Maternelle 4 ans et 5 ans: qu'est-ce que l'enfant y apprend?

Maternelle 4 ans et 5 ans: qu'est-ce que l'enfant y apprend?
En maternelle, votre enfant fait des apprentissages par le jeu. Découvrez ce qu’il apprend en jouant!


Il est normal que votre enfant joue beaucoup à la maternelle. Pour lui, jouer est une activité naturelle. Mais en même temps qu’il joue, il apprend beaucoup! Découvrez les compétences que votre petit écolier développe en maternelle.

À noter que ce texte s’appuie sur le nouveau programme-cycle d’éducation préscolaire (les maternelles 4 ans et 5 ans) qui entrera en vigueur en septembre 2021.

Pourquoi le jeu est-il important à la maternelle?

Quand un enfant joue, il développe son langage, son imagination et sa créativité. Jusqu’à l’âge de 6 ans, le jeu est l’activité la plus importante pour l’aider à se développer et à faire des apprentissages.

Le jeu lui apprend aussi à bien s’entendre avec les autres, à partager, à attendre son tour et à suivre des règles. Jouer lui permet également de faire des expériences et de trouver des solutions à des problèmes.

De plus, lorsqu’un enfant s’amuse, il se sent bien et joyeux, ce qui rend les apprentissages plus faciles. Jouer lui permet donc de développer une attitude positive par rapport à l’école. C’est pourquoi les enseignantes et les enseignants de maternelle laissent une bonne place au jeu en classe. Voici un aperçu de ce que votre enfant fait et apprend à la maternelle.

Le jeu permet à l’enfant de développer ses connaissances en explorant. Comme il s’amuse, cela lui donne le goût d’apprendre et de faire des efforts.

L’enseignement en maternelle vise deux grands objectifs :

  • favoriser le développement global de l’enfant;
  • mettre en oeuvre des mesures préventives pour favoriser ses apprentissages.

Pour y arriver, le programme prévoit le développement de cinq compétences chez l’enfant. Ces compétences sont évaluées en classe notamment par le jeu, des activités guidées, la discussion et la routine de groupe. Le programme prévoit aussi la mise en place d’activités de prévention pour s’assurer que les élèves vont acquérir les compétences et les comportements nécessaires pour favoriser leur réussite scolaire. Ces activités sont offertes par l’enseignante* de même que par d’autres intervenants scolaires formés par exemple en orthopédagogie, en psychoéducation, en éducation spécialisée et en orthophonie.

Le travail de l’enseignante est principalement d’observer l’élève, de le guider et de trouver des trucs pour l’aider quand il a des difficultés.

Les 5 compétences que votre enfant développe à la maternelle

1. Accroître son développement physique et moteur

À la maternelle, votre enfant apprend à connaître son corps et à améliorer ses habiletés physiques. Pour ce faire, son enseignante propose, par exemple, des jeux où il doit danser, courir, ramper et sauter. Le but est de le faire bouger pour développer sa motricité globale.

Il améliore aussi sa motricité fine en faisant du bricolage (découpage, collage, pliage, etc.), du dessin, de la peinture ou des exercices pour tracer des lettres à l’aide de différents outils comme des crayons, des craies, des cordes et de la pâte à modeler.

Votre enfant apprend également l’importance de prendre soin de son corps. Cela peut se faire, par exemple, lors d’ateliers sur le brossage des dents, sur l’alimentation ou sur les techniques de détente (ex. : yoga ou exercices de respiration).

2. Construire sa conscience de soi

Différentes activités sont prévues pour aider votre enfant à dire ce qu’il veut, ce qu’il ressent et à gérer ses émotions. Il apprend aussi à devenir plus autonome et à avoir confiance en lui.

Pour qu’il y arrive, l’enseignante lui demande régulièrement de parler de lui en racontant un souvenir ou un événement. Votre enfant apprend à reconnaître les différentes émotions et à utiliser les mots justes pour s’exprimer. L’enseignante lui propose aussi des activités qui laissent place à sa créativité, comme le jeu symbolique, le dessin, la peinture et l’utilisation d’instruments de musique. Votre tout-petit peut aussi être invité à s’évaluer après certaines activités.

L’enseignante habitue également les élèves à une routine de classe pour favoriser leur autonomie et pour les rendre plus responsables. Par exemple, avec une routine de collation, votre tout-petit apprend rapidement à se laver les mains avant de manger, à nettoyer et à ranger sa boîte à lunch.

De plus, votre enfant apprend chaque jour à bien s’organiser : il doit ramasser son matériel, ranger ses vêtements dans son casier, mettre son lunch au bon endroit, etc. Cela l’aide à devenir autonome, confiant et fier de lui.

