Le reflux gastro-oesophagien

Le reflux gastro-oesophagien
Votre enfant régurgite, est irritable et dort mal. Est-ce du reflux gastro-oesophagien?


Symptômes du reflux gastro-oesophagien

Votre enfant :

  • régurgite après la tétée;
  • a des douleurs ou est irritable au moment des boires ou après ceux-ci;
  • a des troubles de sommeil.

Consultez un médecin si votre enfant :

  • ne prend pas assez de poids;
  • vomit souvent en jet. Cela pourrait être causé par une anomalie anatomique, comme une sténose du pylore (c’est-à-dire un rétrécissement de la valve à la sortie de l’estomac);
  • a des vomissements teintés de bile (jaunâtres ou verdâtres);
  • présente de la toux, une voix rauque, des étouffements, des pneumonies ou des bronchospasmes à répétition;
  • mouille moins ses couches qu’avant;
  • pleure pendant les tétées, fait des crises douloureuses ou a des traces de sang dans ses régurgitations. Cela pourrait être une oesophagite, c’est-à-dire que le liquide gastrique acide remonte dans l’oesophage et cause de l’inflammation.

Qu’est-ce que le reflux gastro-oesophagien?

Les régurgitations ou le reflux gastro-oesophagien simple

Le reflux gastro-oesophagien est plus fréquent chez les prématurés, chez les enfants opérés pour des anomalies de l’oesophage, chez les enfants souffrant de troubles de la motilité de l’œsophage et de l’estomac et chez ceux qui souffrent de problèmes pulmonaires, d’hypotonie ou de problèmes de développement psychomoteur.

Les régurgitations du bébé sont un mélange de lait et de salive. Fréquentes et sans danger, elles surviennent généralement juste après un boire, lorsque le contenu de l’estomac remonte vers l’oesophage.

La présence de régurgitations s’explique par le fait que, chez le bébé, l’anneau valve (le cardia) qui empêche les aliments de remonter de l’estomac vers la bouche est encore immature. C’est pourquoi les régurgitations sont aussi appelées reflux gastro-oesophagien simple.

Les régurgitations sont sans douleur et ne compromettent pas la croissance du bébé. Contrairement aux vomissements, elles surviennent sans effort après les boires.

Certains bébés régurgitent beaucoup plus que d’autres, ce qui inquiète souvent leurs parents. Ceux-ci craignent que leur enfant ne prenne pas assez de poids. Mais si le bébé est de bonne humeur et s’il continue à prendre du poids selon sa courbe normale, il n’y a pas de raison de s’inquiéter.

Le reflux gastro-oesophagien dit compliqué

Lorsque certains symptômes s’ajoutent au reflux gastro-oesophagien simple, on parle de reflux gastro-oesophagien dit compliqué. Le bébé peut alors présenter :

  • des douleurs ou de l’irritabilité au moment des boires ou après ceux-ci;
  • des troubles de sommeil;
  • de la toux, une voix rauque, des étouffements, des pneumonies ou des bronchospasmes à répétition;
  • un gain de poids insuffisant.

Toutes ces manifestations ne sont évidemment pas propres au reflux gastro-oesophagien dit compliqué. Il peut d’ailleurs être difficile de différencier les symptômes de ce trouble de ceux associés à d’autres problèmes tels que les coliques ou l’intolérance alimentaire. Cela est particulièrement vrai si les principaux symptômes sont des pleurs, de l’irritabilité et des troubles de sommeil. Dans le doute, ne pas hésiter à consulter un médecin.

À quel âge cesse le reflux gastro-oesophagien ?
La plupart des nourrissons régurgitent quelques fois par jour. La fréquence maximale de régurgitation est habituellement atteinte vers l’âge de 4 mois. Dès que l’enfant se tient plus souvent debout, vers l’âge de 9 mois à 1 an, les régurgitations devraient diminuer ou cesser. Certains enfants plus vieux peuvent toutefois souffrir de reflux gastro-oesophagiens.

Comment traiter?

La Société canadienne de pédiatrie recommande d’essayer tout d’abord de soulager le bébé à l’aide de traitements non médicamenteux. Si ceux-ci ne fonctionnent pas, l’administration de médicaments peut ensuite être envisagée.

Traitements non médicamenteux

Voici ce que vous pouvez faire pour soulager votre bébé qui a régulièrement des reflux gastro-oesophagiens.

Si votre bébé est allaité, le lait maternel demeure le lait idéal pour votre enfant, même s’il régurgite beaucoup.
  • Surélevez légèrement la tête du lit de votre enfant de 20 à 28 cm, en plaçant un oreiller sous le matelas, par exemple. La tête de votre bébé doit être surélevée par rapport à son estomac. Même s’il a des reflux, votre enfant doit être couché sur le dos.
  • Entrecoupez les boires de votre bébé de 3 ou 4 pauses pour lui permettre de faire des rots et d’évacuer l’air de son estomac. Gardez ensuite votre bébé à la verticale pendant quelques minutes après le boire.
  • Après les boires, placez votre bébé dans un siège incliné vers l’arrière ou, s’il est en âge de s’asseoir, dans une chaise haute pendant environ 30 minutes. L’installer dans un porte-bébé peut aussi être une bonne façon de garder votre bébé à la verticale.
  • Si votre enfant est nourri avec des préparations commerciales :
    – vous pouvez essayer de lui offrir celles qui sont épaissies avec de l’amidon de riz. Elles peuvent diminuer le reflux, si les régurgitations sont importantes et persistantes. Il n’est toutefois plus recommandé d’épaissir le contenu des biberons avec un peu de céréales pour bébé;
    – vous pouvez essayer de donner un lait hypoallergène (ex. : Alimentum® ou Puramino®) à votre bébé pendant 2 à 4 semaines, car les symptômes de l’allergie au lait de vache et du reflux gastro-œsophagien se ressemblent.
  • Si votre enfant est en âge d’en consommer, offrez-lui des aliments complémentaires.

Traitements médicamenteux

Si votre bébé a beaucoup de douleur et s’alimente mal, malgré les conseils pratiques décrits ci-dessus, certains examens médicaux pourraient alors être indiqués.

L’utilisation de médicaments pourrait aussi être envisagée, tels les inhibiteurs de la sécrétion acide de l’estomac (ex. : Zantac®, Prevacid®) ou encore les médicaments qui peuvent améliorer le tonus de l’estomac (ex. : Motilium®, Maxeran®).

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dre Anne-Claude Bernard-Bonnin, pédiatre
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Avril 2019

 

Photo : iStock.com/richardmclarke

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • ASSOCIATION MÉDICALE CANADIENNE. Mon bébé, je l’attends, je l’élève : de la conception à l’âge de trois ans. Éditions Sélection du Reader’s Digest, 2012, 266 p.
  • DESROCHERS, Annie et Madeleine ALLARD. Bien vivre l’allaitement. Montréal, Les Éditions Hurtubise, 2014, 318 p.
  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, Guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. www.inspq.qc.ca
  • VEKEMANS, Gaëlle. L’ABC de la santé des enfants. 2e éd., Montréal, Les Éditions La Presse, 2016, 413 p.

À lire aussi