ont des symptômes sévères ou dont l’état ne s’est pas amélioré après 24 à 48 heures. Pour les maux de gorge, un prélèvement pourrait être nécessaire pour trancher.

La résistance aux antibiotiques

Un antibiotique en particulier n’est pas efficace contre toutes les bactéries. En effet, plusieurs bactéries sont naturellement résistantes à plusieurs sortes d’antibiotiques. De plus, une bactérie peut évoluer grâce à divers mécanismes et devenir résistante à un antibiotique qui était autrefois efficace. On dit alors que la bactérie est devenue résistante à cet antibiotique.

La résistance apparaît habituellement quand une modification se produit dans les gènes de la bactérie, ce qui lui permet de se protéger de l’antibiotique ou de carrément le neutraliser. La bactérie peut ainsi survivre au traitement et ensuite se multiplier. Elle transmet alors sa capacité à résister à l’antibiotique aux nouvelles bactéries.

La résistance aux antibiotiques chez les bactéries est un problème inquiétant parce que cela signifie que certaines maladies deviennent plus difficiles à traiter. Cela pourrait donc entraîner des complications chez les enfants qui en sont atteints. Les traitements peuvent aussi devenir plus compliqués. Par exemple, l’utilisation d’un antibiotique administré par voie intraveineuse sera parfois nécessaire puisque la bactérie est devenue résistante à tous les antibiotiques qui sont donnés par la bouche.

Selon les experts, un emploi excessif ou inapproprié des antibiotiques, tant chez les humains que chez les animaux, peut favoriser l’apparition de bactéries résistantes aux antibiotiques. Les 3 facteurs suivants seraient les principaux responsables du phénomène :

  • Un mauvais diagnostic. Lorsqu’un antibiotique est administré pour combattre une maladie qui n’est pas causée par une bactérie, le traitement n’est pas efficace. La même chose se produit lorsque l’antibiotique choisi n’est pas adéquat pour combattre la bactérie responsable de la maladie.
  • Un mauvais emploi. Lorsque le dosage de l’antibiotique ou la durée du traitement ne sont pas respectés, certaines bactéries survivent au traitement et ont la possibilité de devenir résistantes. Les bactéries plus faibles sont éliminées, mais les plus fortes survivent et se multiplient. La maladie reprend alors sous une forme plus difficile à traiter.
  • La contamination environnementale. L’industrie agroalimentaire intègre parfois des antibiotiques dans l’alimentation des animaux d’élevage afin d’en accélérer la croissance ou de prévenir certaines maladies. C’est le cas du boeuf, du veau, du porc et de la volaille. Des substances antibiotiques sont également pulvérisées dans les vergers afin de combattre ou de prévenir les maladies des fruits. De plus, certains antibiotiques sont produits naturellement par certains champignons. Pour toutes ces raisons, des traces d’antibiotiques peuvent se retrouver dans les aliments que l’on consomme de même que dans les cours d’eau et les nappes d’eau souterraines.

Que faire?

Certains gestes peuvent ralentir l’apparition de bactéries résistantes aux antibiotiques.

  • Utiliser des antibiotiques seulement lorsqu’ils sont prescrits par un médecin. Notez que cette recommandation vaut pour tous les antibiotiques, qu’ils se présentent sous forme de pilules, de lotions, de crèmes, d’onguents ou de gouttes (pour les oreilles ou les yeux).
  • Poursuivre le traitement antibiotique jusqu’à la date prévue par le médecin. Il est important de continuer le traitement même si l’enfant se sent mieux. Il faut également bien respecter le dosage indiqué.
  • Ne pas utiliser les antibiotiques prescrits à une autre personne. Il faut également éviter d’utiliser des antibiotiques provenant d’une ordonnance précédente, même si celle-ci était destinée à la même personne.
  • Ne pas jeter les antibiotiques périmés ou inutilisés dans la toilette, dans l’évier ou dans la poubelle. Certaines pharmacies offrent un programme de recyclage des médicaments. Il est aussi possible de se rendre au centre d’évacuation des déchets dangereux de votre municipalité afin de vous débarrasser du produit de la façon dont il faut le faire pour tout déchet toxique.
Les produits de nettoyage antibactériens
Évitez d’utiliser des savons antibactériens et des produits nettoyants qui combattent les bactéries. Ils ne sont indiqués qu’en milieu hospitalier ou si vous avez à la maison une personne dont le système immunitaire est réellement affaibli. Cependant, en cas de gastro-entérite à la maison, l’utilisation de produits à base d’hypochlorite de sodium ou d’eau de Javel peut être utile pour désinfecter après les vomissements et la diarrhée.

Comment prévenir?

Prévenir la transmission des microbes causant des maladies est une bonne façon d’éviter d’avoir recours à un traitement antibiotique.

  • Laver les mains régulièrement. Il s’agit de la meilleure façon de limiter la transmission des microbes. Lavez-vous les mains durant environ 20 secondes à l’eau et au savon. Faites-le plus particulièrement avant de cuisiner, avant les repas, après être allé à la toilette ou avant de prendre soin de votre enfant. Lavez également régulièrement les mains des tout-petits et apprenez-leur à le faire dès qu’ils en sont capables. L’utilisation d’une solution désinfectante à base d’alcool peut être utilisée si l’eau et le savon ne sont pas disponibles.
  • Tousser ou éternuer dans le creux du coude. Apprenez à votre enfant à tousser ou à éternuer dans le creux de son coude plutôt que dans sa main s’il n’a pas de mouchoir.
  • Garder la cuisine propre. Après avoir préparé de la viande ou de la volaille crue, nettoyez votre comptoir, votre planche à découper et vos ustensiles avec de l’eau savonneuse ou de l’eau de Javel diluée (10 ml d’eau de Javel dans 1 litre d’eau ou 2 c. à thé d’eau de Javel dans 4 tasses d’eau). Lavez avec soin tous les fruits et les légumes que vous envisagez de manger crus.
  • Vacciner. Certaines maladies causées par des bactéries comme la coqueluche, la diphtérie et les infections à pneumocoque peuvent être prévenues par la vaccination. Assurez-vous donc que votre enfant est vacciné contre les principales maladies infantiles et n’oubliez pas les doses de rappel.
  • S’assurer de la qualité de l’eau potable. Si votre eau provient d’un puits, faites-la analyser régulièrement.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dr Philippe Martin, médecin microbiologiste-infectiologue
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Novembre 2017

 

Références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • GOUVERNEMENT DU CANADA. « Prévention de la résistance aux antibiotiques ». www.canada.ca
  • GOUVERNEMENT DU CANADA. « Répercussions de la résistance aux antibiotiques ». www.canada.ca
  • MAYO CLINIC. « Antibiotics : Misuse puts you and others at risk ». www.mayoclinic.org
  • SANTÉ CANADA. « Résistance aux antibiotiques. Votre santé et vous ». www.hc-sc.gc.ca
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. « Comment s’assurer que les antibiotiques sont indiqués? ». www.soinsdenosenfants.cps.ca
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. « Les produits antimicrobiens à domicile ». www.soinsdenosenfants.cps.ca

À lire aussi