La coqueluche

La coqueluche
Maladie peu fréquente ici grâce à la vaccination, la coqueluche reste une affection extrêmement grave chez le nourrisson. Les symptômes de la coqueluche peuvent durer jusqu’à trois mois.


Symptômes de la coqueluche

Votre enfant :

  • présente les symptômes d’un rhume (fièvre, toux sèche, nez qui coule) depuis 1 ou 2 semaines;
  • a de fortes quintes de toux au moment où les symptômes du rhume s’atténuent. Lorsqu’il tousse, il semble s’étouffer, son visage devient rouge et ses yeux larmoient;
  • émet un son semblable au chant du coq lorsqu’il inspire à la suite d’une quinte de toux;
  • a peut-être des nausées et vomit à la suite d’une quinte de toux;
  • n’a pas l’air trop malade en dehors des quintes de toux.

Consultez le médecin si votre enfant :

  • pourrait avoir contracté la coqueluche;
  • a été en contact avec une personne infectée (même si votre enfant a été vacciné);
  • est âgé de moins de 6 mois.

Demandez une aide médicale d’urgence (9-1-1) ou rendez-vous aux urgences sans tarder si votre enfant :

  • a beaucoup de mal à respirer (respiration superficielle, arrêts respiratoires, teint grisâtre, lèvres ou ongles bleus);
  • a de la difficulté à reprendre son souffle après une quinte de toux;
  • a de la difficulté à boire ou à s’alimenter;
  • a des convulsions (yeux révulsés, mouvements incontrôlables des membres, évanouissement).

Qu’est-ce que la coqueluche?

La coqueluche est une infection très contagieuse des voies respiratoires supérieures causée par une bactérie (Bordetella pertussis). Elle se caractérise par de fortes quintes de toux et par l’émission d’un son caractéristique lorsque l’enfant reprend enfin sa respiration : ce son ressemble au chant du coq, d’où le nom de la maladie. Le nom anglais de la coqueluche (whooping cough) traduit mieux le son (WHOOO...) fait au moment d’inspirer après une quinte.

À cause d’une toux importante et d’une difficulté à cracher le mucus, l’enfant a le sentiment d’étouffer. Il a le visage tout rouge et les yeux larmoyants. Sa toux peut être suivie d’un effort de vomissement, comme si l’enfant avait une envie de vomir.

Le vaccin contre la coqueluche protège environ 95 % des personnes qui le reçoivent. Il peut donc atténuer les manifestations de cette maladie si on la contracte malgré tout (voir Comment prévenir la coqueluche?). La coqueluche est une maladie à déclaration obligatoire. Cela signifie qu’elle doit être déclarée par le médecin aux autorités de santé publique lorsqu’elle est diagnostiquée.

Âge : La coqueluche peut frapper à tout âge, mais la maladie est plus grave chez les enfants de moins de 12 mois, particulièrement chez les bébés de moins de 6 mois.
Durée de la maladie : La coqueluche dure de 1 à 3 mois et se déroule en 3 phases.
  • Phase 1 : L’enfant présente les symptômes du rhume commun pendant 1 ou 2 semaines.
  • Phase 2 : Durant les 2 à 4 semaines suivantes, les symptômes du rhume sont atténués, mais l’enfant a de longues quintes d’une toux grasse qui se termine par le « chant du coq ». Les quintes de toux peuvent s’accompagner de cyanose (coloration bleutée de la peau) et d’un ralentissement du rythme cardiaque. Il n’y a pas de difficultés respiratoires entre les quintes. Ces quintes de toux rendent l’enfant épuisé et à bout de souffle. Sa toux peut être suivie de vomissements. Cependant, il peut se sentir relativement bien entre les quintes.
  • Phase 3 : De façon générale, l’enfant est moins malade, mais ses quintes de toux peuvent persister durant 1 ou 2 semaines, parfois plus.
Période de contagion : La maladie est plus contagieuse durant sa première phase et jusqu’à 3 semaines après le début des quintes de toux si l’enfant n’a pas été traité avec un antibiotique. Le traitement antibiotique réduit la période de contagion. L’enfant sera toutefois contagieux pendant les 5 premiers jours du traitement.
Quarantaine : L’enfant doit être gardé à la maison. S’il se sent assez bien, il peut retourner à la garderie ou à l’école après 5 jours de traitement antibiotique ou après 3 semaines s’il n’a pas reçu d’antibiotiques. Toutefois, certains enfants ont besoin de se reposer et de réduire leurs activités plus longtemps.
Mode de transmission : La coqueluche se transmet par des gouttelettes de sécrétion en suspension dans l’air lorsqu’une personne infectée éternue, tousse ou postillonne. La maladie se transmet aussi par contact direct ou indirect avec la salive d’une personne infectée (jouets, ustensiles de cuisine, mains, etc.).
Période d’incubation : 1 à 2 semaines.

Complications

Dans certains cas, la coqueluche peut entraîner des complications graves (ex. : pneumonie, otite, détresse respiratoire, déshydratation, convulsions, dommages au cerveau, hémorragie de la conjonctive, vomissements persistants), surtout chez les jeunes enfants ou chez ceux qui n’ont pas été vaccinés.

Les bébés de moins de 6 mois doivent souvent être hospitalisés en cas de coqueluche, car ils sont davantage à risque d’une insuffisance respiratoire ou cardiaque. Les jeunes bébés hospitalisés sont étroitement surveillés à l’aide d’un moniteur d’apnée et peuvent recevoir un traitement avec oxygène.

