Apprendre à s'habiller: 3 à 5 ans

Apprendre à s'habiller: 3 à 5 ans
De 3 à 5 ans, l’enfant s’habille de plus en plus seul. Comment l’aider à atteindre l’autonomie?

S’habiller seul n’est pas aussi simple qu’il y paraît. Avant que l’enfant en soit capable, il doit développer diverses habiletés. L’attitude positive et les encouragements des parents motiveront l’enfant à exercer ses habiletés.

Les étapes de l’habillage

Voici l’ordre dans lequel les habiletés requises pour s’habiller se développent en général. Chaque enfant étant différent, les âges mentionnés ci-dessous ne sont toutefois que des points de référence.

  • De 1 an à 3 ans
  • De 3 ans à 4 ans
  • De 4 ans à 5 ans
  • De 5 ans à 6 ans
  • De 3 ans à 4 ans

    • L’enfant se déshabille seul, mais a besoin d’aide pour les attaches, les vêtements serrés à passer par-dessus la tête ou avec une fermeture au dos.
    • Il détache complètement la fermeture éclair de son blouson.
    • Il boutonne un gros bouton placé à l’avant du vêtement.
    • Il trouve l’avant des vêtements.
    Ayez des attentes réalistes. Par exemple, il est normal qu’un enfant de 3 ans ne sache pas faire des nœuds.
    • Il enfile des mitaines.
    • Il détache la boucle de ses souliers ou de sa ceinture.
    • Il met ses souliers, mais se trompe parfois de pied.
    • Il met seul ses chaussettes, mais peut avoir du mal à placer le talon au bon endroit.

    De 4 ans à 5 ans

    • L’enfant s’habille seul, mais a besoin d’aide pour certaines attaches ou les vêtements serrés.
    • Il attache la fermeture éclair de son blouson.
    • Il peut détacher et attacher un bouton de grosseur moyenne.
    • Il commence à faire des noeuds.
    • Il reconnaît l’arrière et l’avant de ses vêtements.
    • Il attache la boucle d’une ceinture ou d’une sandale.

    De 5 ans à 6 ans

    • L’enfant s’habille seul, mais il a encore besoin d’aide pour des attaches au dos, près du cou ou aux poignets.
    • Il met ses souliers aux bons pieds.
    • Il réussit à faire des nœuds.
    • Il commence à faire des boucles lâches avec des lacets.
    • Il réussit à attacher les boutons pression et les boutons de fantaisie.
    Pour l’aider à apprendre à s’habiller
    Apprendre à s’habiller se fait naturellement à travers la routine et les jeux que vous partagez avec votre enfant au quotidien.
    • Montrez-lui comment se déshabiller en premier : « Tu me donnes ton bonnet de laine et tes mitaines? »; « Tu enlèves tes pantoufles? » Votre enfant sera capable de se déshabiller avant de savoir s’habiller.
    • Donnez-lui l’occasion de choisir certains vêtements (ex. : donnez-lui le choix entre 2 chandails). Cela contribue à développer son autonomie.
    • Allouez assez de temps à l’habillage. Si vous êtes très pressé le matin, préparez les vêtements la veille.
    • Favorisez les jeux de déguisement. Ils permettent à votre enfant d’exercer ses habiletés d’habillage et de s’entraîner à faire des gestes plus complexes, comme les nœuds et les boucles.

    Habiletés requises pour s’habiller

    Sur le plan de la perception

    • Reconnaître les différentes parties de son corps et savoir où mettre chaque vêtement.
    • Reconnaître l’envers de l’endroit, la gauche de la droite.

    Sur le plan moteur

    • Coordonner ses mouvements pour passer les bras dans les manches d’un chandail ou d’un manteau, et les pieds dans les jambes d’un pantalon.
    • Tenir son équilibre pour enfiler un pantalon.
    • Boutonner, monter et descendre une fermeture éclair; faire un noeud, une boucle.

    Sur le plan des connaissances

    • Comprendre la séquence de cette activité : mettre la culotte avant le pantalon ou la jupe.
    • Choisir ses vêtements en fonction de la température.
    • Comprendre la stratégie pour attacher un bouton, faire un nœud et une boucle.

    Sur le plan affectif

    • Avoir assez confiance en soi pour désirer s’habiller seul.
    • Être suffisamment indépendant de l’adulte.

     

    Naitre et grandir.com

          Adaptation web : Équipe Naître et grandir
          Recherche et rédaction : Francine Ferland, ergothérapeute
          Mise à jour : Mars 2012

     

    À lire aussi