Le suivi médical de bébé

Le suivi médical de bébé
De la naissance au 18e mois, bébé verra souvent son médecin! Voici comment ça se passera.

Après sa naissance, votre enfant devrait être suivi par un médecin de famille ou un pédiatre, c’est-à-dire un médecin qui se spécialise dans les soins et les maladies des enfants.

Dans la mesure du possible, essayez de garder toujours le même médecin : le suivi sera ainsi plus facile et personnalisé. Cela favorisera aussi l’établissement d’une relation de confiance entre le médecin, votre enfant et vous.

Si vous n’avez pas de médecin, essayez...
  • le bouche-à-oreille : demandez le nom du médecin qui s’occupe des enfants de vos amis ou des membres de votre famille.
  • les collèges des provinces : chaque province est dotée d’un collège des médecins qui accorde à ceux-ci le permis d’exercer. De nombreux collèges disposent de services pour vous aider à trouver des médecins qui acceptent de nouveaux patients.
  • votre CLSC : il pourra vous inscrire sur sa liste d’attente pour avoir accès à un médecin de famille. En attendant, une infirmière pourra vérifier la taille, le poids et le périmètre crânien de votre bébé.
  • l’Association des pédiatres du Québec : elle offre un bottin de ses membres sur son site Web.
  • une clinique sans rendez-vous : vous pourrez y consulter un médecin si vous soupçonnez un problème.

Avant le rendez-vous

  • Quelques heures avant le rendez-vous ou la veille, prévenez votre tout-petit de la visite. Ne lui mentez jamais au sujet de ce qui lui sera fait. Par exemple, prévenez-le toujours s’il doit recevoir un vaccin au cours de la visite.
  • Veillez à ne pas transmettre vos inquiétudes à votre enfant. Présentez cette visite comme une « routine » agréable et utile pendant laquelle on prendra soin de lui et on vérifiera que son petit corps fonctionne bien.
  • Vous pouvez glisser les objets suivants dans votre sac pour que la visite se déroule bien : le carnet de vaccination, des couches et des lingettes, des vêtements de rechange, une collation, un objet de réconfort, de petits jouets et des livres pour le faire patienter dans la salle d’attente.
  • Dressez une liste de vos préoccupations afin de ne rien oublier. Il est utile de les noter au jour le jour sur un bout de papier.
  • Nourrissez votre bébé et changez-le juste avant la visite médicale pour qu’il soit bien disposé.

Au cours du rendez-vous

Entre sa naissance et le 18e mois de sa vie, votre bébé verra souvent son médecin. Il le rencontrera à 2 semaines, à 1 mois, à 2 mois, à 4 mois, à 6 mois, à 9 mois, à 12 mois et à 18 mois.

Dès le début, essayez de rendre la visite la plus agréable possible. Par exemple, offrez-lui un jouet, un livre et son toutou préféré pour le réconforter. Les médecins habitués à traiter des enfants ont aussi développé des trucs pour que la visite se passe bien. Ils peuvent examiner votre tout-petit sur vous et le laisser manipuler le matériel avant de s’en servir.

Demandez à votre médecin comment le joindre en cas d’urgence ou lorsque vous avez un doute sur l’état de santé de votre bébé. Souvent, un simple conseil donné par téléphone suffira à vous rassurer. Au besoin, le médecin voudra voir votre enfant.

À chaque visite, le médecin :

  • s’intéressera à la croissance, au développement, à l’attachement et, bien sûr, à la santé de votre bébé;
  • abordera des questions de nutrition, de sommeil, d’hygiène, de sécurité ou de psychologie et vous guidera sur les prochaines étapes à venir;
  • s’intéressera à votre situation familiale;
  • répondra à toutes les petites questions qui vous assaillent;
  • s’assurera que la vaccination de votre enfant est à jour. Les vaccins seront souvent administrés par une infirmière du CLSC ou de la clinique médicale de votre médecin au cours de la visite de suivi.

La croissance

Après la visite
De retour à la maison, nettoyez bien les objets que vous avez apportés lors du rendez-vous pour éliminer les microbes provenant de la salle d’attente.

Tous les bébés ne grossissent et ne grandissent pas à la même vitesse. L’important, c’est que votre enfant suive une vitesse de croissance constante. Votre médecin pourra s’en assurer en pesant et en mesurant votre enfant au cours des visites de routine. Il comparera alors ces mesures avec des courbes de croissance correspondant à l’âge et au sexe de votre bébé. En moyenne, les bébés doublent leur poids de naissance vers l’âge de 4 mois et le triplent vers l’âge de 1 an.

Les vaccins

Les enfants sont vaccinés en fonction des risques rencontrés à chaque âge. C’est pourquoi il est important de respecter le calendrier de vaccination. Il est également essentiel de faire les rappels qui renforcent l’immunité assurée par une première vaccination. En effet, c’est en « rappelant » à l’organisme la nature d’un microbe que le corps peut se défendre beaucoup plus rapidement et plus efficacement contre cet agresseur le jour venu. Sans le rappel, le premier vaccin n’a plus d’effet!

Si vous avez des interrogations, n’hésitez pas à en parler à votre médecin : il est là pour vous répondre et pour vous fournir autant de faits et de chiffres qu’il le faut pour vous rassurer. Pour en savoir plus sur les vaccins que votre enfant recevra, vous pouvez aussi consulter notre fiche sur la vaccination.

Les vaccins ont-ils des effets secondaires?
Dans la plupart des cas, les vaccins n’entraînent aucun effet secondaire. Parfois, ils provoquent :
  • une rougeur ou un gonflement à l’endroit de la piqûre. Appliquez alors une compresse d’eau froide dessus;
  • une petite fièvre (chez 15 % à 20 % des enfants) dans les 24 heures suivant l’inoculation ou, dans le cas du vaccin RRO (rougeole, rubéole, oreillons), dans les 5 à 12 jours suivant la vaccination. La plupart du temps, la fièvre sera passagère et peu incommodante. Si la fièvre est soutenue et que votre enfant semble inconfortable, vous pouvez lui donner de l’acétaminophène (Tylenol®, Tempra®, etc.) ou de l’ibuprofène (Advil®, Motrin®, etc.) en vous conformant aux indications et en respectant les doses recommandées en fonction de son âge. Ne donnez pas d’ibuprofène à un bébé de moins de 6 mois et ne donnez jamais d’acide acétylsalicylique (AAS), comme l’Aspirine®, à un enfant ni à un adolescent. Si votre enfant pleure de façon anormale ou si sa fièvre dure plus de 48 heures, consultez un médecin.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dr Jean Turgeon, pédiatre
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Avril 2015

 

Références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans : guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. www.inspq.qc.ca
  • LABBÉ, Jean (Dr). Bulletins pédiatriques. Votre enfant de la naissance à 5 ans. Faculté de médecine, Université Laval, Québec, 2011.
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Soins de nos enfants. « Vous et le médecin de votre enfant ». www.soinsdenosenfants.cps.ca

À lire aussi