Les enfants plus âgés souffrent parfois de fêlures ou de fractures des côtes, d’une hernie ou d’un affaissement pulmonaire (appelé pneumothorax) en raison de leurs quintes de toux violentes.

Comment traiter la coqueluche?

Un antibiotique peut réduire la durée de la maladie et l’intensité des symptômes s’il est prescrit tôt (dès les premiers symptômes d’un gros rhume). Le traitement antibiotique dure généralement de 5 à 7 jours.

Cependant, comme il est rare que la coqueluche soit reconnue pendant sa première phase, l’utilité principale du traitement avec un antibiotique est de diminuer le risque très élevé de contagion. Il est même recommandé de traiter par antibiotique tous les membres de la famille.

Afin d’éviter une rechute et pour prévenir le phénomène de la résistance aux antibiotiques chez les bactéries, il est important de prendre les antibiotiques pendant toute la période prescrite.

Soins et conseils pratiques

  • Favorisez les activités calmes. Il n’est pas nécessaire que votre enfant garde le lit toute la journée, mais il doit se reposer.
  • Donnez-lui souvent à boire (ex. : eau, lait, soupe).
  • Offrez-lui des aliments nutritifs en petites quantités, 5 ou 6 fois par jour, s’il a peu d’appétit.
  • Évitez de lui donner des sirops et des médicaments contre la toux.
  • S’il fait de la fièvre, donnez-lui de l’acétaminophène (Tylenol®, Tempra®, etc.) ou de l’ibuprofène (Advil®, Motrin®, etc.) en vous conformant aux indications et en respectant les doses recommandées en fonction de son poids. Ne donnez pas d’ibuprofène à un bébé de moins de 6 mois et ne donnez jamais d’acide acétylsalicylique (AAS), comme l’Aspirine®, à un enfant ni à un adolescent.
  • Évitez d’exposer votre enfant à de la fumée de tabac, ou à celle d’un poêle à bois ou d’un foyer.
  • Pour calmer une quinte de toux, emmenez votre enfant à la salle de bains, fermez la porte et laissez couler de l’eau chaude de la douche durant quelques minutes. Restez avec lui durant une vingtaine de minutes. Faites-lui la lecture, bercez-le, distrayez-le en attendant que ses voies respiratoires se calment.
Le point sur les humidificateurs
Les humidificateurs sont maintenant déconseillés par plusieurs experts de la santé, la Société canadienne de pédiatrie et le guide Mieux vivre avec son enfant de la grossesse à deux ans. Lorsqu’ils ne sont pas bien nettoyés, ces appareils constituent des milieux propices au développement des bactéries et des moisissures, car l’eau qui s’y trouve demeure à la température ambiante pendant de longues périodes. Par ailleurs, très peu de gens respecteraient la routine d’entretien recommandée par les fabricants. Pour en savoir plus, consultez notre nouvelle sur les humidificateurs.

Comment prévenir la coqueluche?

La vaccination demeure le meilleur moyen de prévenir la coqueluche. Au Canada, le vaccin contre la coqueluche se donne généralement en association avec d’autres vaccins.

Pour les enfants nés avant le 1er juin 2019, le vaccin DCaT-HB-VPI-Hib [diphtérie (D), coqueluche (Ca), tétanos (T), hépatite B (HB), poliomyélite (VPI) et les infections à Haemophilus influenzae de type B (Hib)] est administré à l’âge de 2 mois, de 4 mois, de 6 mois (sans hépatite B) et de 18 mois; le vaccin dcaT-VPI, entre 4 ans et 6 ans.

Pour les enfants nés à partir du 1er juin 2019, le vaccin DCaT-HB-VPI-Hib est administré à l’âge de 2 mois, de 4 mois et de 12 mois (sans hépatite B); le vaccin dcaT-VPI, entre 4 et 6 ans.

Coqueluche et grossesse
Il est recommandé aux femmes enceintes de se faire vacciner contre la coqueluche. Le vaccin est donné entre la 26e et la 32e semaine de grossesse. Ce vaccin protège le bébé pendant les premiers mois de vie. Consultez un médecin si vous avez côtoyé une personne atteinte de coqueluche pendant votre grossesse. Il pourrait, après évaluation, vous prescrire un antibiotique à titre préventif.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dre Anne-Claude Bernard-Bonnin, pédiatre
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Juillet 2019

 

Photo : GettyImages/FatCamera

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • AMERICAN ACADEMY OF PEDIATRICS. Red Book 2015 Report of the Committee on Infectious Diseases, 1213 p.
  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, Guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. www.inspq.qc.ca
  • KIDSHEALTH. Whooping Cough (Pertussis). 2016. kidshealth.org
  • MAYO CLINIC. Whooping cough. 2018. www.mayoclinic.org
  • MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC. Programme québécois d’immunisation. 2019. www.quebec.ca
  • SANTÉ CANADA. La coqueluche (toux coquelucheuse). 2014. www.canada.ca
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Soins de nos enfants. La coqueluche. 2015. www.soinsdenosenfants.cps.ca
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Soins de nos enfants. Le vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche acellulaire (dTca). 2015. www.soinsdenosenfants.cps.ca

Partager

À lire aussi