La roséole

La roséole
Roséole : les symptômes; ce que c’est; que faire à la maison? comment traiter? comment prévenir?


Symptômes de la roséole

Votre enfant :

  • présente une fièvre supérieure à 39 °C par voie rectale pendant 3 à 7 jours;
  • souffre d’un léger mal de gorge, a le nez qui coule ou les ganglions du cou enflés;
  • garde un bon état général malgré la fièvre;
  • a, par la suite, une éruption cutanée qui apparaît au 3e jour de la fièvre ou dans les 24 heures suivant la chute de la fièvre. Cette éruption cutanée se manifeste par de petites taches rosées sur sa peau. Elles s’étendent sur le haut de son corps et sur son cou, et couvrent parfois son visage, mais rarement ses bras et ses jambes. Cette éruption dure de 1 à 3 jours et n’incommode pas l’enfant.

Consultez un médecin si votre enfant :

  • fait de la fièvre depuis plus d’une semaine;
  • a une fièvre qui dépasse 40 °C par voie rectale;
  • présente une éruption depuis plus de 3 jours.
Convulsions fébriles
La forte fièvre associée à la roséole cause des convulsions fébriles chez certains enfants. Leur corps ou une partie de leur corps a alors des mouvements ou des contractions involontaires. Consultez notre fiche sur la convulsion fébrile pour savoir comment réagir dans un tel cas.

Qu’est-ce que la roséole?

Encore parfois surnommée exanthème subit ou sixième maladie, la roséole est une maladie contagieuse causée par un virus du groupe de l’herpès humain (HHV de type 6 ou 7). Elle est habituellement sans danger, et les complications sont très rares. Généralement, l’enfant qui a eu la roséole est immunisé à vie contre ce virus.

Âge : La roséole touche surtout les bébés de 3 mois à 2 ans. En fait, presque tous les tout-petits de 3 ans ont déjà attrapé cette maladie, même si plusieurs n’ont présenté aucun symptôme. La maladie est donc très rare chez les enfants de plus de 4 ans.
Durée de la maladie : Elle dure de 4 à 10 jours.
Période de contagion : L’enfant est probablement contagieux avant l’éruption cutanée ou même avant l’apparition de tout symptôme.
Mode de transmission : La maladie se transmet par la salive ou par les sécrétions des voies respiratoires présentes dans l’air (gouttelettes répandues par la toux et les éternuements) d’une personne infectée.
Période d’incubation : Entre 5 et 15 jours.
Vaccin : Il n’existe pas de vaccin contre cette maladie.
Exclusion de la garderie : S’il se sent assez bien pour participer aux activités, l’enfant peut continuer à fréquenter la garderie, car la maladie est peu contagieuse et la période de contagion se situe avant l’apparition des symptômes.

Comment traiter la roséole?

La roséole ne nécessite aucun traitement à part celui pour le soulagement de la fièvre. Les antibiotiques sont inutiles pour soigner cette maladie, car elle est causée par un virus, et non par une bactérie.

Lorsque sa fièvre tombe et que l’éruption cutanée apparaît, votre enfant n’est plus contagieux. La roséole est alors pratiquement guérie. L’éruption cutanée ne nécessite aucun traitement.

Soins et conseils pratiques

Voici ce que vous pouvez faire pour soulager votre enfant lorsqu’il a une forte fièvre.

  • Gardez-le à la maison tant qu’il a de la fièvre. Assurez-vous qu’il boit beaucoup et qu’il se repose.
  • Au besoin, donnez-lui de l’acétaminophène (Tylenol®, Tempra®, etc.) ou de l’ibuprofène (Advil®, Motrin®, etc.) en vous conformant aux indications et en respectant les doses recommandées en fonction de son poids. Utilisez toujours l’acétaminophène en premier lieu. L’ibuprofène devrait être donné sur avis médical. Ne donnez pas d’ibuprofène à un bébé de moins de 6 mois et ne donnez jamais d’acide acétylsalicylique (AAS), comme l’Aspirine®, à un enfant ni à un adolescent.
  • Passez une débarbouillette d’eau tiède sur le corps de votre enfant si vous croyez que cela l’aidera à se sentir mieux. Assurez-vous toutefois de lui avoir donné auparavant un médicament qui fait tomber la fièvre.
  • Évitez les frictions à l’alcool, les bains d’eau froide ou tiède, les bains de glace et l’utilisation d’un ventilateur, car ces mesures pourraient accentuer l’inconfort de votre enfant en le faisant frissonner.

Pour en savoir plus, consultez notre fiche La fièvre chez l’enfant.

Comment prévenir?

On ne peut pas prévenir la roséole. Cependant, le lavage des mains demeure le meilleur moyen de diminuer la transmission des infections virales comme la roséole.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dre Anne-Claude Bernard-Bonnin, pédiatre
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Avril 2019

 

Photo : GettyImages/Lizalica

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • COLLECTIF. Dictionnaire de pédiatrie Weber. 3éd., Montréal, Chenelière Éducation, 2015, 1384 p.
  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, Guide pratique pour les mères et les pères. Institut national de santé publique du Québec, Québec. www.inspq.qc.ca
  • KIDSHEALTH. Roseola. 2019. www.kidshealth.org
  • MAYO CLINIC. Roseola. 2018. www.mayoclinic.org
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Soins de nos enfants. La roséole. 2018. www.soinsdenosenfants.cps.ca
  • VEKEMANS, Gaëlle. L’ABC de la santé des enfants. 2e éd., Montréal, Les Éditions La Presse, 2016, 413 p.

À lire aussi