L'urticaire

L'urticaire
C’est rouge, c’est gonflé et ça gratte! Et si c’était une crise d’urticaire?

Les symptômes

Votre enfant :

  • a une éruption de papules (lésions saillantes de la peau, de couleur rouge, rose ou brune) ou de plaques rougeâtres sur la peau accompagnées de démangeaisons.

Consultez le médecin si votre enfant présente à répétition des symptômes similaires.

Demandez une aide médicale d’urgence (9-1-1) si votre enfant :

  • se sent faible et confus;
  • présente d’autres symptômes : lèvre, gorge ou langue enflée, vomissements ou difficulté à respirer.


Qu’est-ce que l’urticaire?

L’urticaire est une réaction cutanée non contagieuse, généralement due à un virus, à une bactérie, ou à une allergie alimentaire ou médicamenteuse. Elle est aussi souvent causée par des facteurs environnementaux ou physiques : températures extrêmes, exposition au soleil, contact avec de l’eau froide, stimuli mécaniques (frottement, grattement de la peau), exercice, stress intense...

Les piqûres d’insectes donnent parfois une réaction inflammatoire locale intense. Il ne s’agit pas nécessairement d’une allergie, mais plutôt d’une réaction locale exagérée. Lorsqu’il s’agit d’une véritable allergie aux piqûres d’insectes, l’urticaire est plus généralisée ou l’enflure est située ailleurs qu’à l’endroit de la piqûre.

Contrairement à la croyance populaire, l’urticaire est rarement d’origine allergique. Elle est plutôt due à une infection ou à un facteur environnemental. En fait, dans plus de 80 % des cas, sa cause précise ne peut être identifiée. En cas d’allergie, l’urticaire survient dans les minutes qui suivent l’ingestion d’un aliment provoquant une réaction d’hypersensibilité (aliment dit réactogène). Les produits laitiers, les oeufs, le soja, les crustacés, le poisson, les noix, le sésame et les kiwis sont les aliments qui causent le plus de réactions d’urticaire.

Le système immunitaire de l’enfant réagit en relâchant de l’histamine dans le sang, ce qui cause de l’inflammation, une éruption de papules ou de plaques sur la peau, ainsi que des démangeaisons.

Le plus souvent, il s’agit d’une réaction sans danger et passagère : les éruptions disparaissent après quelques minutes ou après quelques heures, sans traitement particulier. Mais il arrive qu’elles durent plus longtemps ou que des attaques d’urticaire se produisent à répétition. Dans un tel cas, il faut voir le médecin pour qu’il pose un diagnostic et pour qu’il essaie de cerner la ou les causes des crises. Malheureusement, le plus souvent, il ne pourra déterminer une cause précise.

Parfois, en cas de réaction allergique, l’organisme répond de façon si puissante que la gorge enfle et que respirer devient difficile. Certains enfants peuvent même souffrir d’un choc anaphylactique.

Âge : L’urticaire peut toucher tous les groupes d’âge.
Durée de la maladie : Elle est très variable. Une crise dure généralement de quelques minutes à quelques jours. On parle d’urticaire chronique lorsque les crises se produisent à répétition durant 6 mois.

Comment traiter?

La prescription médicale

La crise d’urticaire occasionnelle et passagère ne requiert généralement pas de soins médicaux. Il faut voir le médecin lorsque les crises se répètent.

Le premier traitement consiste à identifier les éléments qui déclenchent les crises et à les éviter. Il n’est pas toujours facile de déterminer la ou les causes de l’urticaire. Vous devez tenter d’y parvenir avec l’aide de votre enfant, en notant vos observations et en les rapportant fidèlement au médecin. Il vous faudra peut-être modifier l’alimentation de votre enfant ou changer certaines habitudes.

Après avoir établi son diagnostic, le médecin prescrira peut-être à votre enfant un antihistaminique. Il pourrait aussi vous conseiller d’en acheter un qui est en vente libre (exemples : Benadryl ®, Atatrax ®).

Si votre enfant a déjà fait un choc anaphylactique ou si le médecin juge qu’il risque fort d’avoir une réaction de ce type, il lui recommandera peut-être de porter en permanence un auto-injecteur d’épinéphrine (adrénaline). Votre enfant devra apprendre quand et comment s’en servir. Le médecin pourrait aussi lui conseiller de porter un bracelet Medic Alert précisant ses sensibilités particulières pour que les intervenants puissent agir adéquatement en cas d’urgence.

Soins et conseils pratiques

  • Évitez d’irriter la peau atteinte lorsque vous lavez ou essuyez votre enfant.
  • Évitez que votre enfant se gratte; cela augmenterait son urticaire.
  • Ne lui faites pas porter de vêtements trop serrés et faits de tissus synthétiques ou irritants pour la peau.
  • Vous pouvez soulager ses démangeaisons par une douche fraîche ou par des compresses imbibées d’eau fraîche; vous pouvez aussi recourir à un ventilateur.
  • Tâchez d’éviter que votre enfant fasse des activités physiques vigoureuses.
  • Vérifiez périodiquement que sa gorge n’est pas enflée et qu’il respire sans difficulté.

Comment prévenir?

On ne peut prévenir l’urticaire que lorsqu’on connaît les éléments qui la déclenchent. Si vous savez ce qui entraîne des crises d’urticaire chez votre enfant, la meilleure chose à faire est d’éviter qu’il y soit exposé.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dr Jean Turgeon, pédiatre
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Mars 2015

 

Photo : Louis Geoffroy

Références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • Kids Health, Kids – Kid’s health problems – Skin – Help with hives. 2014. www.kidshealp.org
  • Labbé Jean (Dr). Bulletins pédiatriques, Votre enfant de la naissance à 5 ans, Faculté de médecine, Université Laval, Québec, 2011.
  • Mayo Clinic, Chronic hives (urticaria). 2014. www.mayoclinic.com
  • Mayo clinic, Hives and angioedema. 2014. www.mayoclinic.com
  • Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, Guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. www.inspq.qc.ca
  • Passeport Santé. Urticaire. 2013. www.passeportsante.net
  • Société canadienne de pédiatrie. Les allergies et les intolérances alimentaires : quelle est la différence et puis-je les éviter? 2013. www.soinsdenosenfants.cps.ca

À lire aussi