3. Vivre des relations harmonieuses avec les autres

Pour bien fonctionner avec les autres enfants de la classe, votre enfant doit apprendre à respecter ses besoins et ceux des autres. Il doit aussi trouver des moyens de régler des chicanes, apprendre à partager et à travailler en groupe.

Votre enfant développe notamment ses habiletés en jouant avec les autres élèves de la classe. Avec son enseignante comme guide, il est amené à adopter des comportements appropriés avec ses partenaires de jeux, mais aussi avec les autres adultes qu’il rencontre dans l’école.

L’enseignante peut soutenir l’enfant en racontant des histoires qui présentent de petits problèmes ou lui demander de trouver des solutions à certaines situations. Par exemple : « Que peux-tu faire si ton ami a les mains pleines et qu’il échappe un crayon par terre? » ou « Que peux-tu faire si un ami s’amuse avec un jouet qu’un autre élève veut aussi? ». Son enseignante veille aussi à le soutenir et à le guider lorsque surviennent des conflits avec d’autres enfants.

4. Communiquer à l’oral et à l’écrit

À la maternelle, votre enfant apprend à écouter des consignes et à participer à des discussions. Il développe sa capacité à s’exprimer verbalement et découvre des conventions liées à l’écriture et à la lecture.

L’enseignante utilise beaucoup les livres pour élargir le vocabulaire de l’enfant et développer ses capacités de compréhension et d’attention. Grâce aux livres, il peut aussi apprendre à connaître quelques règles propres à la lecture et à l’écriture, comme le sens de la lecture, le titre, l’auteur, les phrases, les mots, les illustrations, etc. Votre enfant développe également son langage grâce aux nombreuses chansons et comptines qu’il apprend à la maternelle.

L’enseignante propose aussi des jeux dans lesquels votre enfant est amené à utiliser un vocabulaire nouveau. Par exemple, s’il joue avec un château dans son jeu imaginaire, il peut utiliser le vocabulaire appris quelques jours plus tôt lors de la lecture d’un livre sur les châteaux et le Moyen Âge. Dans la classe, il y a aussi un coin transformé en maison, en épicerie ou en infirmerie où les élèves peuvent jouer à faire semblant et développer ainsi leur langage et leur vocabulaire.

L’enseignante montre également à ses élèves le nom et le son de toutes les lettres de l’alphabet. Les enfants sont aussi amenés à jouer avec les syllabes pour en venir à faire des tentatives d’écriture et de lecture. L’objectif est que votre tout-petit connaisse, à la fin de la maternelle 5 ans, le nom et le son de la plupart des lettres de l’alphabet.

5. Découvrir le monde qui l’entoure

De 4 à 6 ans, l’enfant est très curieux. Tout l’émerveille et son enseignante est là pour l’aider à comprendre le monde qui l’entoure et la société dans laquelle il vit.

En participant à différentes activités amusantes, votre enfant apprend quelques bases de mathématiques, de science, de géographie, d’histoire et d’art. Voici quelques exemples de choses qu’il pourrait faire en classe :

  • Réaliser des expériences scientifiques simples, comme comprendre quels sont les objets qui flottent et ceux qui coulent ou déterminer si la neige se transforme lorsqu’on la met dans un pot.
  • Chercher des objets de différentes formes géométriques.
  • Faire des jeux qui demandent des opérations comme trier, compter et faire des suites.
  • Aller ramasser des feuilles mortes pour en apprendre plus sur les différentes sortes d’arbres.
  • Regarder des cartes postales et parler avec l’enseignante et les autres élèves de l’endroit représenté afin de découvrir des villes et des pays.

Les activités de prévention

Chaque jour, l’enseignante organise des activités de prévention afin de s’assurer que tous ses élèves pourront développer les compétences et les comportements nécessaires pour faciliter leur passage vers la 1re année.

Par exemple, quand un enseignante constate que certains enfants de la classe ont des difficultés dans un domaine déterminant de la réussite scolaire, comme la gestion des émotions ou l’apprentissage des lettres, des ateliers peuvent être organisés sur une base régulière pour aider toute la classe à améliorer ces compétences. Ces activités adaptées peuvent parfois être animées par d’autres intervenants scolaires du domaine visé (ex. : éducation spécialisée, orthopédagogie, etc.).

Des activités ciblées peuvent aussi être proposées, par exemple, à un élève qui a du mal à utiliser un vocabulaire précis et à bien se faire comprendre des autres. L’enseignante peut alors lui offrir des moments pour améliorer son vocabulaire à partir de livres et l’encourager au quotidien à utiliser des mots précis. Lorsque les difficultés persistent, l’enseignante peut demander l’intervention de spécialistes comme l’orthophoniste pour aider l’enfant à développer son langage.

