La gastroentérite

La gastroentérite
Une gastroentérite? Prenez garde à la déshydratation, notamment si votre enfant est très jeune.


Symptômes de la gastroentérite

Votre enfant :

  • souffre de diarrhée (selles plus fréquentes et plus liquides que d’habitude);
  • a des nausées et peut vomir;
  • a moins d’appétit;
  • peut en plus faire de la fièvre et avoir des maux de ventre;
  • peut présenter des signes de déshydratation.

Consultez rapidement un médecin ou rendez-vous à l’urgence si votre enfant :

  • vomit plus de 6 ou 7 fois par jour;
  • a la langue sèche;
  • semble moins uriner;
  • a des selles contenant un peu de sang;
  • a le ventre dur et sensible.

Consultez un médecin si votre enfant souffre d’une diarrhée continue (plus de 6 selles par jour) pendant plus de 5 jours.

En cas de doute, n’hésitez pas à appeler la ligne Info-Santé (8-1-1).

Qu’est-ce que la gastroentérite?

La gastroentérite (appelée communément gastro) est une inflammation du système digestif, le plus souvent causée par une infection d’origine virale. Sa complication principale est la déshydratation, qui peut survenir rapidement, surtout chez les enfants de moins de 2 ans.

Reconnaître les signes d’une déshydratation

La déshydratation est la perte de liquides organiques, composés d’eau et de sels minéraux, et nécessaires au bon fonctionnement du corps humain.

En cas de déshydratation légère, on note une diminution de la quantité d’urine, de salive ainsi que des larmes au moment des pleurs. La couleur de l’urine est plus foncée, et la peau, la bouche et la langue sont sèches.

Si la déshydratation est plus importante, on constate une diminution importante des urines : absence d’urine pendant plus de 6 à 8 heures dans le cas d’un bébé et pendant plus de 8 à 10 heures dans le cas d’un enfant de 2 ans et plus. De même, l’enfant peut aussi avoir les yeux cernés et enfoncés, être somnolent ou désorienté, faire de la fièvre, ressentir une faiblesse générale et, dans le cas d’un bébé, présenter une fontanelle affaissée. Il faut alors se présenter à l’urgence.

Âge : La gastroentérite peut toucher les personnes de tout âge, mais elle est plus fréquente chez les bébés et chez les enfants de 5 ans et moins.
Durée de la maladie : En général, de 3 à 5 jours. Cependant, il faut souvent compter 1 semaine pour que les selles redeviennent complètement normales.
Période de contagion : La gastroentérite d’origine virale est très contagieuse, tant et aussi longtemps que l’enfant a des symptômes. L’enfant peut retourner à la garderie ou à l’école lorsqu’il n’a plus la diarrhée, et ce, même si ses selles sont encore fréquentes et moins bien formées. Le lavage des mains est alors très important pour diminuer la transmission.
Mode de transmission : Par contact direct (vomissures et selles) ou indirect (surfaces et objets contaminés : serviettes, débarbouillettes, gants de toilette, toilette, verres et ustensiles, jouets, etc.).

Comment traiter la gastroentérite?

En cas de gastroentérite, les médicaments contre la nausée, les vomissements et la diarrhée ne sont pas recommandés. Certains d’entre eux peuvent même aggraver la maladie et entraîner des effets secondaires importants chez les enfants.

Par ailleurs, les antibiotiques sont inutiles dans les cas de gastroentérite virale. Parfois, le médecin demande une analyse des selles afin de déterminer la nature de l’infection. S’il s’agit d’une bactérie ou d’un parasite et non d’un virus, le médecin prescrira un traitement approprié (antibiotique ou antiparasitaire).

Lors d’une gastroentérite, la préoccupation principale du médecin est de s’assurer que l’enfant ne se déshydrate pas. Un enfant déshydraté doit d’ailleurs rapidement être vu par un médecin. En cas de gastroentérite sévère ou prolongée, il arrive parfois qu’un enfant puisse avoir une carence temporaire en lactase. Dans un tel cas, le médecin peut recommander la consommation d’un lait sans lactose.

