La verrue

La verrue
Les verrues adorent les enfants! Mais d’où viennent-elles? Et comment s’en débarrasser?



Symptômes indiquant la présence de verrues

Votre enfant :

  • a une ou plusieurs petites excroissances de peau rugueuses et bien définies sur les mains, la plante des pieds, le visage ou la région génitale.

Consultez le médecin si une verrue :

  • persiste, se multiplie ou réapparaît malgré les traitements maison;
  • est douloureuse;
  • déforme un ongle;
  • saigne, semble infectée (il y a une rougeur ou du pus) ou se propage à d’autres parties du corps;
  • est située sur la plante des pieds et gêne votre enfant lorsqu’il marche.

Qu’est-ce qu’une verrue?

Les verrues sont de petites bosses rugueuses, bien délimitées, qui se forment dans l’épiderme. Elles sont généralement sans gravité et elles ne sont pas douloureuses en soi. Cependant, les verrues peuvent entraîner des douleurs quand elles déforment un ongle ou si elles sont situées sur la plante des pieds et gênent la marche.

Les verrues surgissent en raison d’une infection causée par une souche du virus du papillome humain (VPH). Ce virus s’introduit sous la peau en profitant d’une petite blessure ou fissure, ou encore d’une ampoule.

S’il n’est pas neutralisé par le système immunitaire, le virus se multiplie dans les couches superficielles de la peau à un endroit bien précis, le plus souvent sur les doigts, les pieds ou le visage, mais rarement sur d’autres parties du corps. Les verrues apparaissent de façon isolée ou en mosaïque, c’est-à-dire sous forme de plusieurs petites verrues regroupées.

Âge : Les enfants et les adolescents sont particulièrement touchés. Les adultes aussi peuvent avoir une verrue, bien que ce soit moins fréquent.
Durée de la maladie : Dans plus de 60 % des cas, les verrues disparaissent sans traitement au bout de quelques mois, généralement en moins de 2 ans.
Contagion : Le virus causant les verrues est contagieux. Mais les verrues elles-mêmes le sont modérément en général. Un conseil : dites quand même à votre enfant d’éviter de gratter sa verrue pour ne pas propager le virus sur son corps. Dites-lui aussi de se laver les mains après l’avoir touchée.
Mode de transmission : Une verrue peut se transmettre directement (de peau à peau) ou indirectement (par des objets ayant été en contact avec une peau infectée). Les sols humides des piscines, des douches publiques, des plages et des centres d’activités sportives contribuent particulièrement à la transmission des verrues plantaires.
Période d’incubation : Il peut s’écouler de 2 mois à 1 an entre l’exposition au virus et l’apparition des verrues. Parfois, le virus peut rester dormant pendant plusieurs années comme s’il sommeillait en attendant d’être réveillé.

Comment traiter les verrues?

En général, les verrues ne requièrent pas de soins particuliers et disparaissent souvent d’elles-mêmes, sans laisser de traces. Il n’est donc habituellement pas nécessaire de les traiter.

Dans certains cas, le médecin peut cependant décider de traiter une verrue si, par exemple, elle est incommodante sur le plan esthétique ou encore si elle est douloureuse. De même, le traitement des verrues est souvent recommandé chez les patients immunodéprimés.

La plupart des traitements nécessitent plusieurs séances, et aucun résultat n’est garanti. Les produits les plus utilisés pour soigner une verrue chez les enfants sont l’acide salicylique, qui brûle la verrue, et l’azote liquide, qui la détruit en la gelant (cryothérapie). Ces deux méthodes peuvent causer de l’inconfort et de la douleur, et laisser une cicatrice.

Si ces traitements sont inefficaces, le médecin peut suggérer une électrocautérisation suivie d’un curetage ou d’un traitement au laser. Cette méthode est toutefois rarement utilisée chez les enfants. Il n’y a pas un traitement supérieur à un autre. C’est la persévérance dans les traitements qui permettra de se débarrasser d’une verrue.

La verrue plantaire est particulièrement résistante. Parfois, il faut essayer plusieurs traitements avant de venir à bout du problème. Cependant, d’autres verrues peuvent réapparaître par la suite.

Le traitement des verrues à la maison

Si la verrue de votre enfant ne nécessite pas un traitement médical et que vous voulez tenter de la faire disparaître, vous pouvez :

  • utiliser un produit anti-verrues à base d’acide salicylique. Toutefois, même si le produit est en vente libre en pharmacie, il est important de toujours consulter un médecin avant d’en faire usage. Le médecin pourra ainsi confirmer qu’il s’agit bien d’une verrue et vous expliquer la bonne façon d’utiliser ce produit;
  • appliquer un ruban adhésif en toile de type « duct tape » sur la verrue. Les résultats des essais cliniques sont partagés : certains indiquent que ce traitement est efficace, tandis que d’autres démontrent le contraire. Quoi qu’il en soit, il est simple, il ne coûte pas cher et il ne cause pas d’effets indésirables (il n’entraîne qu’une petite irritation de la peau chez certains enfants). Ce traitement consiste à garder la verrue toujours couverte d’un petit morceau de ruban adhésif en toile, qu’on remplace au besoin. À la fin de chaque semaine, on enlève le ruban adhésif pendant une nuit. Le traitement doit être poursuivi jusqu’à ce que la verrue disparaisse. Cela peut prendre quelques semaines, parfois 2 mois. Pour des raisons esthétiques et pratiques, mieux vaut ne pas appliquer ce traitement sur une verrue située sur le visage.
Ne tentez jamais d’enlever une verrue avec un instrument coupant, comme une lame de rasoir ou un couteau : elle risque de s’infecter, de saigner et de s’étendre, en plus de laisser une cicatrice.

Comment prévenir les verrues?

  • Pour prévenir les verrues plantaires, insistez pour que votre enfant porte des chaussures ou des souliers de plage (babouches) dans les gymnases et les douches publiques et aux abords des piscines.
  • Assurez-vous que votre enfant se lave les mains après avoir touché sa verrue.
  • Dites-lui d’éviter d’utiliser les serviettes et les gants de toilette d’une personne ayant une verrue.
  • Évitez de réutiliser une lime ou une pierre ponce qui a servi à frotter une verrue.
Le virus du papillome humain (VPH) : une cause possible de cancer?
Quelques souches spécifiques du VPH sont associées au cancer du col de l’utérus et, dans une moindre mesure, aux cancers de la vulve, du vagin, du pénis et de l’anus. Ces souches particulières du VPH peuvent aussi causer des condylomes (verrues génitales). Cependant, les souches du VPH qui causent les verrues vulgaires ne sont pas associées au cancer.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dre Monica Stanciu, dermatologue
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Juillet 2019

 

Photo : BSIP

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • KIDSHEALTH. Warts. 2019. www.kidshealth.org
  • MAYO CLINIC. Common warts. 2018. www.mayoclinic.com
  • SILVERBERG, Nanette B. « Pediatric warts : update on interventions », Cutaneous medicine for the practitioner, vol. 103, no 1, janvier 2019, p. 26-30 et p. E2-E4. www.ncbi.nlm.nih.gov

Partager

À lire aussi