L'arthrite juvénile

L'arthrite juvénile
Arthrite juvénile : les symptômes; ce que c’est; que faire à la maison? Comment traiter? Comment prévenir?

Les symptômes

Votre enfant :

  • souffre de raideur à une ou à plusieurs articulations au réveil ou après une sieste;
  • boite légèrement ou semble gêné dans les gestes de certaines articulations (jambes, bras, mains, cou, mâchoires, etc.);
  • a une ou plusieurs articulations enflées;
  • présente de tels symptômes durant au moins 6 semaines, sans raison apparente comme une blessure ou un effort exceptionnel.

Consultez le médecin si votre enfant présente ces symptômes.

Un diagnostic précoce permet de déterminer la forme d’arthrite qui touche l’enfant et de prendre les mesures nécessaires pour prévenir les complications.



Qu’est-ce que l’arthrite juvénile?

L’arthrite juvénile est une maladie infantile chronique fréquente qui touche environ un enfant sur 1000. Elle n’est pas transmissible et on ne sait pas ce qui la provoque. Elle fait partie de la catégorie des maladies auto-immunes, c’est-à-dire que le système immunitaire s’attaque aux tissus sains en y causant de l’inflammation.

En plus d’être généralement douloureuse, l’inflammation chronique des articulations peut entraîner des lésions permanentes comme des contractions persistantes des muscles et des déformations des articulations, de même que des anomalies de croissance. L’arthrite juvénile comprend plusieurs formes dont l’évolution peut être très variable. Dans certains cas, après une évolution d’une dizaine d’années (en moyenne) marquée de périodes de poussées et de rémissions, elle s’atténue et devient inactive. Cependant, dans environ 50 à 70 % des cas, les symptômes de la maladie persisteront à l’âge adulte.

Âge : L’arthrite juvénile touche les enfants de moins de 16 ans.
Durée de la maladie : de quelques mois à plusieurs années.

Comment traiter?

La prescription du médecin

Le médecin peut prescrire des médicaments visant à soulager la douleur : anti-inflammatoires non stéroïdiens, corticostéroïdes ou antirhumatismaux de fond, selon la gravité des symptômes.

Dans la majorité des cas, il vous dirigera vers un ergothérapeute ou un physiothérapeute. Celui-ci établira un plan d’exercices pour assurer la croissance harmonieuse et le développement musculaire adéquat de votre enfant, et aussi pour éviter la perte d’amplitude de ses articulations, ainsi que des lésions ou des déformations permanentes.

Il se peut que votre enfant doive porter des attelles pour soutenir ses articulations (le jour ou la nuit) et ainsi éviter qu’elles soient trop sollicitées. Plus rarement, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Soins et conseils pratiques

  • Exercice. Il est important que votre enfant continue à bouger régulièrement afin d’assurer la croissance normale de son corps, et de préserver la mobilité et la souplesse de ses articulations. L’exercice fait partie du traitement de l’arthrite juvénile. Bien que votre enfant puisse avoir besoin de repos au moment des poussées d’arthrite et qu’il doive apprendre à ménager ses articulations à certains moments, il faut l’encourager à bouger aussi normalement que possible.
  • Alimentation. Assurez-vous que votre enfant mange sainement et de manière équilibrée. S’il cesse de bouger en raison de ses douleurs articulaires, il pourrait prendre du poids. Cela ne ferait qu’augmenter le stress auquel ses articulations sont soumises. Par ailleurs, certains médicaments peuvent causer un gain de poids. Si votre enfant prend de la cortisone ou des corticostéroïdes, assurez-vous qu’il a une alimentation assez riche en calcium et en vitamine D afin d’assurer la croissance normale de ses os : un usage prolongé de ces médicaments peut compromettre celle-ci.
  • Soulagement de la douleur. L’application de chaleur sur les articulations ou la prise d’un bain chaud peut aider à soulager les douleurs, particulièrement les raideurs articulaires à l’éveil.
Que faut-il penser des massages visant à soulager les douleurs de l’arthrite juvénile?
De courts massages de 15 minutes donnés par les parents permettraient de diminuer la douleur et d’augmenter le bien-être des enfants souffrant d’arthrite juvénile. Étant donné que la massothérapie détend les muscles et permet une meilleure oxygénation des tissus, plusieurs organismes d’entraide la recommandent aux personnes arthritiques.

Comment prévenir?

On ne peut prévenir l’apparition de l’arthrite juvénile. Si votre enfant est touché, il doit être régulièrement suivi par le médecin afin de prévenir les complications, notamment l’inflammation oculaire, les troubles de la croissance ou l’ostéoporose.

 

Naitre et grandir.com

      Révision scientifique : Dr Jean Turgeon, pédiatre
      Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
      Mise à jour : Février 2015

 

Références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

À lire aussi