Les oreillons

Les oreillons
Oreillons : les symptômes; ce que c’est; que faire à la maison? Comment traiter? Comment prévenir?

Les symptômes

Votre enfant :

  • a la joue enflée et sensible dans la partie comprise entre la mâchoire et l’oreille (d’un seul côté ou des deux);
  • a une fièvre modérée;
  • a mal à la tête et aux oreilles;
  • est fatigué;
  • se plaint de douleurs musculaires;
  • a la bouche sèche;
  • a de la difficulté à parler, à mastiquer ou à avaler;
  • a peu d’appétit.

Consultez le médecin si vous croyez que votre enfant a les oreillons afin qu’il confirme le diagnostic.

Demandez une aide médicale d’urgence (9-1-1) si votre enfant :

  • a une fièvre qui excède 40 °C (104 °F);
  • semble avoir des raideurs dans le cou;
  • souffre de convulsions, d’étourdissements ou d’un gros mal de tête;
  • se plaint de douleurs abdominales;
  • est un garçon et l’un des testicules ou les deux sont enflés et sensibles.


Qu’est-ce que les oreillons?

Les oreillons sont causés par un virus qui infecte les glandes responsables de produire la salive. Cette infection provoque alors l’enflure des joues et du cou, près des oreilles. L’enflure est accompagnée d’une douleur importante lorsque l’enfant mâche ou avale les aliments. Certaines personnes infectées ne présentent toutefois que des symptômes de rhume, et environ 1 personne infectée sur 3 n’a aucun symptôme.

Dans certains cas rares, les oreillons peuvent provoquer des complications. En effet, il arrive que l’infection se propage au pancréas (pancréatite), au cerveau (encéphalite), aux méninges (méningite) ou aux testicules ou aux ovaires. Très rarement, les oreillons peuvent causer la surdité.

Quoiqu’ils soient moins contagieux que la rougeole ou la varicelle, les oreillons se transmettent facilement d’une personne à l’autre. La transmission peut se faire par des contacts avec la salive d’une personne infectée lors d’un baiser ou en partageant des objets qu’elle a portés à sa bouche (ex. : des ustensiles, des verres ou des jouets). Un individu peut aussi être infecté s’il respire des gouttelettes produites par la personne malade lorsqu’elle éternue ou tousse.

Cependant, depuis que les enfants sont vaccinés contre les oreillons, le nombre de cas a diminué drastiquement, et le risque d’avoir les oreillons est très faible. Après avoir contracté une fois les oreillons ou après avoir été vacciné contre cette maladie, on est, normalement, immunisé à vie.

Âge : Les enfants de 5 ans à 14 ans sont particulièrement touchés. Les enfants de moins de 12 mois le sont rarement.
Mode de transmission : Par les gouttelettes de salive d’une personne contaminée.
Période d’incubation : Entre 2 et 3 semaines.
Durée de la maladie : De 7 à 10 jours.
Période de contagion : 2 jours avant l’apparition des symptômes et 5 jours après.
Quarantaine : Il est préférable de ne pas envoyer votre enfant à la garderie et à l’école pendant la période où il est le plus contagieux. Il peut généralement y retourner une semaine après avoir reçu le diagnostic du médecin.
Vaccin : Le calendrier de vaccination systématique prévoit l’immunisation contre les oreillons. Voir Comment prévenir?

Comment traiter?

La prescription du médecin

Les antibiotiques ne sont d’aucune utilité contre les oreillons puisque cette maladie est causée par un virus, et non par une bactérie. Heureusement, dans la plupart des cas, la maladie guérit d’elle-même et ne nécessite pas de traitement médical.

Soins et conseils pratiques

  • Favorisez les activités calmes et le repos.
  • Donnez souvent à boire à votre enfant : de l’eau, du jus, de la soupe.
  • Évitez les aliments ou les jus trop acides (orange, limonade, raisin), car ils stimulent la production de salive, ce qui peut augmenter la douleur.
  • Offrez à votre enfant des aliments mous (purées, yogourt, crème glacée, etc.) en petites quantités, 5 ou 6 fois par jour.
  • Pour soulager sa douleur et sa fièvre, donnez-lui de l’acétaminophène (Tylenol®, Tempra®, etc.) ou de l’ibuprofène (Advil®, Motrin®, etc.) en vous conformant aux indications et en respectant les doses recommandées en fonction de son âge. Ne donnez pas d’ibuprofène à un petit de moins de 6 mois, et ne donnez jamais d’acide acétylsalicylique (AAS), comme l’Aspirine®, à un enfant ni à un adolescent.
  • Appliquez des compresses froides ou tièdes pour soulager la douleur causée par l’enflure.
  • Surveillez les signes de complications :
    - fièvre qui atteint 40 °C (104 °F);
    - raideurs dans le cou;
    - convulsions;
    - étourdissements;
    - gros mal de tête;
    - douleurs abdominales;
    - enflure ou sensibilité d’un testicule ou des deux.

Comment prévenir?

La vaccination est le meilleur moyen de prévenir les oreillons. Ce vaccin n’est pas efficace à 100 %, mais si l’enfant a quand même la maladie, les symptômes seront moins importants et les risques de complications, moins grands.

Le calendrier de vaccination systématique prévoit l’administration de 2 doses du vaccin RRO (rougeole, rubéole, oreillons) : une première injection a lieu à 12 mois et une deuxième est donnée à 18 mois.

Pour éviter de propager les oreillons, certaines mesures de base d’hygiène sont également recommandées :

  • Éviter les contacts directs (ex. : baisers, caresses) avec la personne infectée;
  • Ne pas partager les verres et les ustensiles;
  • Se laver souvent les mains.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dr Jean Turgeon, pédiatre
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Avril 2018

 

Références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • CENTERS FOR DISEASE CONTROL AND PREVENTION. Mumps. www.cdc.gov
  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans : guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. www.inspq.qc.ca
  • GOUVERNEMENT DU CANADA. Oreillons. www.canada.ca
  • GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. Oreillons. sante.gouv.qc.ca
  • KIDSHEALTH, Parents. General Health. Sick Kids. « Mumps ». www.kidshealth.org
  • MAYO CLINIC. « Mumps ». www.mayoclinic.com
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Soins de nos enfants. « Le vaccin RRO (contre la rougeole, la rubéole et les oreillons) ». www.cps.ca
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Soins de nos enfants. « Les oreillons ». www.soinsdenosenfants.cps.ca

À lire aussi