La fumée secondaire

La fumée secondaire
Enfants et fumée secondaire ne font pas bon ménage. Comment les protéger.


La fumée secondaire est composée d’un mélange de fumée expirée par les fumeurs et par la fumée dégagée par les produits du tabac lorsqu’on les allume. Cette fumée secondaire est inhalée par l’entourage des personnes qui fument.

Fumée primaire et fumée secondaire : quelle différence?

La fumée primaire (celle inhalée par les fumeurs) est différente de la fumée secondaire (celle respirée par les non-fumeurs), car la fumée secondaire est produite à une température plus basse. Avec plus de 4 000 produits chimiques, dont plusieurs sont reconnus cancérigènes, la fumée secondaire contient plus de substances chimiques que la fumée primaire. Le goudron, la nicotine et le formaldéhyde font partie de celles présentes dans la fumée secondaire.

Pourquoi protéger les enfants de la fumée secondaire?

Les bébés et les jeunes enfants sont très sensibles à la fumée de cigarette, car leurs poumons et leur cerveau sont en pleine croissance. Les enfants inhalent une plus grande quantité de fumée secondaire que les adultes parce que leur rythme respiratoire est plus rapide.

Les éléments nocifs contenus dans la fumée secondaire peuvent même nuire au développement de leurs organes. En effet, l’exposition à la nicotine peut influer sur le développement des cellules du cerveau et des fonctions cognitives et comportementales.

La nicotine a aussi un effet néfaste sur le développement des poumons, ce qui se traduit par une diminution des capacités des fonctions pulmonaires et une prédisposition à l’asthme et à la bronchite chronique. Les enfants de fumeurs sont aussi plus touchés que les autres par les otites, les pneumonies ainsi que par certaines autres infections des voies respiratoires. Il existerait aussi un lien entre la fumée secondaire et le syndrome de la mort subite du nourrisson.

De plus, la nicotine augmente le taux de dopamine dans le cerveau et provoque des sensations de plaisir et de bien-être auxquelles le fumeur devient rapidement dépendant. Pour cette raison, les enfants exposés à la fumée secondaire sont plus enclins à fumer à l’adolescence et sont plus vulnérables à la dépendance à la nicotine.

La fumée tertiaire
La fumée de tabac qui imprègne les vêtements et les cheveux est nommée la fumée tertiaire. Les résidus de nicotine qui se déposent sur les vêtements se retrouvent aussi dans la poussière de maison et sur différentes surfaces. Ces résidus peuvent réagir avec d’autres agents chimiques dans l’air pour former des composés cancérigènes. Les jeunes enfants sont particulièrement vulnérables à la fumée tertiaire, car ils portent beaucoup d’objets à la bouche et ils se déplacent près du sol dans leurs jeux. Ils peuvent ainsi remettre en suspension la fine poussière de la maison.

Comment protéger votre enfant de la fumée secondaire

  • Fumez à l’extérieur et assurez-vous que la fumée ne pénètre pas dans le logement par une fenêtre ouverte. Ne laissez jamais votre enfant seul lorsque vous sortez fumer.
  • Ne fumez pas sous la hotte de la cuisinière, car cela ne protège pas votre enfant de la fumée secondaire.
  • Demandez à vos amis ou aux membres de votre famille de fumer à l’extérieur lorsqu’ils vous rendent visite.
  • Lorsque vous fumez à l’extérieur, portez un manteau ou un chandail que vous pourrez enlever avant d’être en contact avec votre enfant. Il sera ainsi moins exposé à l’odeur et à la fumée tertiaire imprégnées dans vos vêtements.
Loi visant à renforcer la lutte contre le tabagisme
Depuis mai 2016 au Québec, il est interdit de fumer dans une voiture en présence d’un enfant âgé de moins de 16 ans. La Loi visant à renforcer la lutte au tabagisme interdit également de fumer dans des endroits publics fréquentés par des enfants (aires extérieures de jeux, terrains sportifs et de jeux, piscines, patinoires, etc.).

La vapoteuse

La cigarette électronique (vapoteuse) est une batterie fixée à un réservoir qui contient un liquide qu’elle convertit en vapeur aspirée par les consommateurs. La solution liquide contenue dans le réservoir chauffé contient plusieurs ingrédients, dont certains éléments chimiques et près de 2 % de nicotine.

