Les molluscums

Les molluscums
De petites perles sur la peau? Il peut s’agir de molluscums contagiosum.


Symptômes de l’infection à molluscum contagiosum

Votre enfant :

  • a sur la peau de petites bosses arrondies ressemblant à de petites perles lisses de couleur translucide ou rosée d’environ 2 à 8 mm de largeur. Ces bosses sont fermes et ont un petit creux au centre;
  • peut présenter des rougeurs autour de ces petites bosses;
  • peut ressentir de légères démangeaisons;
  • présente parfois un écoulement blanchâtre provenant de ces petites bosses si on les gratte.

Si vous croyez que votre enfant a des molluscums contagiosum, consultez le médecin afin qu’il le confirme.

Qu’est-ce que les molluscums contagiosum?

Les molluscums contagiosum sont de petites bosses arrondies sur la peau, qui ressemblent à de petites perles lisses de couleur translucide ou rosée d’environ 2 à 8 mm de largeur. Les molluscums contagiosum sont souvent confondus avec les verrues. Comme elles, ils sont d’origine virale et sont contagieux. Toutefois, les molluscums contagiosum causent très peu de problèmes.

Fréquents chez les enfants, les molluscums contagiosum se présentent généralement en groupe de 5 à 20, et parfois davantage si l’enfant a un système immunitaire affaibli. Ils sont surtout présents sur le visage, le tronc et les membres, mais ils peuvent aussi apparaître à des endroits où la peau subit un frottement ou à des endroits humides (ex. : plis de l’aine). Les molluscums contagiosum ne sont pas douloureux, mais ils peuvent causer de légères démangeaisons lorsqu’une rougeur apparaît sur leur pourtour.

Âge : L’infection à molluscum contagiosum est rare avant 1 an et atteint surtout les enfants d’âge préscolaire et ceux qui vont à l’école primaire. Les adultes sont beaucoup plus rarement atteints.
Durée de la maladie : La plupart des molluscums contagiosum régressent spontanément en moins de 6 mois.
Contagion : Les virus causant les molluscums contagiosum sont contagieux. Ils ne sont toutefois pas dangereux et ne causent pas de douleur. La transmission des molluscums contagiosum peut se produire dans les piscines publiques et aussi par les débarbouillettes et les serviettes contaminées.
Mode de transmission : Ils se transmettent par contact direct ou indirect.
Période d’incubation : Le délai entre la contagion et l’apparition des premiers symptômes est de 2 à 7 semaines, mais peut être aussi longue que 26 semaines.

Comment traiter les molluscums contagiosum?

La plupart des molluscums contagiosum disparaissent sans traitement en moins de 6 mois. Toutefois, leur nombre, parfois impressionnant, et la peur de continuellement se réinfecter incitent à vouloir les enlever.

Le curetage, qui consiste à couper les molluscums contagiosum, est souvent la méthode la plus efficace pour s’en débarrasser. Il doit être pratiqué par un médecin. L’application préalable d’une crème anesthésiante est souvent nécessaire. Lors du curetage, les lésions peuvent saigner, mais elles laissent rarement des cicatrices. Le curetage est souvent proposé en première tentative de traitement. Cependant, en attendant le rendez-vous avec le médecin habilité à cureter les molluscums contagiosum, on peut appliquer une crème obtenue sous prescription.

D’autres traitements existent, qui consistent à appliquer des produits médicamenteux sous forme de crème. Ils ne devraient être utilisés que sur la recommandation dun médecin.

Ne tentez jamais d’enlever des molluscums contagiosum avec un instrument coupant, comme une lame de rasoir ou un couteau : ils risquent de s’infecter, de saigner et de s’étendre, en plus de laisser une cicatrice.

Comment prévenir?

Même s’il a déjà eu des molluscums contagiosum, votre enfant n’est pas immunisé. Il est donc possible qu’il en ait encore plus tard.

Peu de mesures préventives sont réellement efficaces pour empêcher les molluscums contagiosum de se former. Il n’existe par ailleurs aucun vaccin contre ce virus.

Puisqu’ils guérissent souvent seuls et que des traitements efficaces existent, il n’est pas nécessaire d’éviter le contact avec les enfants atteints, ni de s’abstenir de fréquenter des endroits plus à risque, comme les piscines publiques. La question de la contagiosité dans les piscines est controversée. Plutôt que d’empêcher un enfant de faire de l’activité physique comme la natation, le parent peut donner à l’enfant un supplément de vitamine D de 400 unités par jour, qui bonifiera son système immunitaire.

Toutefois, il est important de toujours se laver les mains avec du savon après avoir touché les molluscums contagiosum et d’éviter de les gratter afin d’éviter la contagion ailleurs sur le corps. Pour ne pas transmettre le virus à d’autres membres de la famille, il faut aussi éviter de partager les mêmes serviettes de bain.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dre Anne-Claude Bernard-Bonnin, pédiatre
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Décembre 2019

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • LEUNG, Alexander K.C. et autres. « Molluscum Contagiosum: An Update », Recent Patents on Inflammation & Allergy Drug Discovery, vol. 11, no 1, 2017, p. 22-31.
  • KIDS HEALTH. Molluscum contagiosum. 2016. kidshealth.org
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Soins de nos enfants. Le molluscum contagiosum. 2016. www.soinsdenosenfants.cps.ca

Partager

À lire aussi