Soins et conseils pratiques

Que votre enfant vomisse ou ait la diarrhée, il est important de lui donner suffisamment de liquide pour prévenir la déshydratation.

Si votre enfant vomit

Faites boire à votre enfant une solution électrolytique (ex. : Pedialyte®, Gastrolyte®), en général, pendant 24 à 48 heures. Ne lui donnez toutefois pas des « boissons pour sportifs » de type Gatorade®, car elles ne renferment pas la bonne combinaison d’eau, de sucre et de sel. Ces boissons pour sportifs pourraient même aggraver les symptômes de votre enfant. Pour les mêmes raisons, évitez aussi les boissons gazeuses (même dégazées), les jus de fruits, les bouillons et l’eau de riz.

Si votre bébé refuse de prendre la solution de réhydratation au biberon, donnez-la-lui avec un compte-gouttes, une seringue, une petite cuillère ou une tasse.

Si votre bébé est allaité, donnez-lui le sein plus souvent, mais moins longtemps. Vous pouvez aussi alterner un boire au sein et un boire au biberon contenant une solution électrolytique (c’est-à-dire de réhydratation; voir l’encadré). Elle permet une réhydratation plus rapide, surtout si le lait est mal toléré.

S’il est nourri au biberon seulement, continuez à lui donner sa préparation habituelle, mais plus souvent et en plus petite quantité. Alternez sa préparation habituelle avec un biberon de solution électrolytique. Ne diluez pas la préparation que vous lui donnez.

Afin de ne pas provoquer davantage de nausées et de vomissements, offrez à votre enfant de très petites doses de liquide à des intervalles très rapprochés. Les quantités varient selon l’âge :

  • Moins de 6 mois : de 30 ml à 90 ml (de 1 oz à 3 oz) par heure, soit environ 5 ml (1 c. à thé) toutes les 5 minutes. Augmentez cette quantité graduellement en allongeant les intervalles, selon la tolérance de votre bébé.
  • De 6 mois à 2 ans : de 90 ml à 125 ml (de 3 oz à 4 oz) par heure, soit environ 10 ml (2 c. à thé) toutes les 5 minutes. Augmentez cette quantité graduellement en allongeant les intervalles, selon la tolérance de votre enfant.
  • Plus de 2 ans : de 125 ml à 250 ml (de 4 oz à 8 oz) par heure, soit environ 15 ml (1 c. à table) toutes les 5 minutes. Augmentez cette quantité graduellement en allongeant les intervalles, selon la tolérance de votre enfant.
Les solutions électrolytiques vendues en pharmacie
Ces préparations (ex. : Pedialyte® et Gastrolyte®) servent à prévenir la déshydratation, empêchant ainsi que l’enfant manque de sels minéraux essentiels (électrolytes). Une fois le contenant ouvert, les solutions ne se conservent que 48 heures au réfrigérateur. Les sachets de poudre ou les solutions sous forme glacée se gardent plus longtemps. Vérifiez les dates de péremption.
Si vous n’avez pas de solution électrolytique sous la main, vous pouvez préparer une solution de réhydratation de secours à la maison. Vous devez absolument respecter à la lettre les proportions suivantes :
  • 360 ml (12 oz) de jus d’orange pur, non sucré
  • 600 ml (20 oz) d’eau bouillie refroidie
  • 2,5 ml (1/2 c. à thé) de sel

Si votre enfant ne vomit plus ou s’il vomit très peu (qu’il ait ou non la diarrhée) ou s’il a seulement la diarrhée

Si votre enfant est nourri seulement au sein ou au biberon, reprenez la fréquence habituelle de ses boires.

Si votre enfant est plus vieux, ramenez-le petit à petit à son alimentation normale dès que les vomissements diminuent. Comme manger aide l’intestin à guérir, votre tout-petit devrait recommencer à s’alimenter le plus tôt possible. S’il ne mange pas, la diarrhée risque de durer plus longtemps et elle pourrait nuire au rétablissement de son équilibre nutritionnel. Pour les mêmes raisons, l’alimentation de votre enfant doit être aussi normale que possible s’il a seulement de la diarrhée sans vomissements.