Tout comme la fumée secondaire, la vapeur émise par la vapoteuse est nuisible aux enfants qui l’inhalent. En effet, cette vapeur peut provoquer ou aggraver des troubles respiratoires comme l’asthme et la bronchite. Elle peut aussi favoriser une future dépendance à la nicotine, car le cerveau de l’enfant est encore en développement.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) déconseille par ailleurs l’utilisation de la vapoteuse chez les femmes enceintes et chez les femmes en âge de procréer. En effet, il existe des conséquences possibles de la nicotine sur le développement du cerveau du foetus, y compris des risques de développer des troubles de comportement et des troubles de l’attention avec hyperactivité.

Arrêter de fumer

La meilleure façon de protéger votre enfant des effets nuisibles du tabac est évidemment de ne pas fumer.

Cependant, on sait qu’il est difficile d’arrêter de fumer, certaines personnes devant s’y prendre à plusieurs essais pour y arriver. Mais sachez qu’il existe du soutien et des outils pour vous aider à cesser de fumer.

Si vous voulez arrêter de fumer, vous pouvez :

  • prendre l’habitude de fumer seulement à l’extérieur pour diminuer le nombre de cigarettes que vous fumez chaque jour;
  • discuter avec votre pharmacien d’un produit (ex. : timbres, gommes, pastilles, etc.) qui pourrait faciliter votre sevrage;
  • utiliser les ressources disponibles pour vous aider à arrêter de fumer (ex. : médecin, CLSC, centre d’abandon du tabagisme, ligne téléphonique J’arrête, etc.).
Durant l’allaitement
Le lait maternel demeure le meilleur aliment pour votre bébé, même si vous fumez. Dans ce cas, fumez immédiatement après le boire de bébé (ne fumez pas pendant la tétée).
Le taux de nicotine dans le lait maternel est à son plus haut niveau entre 30 et 60 minutes après avoir terminé de fumer pour ensuite diminuer progressivement. C’est pourquoi il est recommandé d’attendre de 2 à 3 heures avant le boire suivant.
Même si le lait maternel contient une certaine quantité de nicotine, l’allaitement contribue à protéger votre enfant des risques potentiels de la fumée secondaire et de l’ensemble des infections qui peuvent toucher les bébés.
Si vous allaitez et souhaitez arrêter de fumer, consultez votre médecin avant d’utiliser des timbres ou de la gomme de nicotine. Leur utilisation diminue le besoin de fumer sur une plus longue période de temps, mais ces produits contiennent de la nicotine. Par conséquent, les mêmes précautions d’allaitement s’appliquent que pour les mères fumeuses.

À retenir

  • La fumée secondaire contient plus de produits chimiques que la fumée primaire, dont plusieurs sont reconnus cancérigènes.
  • Les enfants inhalent plus de fumée secondaire que les adultes, car leur rythme respiratoire est plus rapide.
  • Tout comme la fumée secondaire, la vapeur émise par une vapoteuse peut provoquer ou aggraver des troubles respiratoires chez les enfants.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dre Anne-Claude Bernard-Bonnin, pédiatre
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Septembre 2018

 

Photo : iStock.com/photospower

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • DISPENSAIRE DIÉTÉTIQUE DE MONTRÉAL. Puis-je allaiter même si je fume la cigarette? 29 janvier 2018. www.dispensaire.ca
  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans : guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. www.inspq.qc.ca
  • FAMILLE SANS FUMÉE. www.famillesansfumee.ca
  • GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. Effets du tabagisme et de la fumée secondaire sur la santé. 27 mai 2017. sante.gouv.qc.ca
  • LÉVESQUE, Sylvie et Michèle Tremblay. Information périnatale : tabac. Québec, Institut national de santé publique du Québec, octobre 2016, 47 p. www.inspq.qc.ca
  • LIGNE J’ARRÊTE. 1 866 527-7383. quebecsanstabac.ca
  • QUÉBEC SANS TABAC. J’ai tout essayé et ça n’a pas marché... quebecsanstabac.ca
  • SMAT : Service de Messagerie texte pour Arrêter le Tabac. www.smat.ca

À lire aussi