Comment les compétences sont-elles évaluées?

L’enfant reçoit trois bulletins en maternelle. Chacune des cinq compétences est notée dans le bulletin par une lettre, de A à D, et peut être accompagnée de commentaires de l’enseignante.

Les bulletins présentent l’évolution de votre enfant. Ils permettent de voir s’il a de la difficulté dans l’un ou l’autre des aspects du programme. Si c’est le cas, vous pourrez voir avec son enseignante comment l’aider.

Il est possible d’avoir une rencontre avec l’enseignante lors du premier bulletin. C’est le bon moment pour lui demander si votre enfant écoute en classe, s’il a des amis, s’il comprend bien les consignes ou s’il a des difficultés dans certaines activités.

Si un comportement ou une note vous inquiète, n’hésitez pas à poser des questions à ce sujet pour comprendre ce qui se passe et savoir comment aider votre enfant. Une bonne collaboration avec l’enseignante facilite le développement de votre enfant et l’aide à poursuivre ses apprentissages.

Y a-t-il des devoirs et des leçons à la maternelle?

En maternelle, ce ne sont pas toutes les enseignantes qui donnent du travail à faire à la maison. Les devoirs ne sont pas obligatoires. S’il y en a, ils prennent en général peu de temps et préparent l’enfant aux apprentissages en classe.
Par exemple, si l’objectif de la semaine est d’apprendre la lettre b, l’enseignante pourrait vous demander de jouer une dizaine de minutes par jour avec votre enfant à trouver des mots avec le son « B ».
L’enseignante pourrait aussi proposer des exercices à faire à la maison sous forme de jeu pour aider un enfant qui a une difficulté. Dans les deux cas, il ne s’agit pas de surcharger votre enfant de travail, mais simplement de prendre quelques minutes pour l’aider dans ses apprentissages.

*Le mot « enseignante » est privilégié pour alléger le texte et simplifier la lecture.

 

À retenir

  • Le jeu est à la base des apprentissages à la maternelle.
  • Le programme de la maternelle vise à favoriser le développement global de l’enfant et à prévenir les difficultés scolaires.
  • Les bulletins sont l’occasion pour vous de voir avec l’enseignante si votre enfant suit le programme et s’il va bien en classe.

 

Naître et grandir

Révision scientifique : Marie-Hélène Dufour, enseignante à la maternelle
Recherche et rédaction :
Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Avril 2021

 

Photos : Nicolas St-Germain

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Sites Web

Livres pour les parents

  • BOURQUE, Solène. Petit Loup entre à l’école. Québec, Éditions Midi trente, 2012, 96 p.
  • CHAYER, Lucille P. et Caroline GRAVEL. Le préscolaire expliqué aux parents. Montréal, Éditions du CHU Sainte-Justine, 2005, 108 p.
  • RIVEST, Lucie. Le grand guide de la petite école. Montréal, Éditions Marcel Didier, 2014, 224 p.
  • VALLÉE, Stéphane. L’école primaire : guide du parent. Montréal, Éditions Caractère, 2008, 222 p.

Livres pour les enfants

  • BERGERON, Alain M. et MACO. À l’école, les grands! Montréal, Éditions Imagine, 2012, 32 p.
  • CHARLESWORTH, Liza et Martha BAKER. Allons à l’école! Markham, Éditions Scholastic, 2015, 16 p.
  • CUTHEW, Lucy et Madeleine BRUNELET. Enseignants. Markham, Éditions Scholastic, coll. « Au travail », 2015, 16 p.
  • LALLEMAND, Orianne et Éléonore THUILLIER. P’tit Loup rentre à l’école. Montréal, Éditions Auzou, 2013, 20 p.
  • LITVIN, Eric et James DEAN. Pat le chat – J’adore aller à l’école. Markham, Éditions Scholastic, 2014, 40 p.
  • PALLOTTA, Jerry et David BIEDRZYCKI. Qui sera mon professeur? Markham, Éditions Scholastic, 2014, 32 p.
  • PELLETIER, Dominique. Je suis capable! C’est la rentrée! Markham, Éditions Scholastic, 2015, 24 p.
  • SOULIÈRES, Robert et Christine BATTUZ. Le premier jour. Montréal, Éditions les 400 coups, 2010, 32 p.
  • YOON, Salina. La rentrée de Gaston. Markham, Éditions Scholastic, 2016, 40 p.

 

À lire aussi