Donnez-lui d’abord de petites quantités de nourriture plusieurs fois par jour (5 ou 6 petits repas). Vous pouvez servir à votre enfant ce qu’il a envie de manger, même des produits laitiers. Toutefois, évitez les aliments trop gras ou trop sucrés (ex. : croustilles, frites, pâtisseries, charcuteries, crème glacée, jus, boissons gazeuses, céréales sucrées, fruits séchés, fruits en conserve dans le sirop, bonbons et chocolat). De même, les bouillons et les soupes du commerce (en sachet ou en conserve) sont aussi à éviter, car ils sont trop salés.

De « bonnes bactéries »! Pour soulager la diarrhée et rétablir l’équilibre de la flore intestinale, il peut être indiqué de donner à l’enfant un probiotique (comme Bio-K® ou Lactibiane®). Ces « bonnes bactéries » pourraient aussi aider à prévenir la gastroentérite.

Comment prévenir?

Le vaccin qui protège contre la gastroentérite à rotavirus, la plus fréquente chez les nourrissons, fait maintenant partie du calendrier de vaccination systématique.

Donné par la bouche sous forme liquide, le vaccin est destiné aux bébés de 6 semaines à 7 mois. Deux doses sont nécessaires pour qu’ils soient bien protégés.

Même vacciné, il est toutefois possible qu’un enfant contracte la gastroentérite puisque le vaccin protège uniquement contre le rotavirus. D’autres virus peuvent causer la maladie.

Pour réduire le risque de propagation du virus

Très contagieuse, la gastroentérite se propage rapidement chez les tout-petits qui se retrouvent la plupart du temps en groupe, à la garderie.

Voici quelques mesures pour en limiter la propagation :

  • Lavez et désinfectez les objets et les lieux qui ont été en contact avec les vomissures ou avec les selles de votre enfant, comme la toilette.
  • Assurez-vous que votre enfant se lave les mains soigneusement et fréquemment, surtout après être allé aux toilettes et avant de manger (faites-le pour lui s’il est trop jeune).
  • Veillez à ce que toutes les personnes qui sont en contact avec votre enfant se lavent aussi les mains. Lavez-vous les mains après l’avoir emmené aux toilettes, après avoir changé sa couche, avant de le nourrir, avant de lui donner un médicament, etc.

Pour prévenir la gastroentérite bactérienne (intoxication alimentaire)

La majorité des cas de gastroentérite sont d’origine virale, mais il se peut que votre enfant souffre d’une diarrhée et de vomissements après avoir consommé de l’eau ou un aliment contaminé. Il s’agit alors d’une intoxication alimentaire. Voici comment en diminuer les risques :

  • Évitez de boire de l’eau d’un ruisseau ou d’une source si vous n’êtes pas sûr qu’elle soit potable.
  • Appliquez les règles d’hygiène de base à la cuisine :
       – Lavez les fruits et les légumes à l’eau courante avant de les apprêter.
       – Désinfectez les surfaces qui ont été en contact avec de la viande ou du poisson crus.
       – Assurez-vous que la viande est bien cuite avant de la manger.
  • Éloignez les bols et les litières des animaux domestiques des endroits où les repas sont préparés et consommés. Les reptiles, les tortues et les lézards peuvent être une source d’infections microbiennes occasionnant une diarrhée.
  • En cas de voyage dans les pays tropicaux, ne buvez que de l’eau embouteillée. Pelez les fruits vous-même et évitez les aliments qui pourraient avoir été lavés à l’eau courante.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dr Jean Turgeon, pédiatre
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Février 2019

 

Photo : iStock.com/DIGIcal

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans – Guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. www.inspq.qc.ca
  • KIDSHEALTH. Infections. Gastrointestinal Infections and Diarrhea. www.kidshealth.org
  • PASSEPORT SANTÉ. Gastroentérite. www.passeportsante.net
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. La prévention et le traitement de la diarrhée et de la déshydratation chez les enfants. Juillet 2018. www.soinsdenosenfants.cps.ca
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. La salubrité alimentaire à la maison. Août 2014. www.soinsdenosenfants.cps.ca

Partager

À lire aussi