La convulsion fébrile

La convulsion fébrile
Voir son enfant avoir une convulsion fébrile peut être paniquant. Quoi faire si cela survient?


Les symptômes

Votre enfant :

  • perd soudainement connaissance et a une respiration saccadée;
  • se raidit et a des tremblements rythmés des bras et des jambes, et ses yeux se retournent vers le haut;
  • a une crise qui ne dure que quelques minutes, et aucune autre crise ne survient dans les 24 heures suivantes;
  • a une montée de fièvre rapide;
  • peut être somnolent pendant quelques minutes à 1 heure après la crise.

Demandez une aide médicale d’urgence (9-1-1) si l’une des situations suivantes se présente :

  • votre enfant a moins de 6 mois;
  • il a une convulsion fébrile de plus de 3 minutes;
  • il semble aller de moins en moins bien (ex. : difficulté à respirer, peau bleutée);
  • il ne revient pas rapidement à son état d’avant la convulsion.

Qu’est-ce qu’une convulsion fébrile?

La convulsion fébrile touche environ 2 % à 5 % des enfants âgés de 6 mois à 5 ans. Habituellement, elle dure de quelques secondes à quelques minutes et prend fin sans qu’une intervention soit nécessaire. À la suite d’une convulsion fébrile, il est normal que l’enfant semble endormi. Cependant, il devrait rapidement revenir à son état d’avant la convulsion, généralement en quelques minutes, mais ça peut prendre 1 heure avant que l’enfant ne récupère complètement.

La convulsion fébrile est souvent due à une montée brusque de la température corporelle, causée par une infection virale relativement banale, comme la roséole ou une infection des voies respiratoires. Pour cette raison, un enfant qui fait déjà 40 °C souffrira rarement d’une convulsion fébrile. Il en est de même pour un enfant qui fait de la fièvre depuis plusieurs jours.

Souvent, on réalise que l’enfant fait de la fièvre seulement lorsque la convulsion est terminée. Il est par la suite plutôt rare qu’il y ait une autre convulsion. Le risque d’une deuxième crise est estimé à environ 30 %. Si la convulsion se manifeste avant l’âge de 1 an, ce risque augmente à 50 %. Au fur et à mesure que l’enfant vieillit, ce risque diminue et devient exceptionnel passé l’âge de 5 ans.

La convulsion fébrile est rarement dangereuse chez les enfants d’âge préscolaire et elle n’entraîne pas de dommages au cerveau. De même, le risque de développer de l’épilepsie après une convulsion est à peine plus élevé que celui de la population générale.

En raison d’une prédisposition génétique, les enfants dont les parents ont déjà eu une convulsion fébrile ont plus de risque d’en faire à leur tour.

Cas rares et atypiques
Dans les cas plus rares et atypiques (ex. : si la convulsion dure plus de 30 à 45 minutes), il peut y avoir des dommages au cerveau dont l’ampleur est difficile à évaluer. À ce moment, des examens réalisés par la suite révéleront souvent un autre diagnostic, tel que l’épilepsie, un trouble neurologique ou même une infection du système nerveux central (méningite ou encéphalite).

Comment traiter?

Voici ce qu’il faut faire lors d’une convulsion fébrile.

  • Restez calme.
  • Sur une surface plane, couchez votre enfant sur le côté afin de dégager ses voies respiratoires et d’empêcher qu’il ne s’étouffe avec sa langue ou ses sécrétions.
  • N’essayez pas d’arrêter les tremblements de ses bras et de ses jambes.
  • Ne mettez rien dans la bouche de votre enfant. Enlevez tout objet de sa bouche. Cependant, ne tentez pas de lui ouvrir la bouche et d’y mettre vos doigts, car la rigidité de sa mâchoire pourrait vous infliger une morsure importante.

Voici ce qu’il faut faire après une convulsion fébrile.

  • Consultez toujours un médecin dans les quelques heures qui suivent la convulsion ou rendez-vous à l’urgence. Le médecin évaluera la cause de la fièvre et des convulsions. Son diagnostic sera rassurant dans la grande majorité des cas. Selon son âge et le type de convulsion qu’il a eu, votre enfant pourrait être hospitalisé de 24 à 48 heures afin d’assurer un suivi.
  • Demandez une aide médicale d’urgence (9-1-1) si l’une des situations suivantes se présente : votre enfant a moins de 6 mois; il a une convulsion fébrile de plus de 3 minutes; il semble aller de moins en moins bien (ex. : difficulté à respirer, peau bleutée); il ne revient pas rapidement à son état d’avant la convulsion.

Comment prévenir?

Il n’est pas possible de prévenir une convulsion fébrile, car la poussée initiale de fièvre survient souvent de façon imprévisible. Pour cette raison, l’utilisation préventive de médicaments contre la fièvre n’est pas possible. Dans de rares circonstances, certains médicaments sur prescription peuvent cependant être administrés en continu aux enfants ayant une forme plus sévère de convulsion fébrile.

 

À retenir

  • La convulsion fébrile survient habituellement lorsque la température du corps s’élève brusquement.
  • Si votre enfant fait une convulsion fébrile, faites-le examiner par un médecin dans les heures qui suivent.
  • Les convulsions fébriles sont inquiétantes, mais elles sont rarement dangereuses et ne causent pas de dommages au cerveau.

 

Naitre et grandir.com

Adaptation web : Équipe Naître et grandir
Recherche et rédaction : Dr Jean Turgeon, pédiatre
Mise à jour : Mars 2017

 

Photo : GettyImages/ia_64

 

Ressources et références

  • VEKEMANS, Gaëlle. L’ABC de la santé des enfants. Montréal, Les Éditions La Presse, 2013, 389 p.

À lire aussi