Difficultés de langage

Difficultés de langage
Votre enfant ne parle pas aussi bien que les autres. Aurait-il des difficultés de langage?


Chaque enfant se développe à son propre rythme. Si votre petit ne parle pas aussi bien que d’autres enfants de son âge, cela ne veut pas nécessairement dire qu’il y a un problème.

Quand parle-t-on de difficultés de langage?

Il est normal que les enfants de 18 mois à 3 ans ne s’expriment pas toujours clairement. Ils sont à l’âge où ils construisent leur vocabulaire, apprennent à faire des phrases et à prononcer correctement les sons.

Toutefois, un enfant présente probablement des difficultés de langage (anciennement appelées retard de langage) s’il a plus de 2 ans et qu’il ne comprend pas bien ce qu’on lui dit (ex. : les questions et les consignes) ou qu’il parle moins ou moins clairement que la grande majorité des enfants du même âge.

Signes de difficultés de langage

D’habitude, en grandissant, les enfants comprennent mieux le langage, deviennent plus faciles à comprendre et maîtrisent mieux la grammaire quand ils parlent. Cependant, les signes suivants indiquent des difficultés de langage :

Si votre tout-petit a des difficultés de langage, cela ne signifie pas qu’il est moins intelligent que les autres enfants de son âge.
  • De 12 à 18 mois, votre enfant montre peu d’intérêt à communiquer et à interagir. Par exemple, il ne pointe pas un objet pour le montrer ou le demander, ou encore il ne secoue pas la main pour dire « bye, bye ».
  • De 18 mois à 2 ans, votre enfant ne comprend pas bien les consignes ou les questions, et il ne parle pas.
  • Vers 2 ans, votre enfant n’associe pas deux mots (comme « maman partie »).
  • Vers 3 ans, votre enfant ne fait pas de phrases complètes et a de la difficulté avec les « petits mots » (comme « la » et « un »). Il est souvent difficile à comprendre.
  • Vers 4 ans, son discours ne correspond pas à celui de la majorité des enfants de son âge, mais plutôt à celui des enfants plus jeunes.

Difficultés de langage et trouble du langage

Les difficultés de langage sont courantes. La plupart des enfants qui parlent tardivement, tout en comprenant bien les consignes et les questions, ont les mêmes habiletés langagières que les autres enfants lorsqu’ils commencent l’école.

Si un enfant qui commence l’école a encore des difficultés de langage importantes, il souffre peut-être d’un trouble développemental du langage (anciennement appelé dysphasie). Ce trouble toucherait 7 % des enfants.

Il est très difficile de prédire qu’un enfant aura ce trouble avant 3 à 4 ans, puisque les difficultés de langage passagères et celles qui sont le signe d’un trouble développemental du langage se ressemblent. Cependant, les enfants qui ont des problèmes à comprendre le langage de 18 mois à 5 ans sont plus à risque de présenter un trouble développemental du langage.

Causes des difficultés de langage

Souvent, on ne connaît pas les causes des difficultés de langage. Elles peuvent être héréditaires ou liées à l’environnement (ex. : un enfant qui a très peu d’occasions d’interagir avec les autres pourrait avoir des difficultés langagières). Souvent, il n’y a pas un seul facteur responsable, mais plusieurs.

Une faible proportion des difficultés de langage sont le signe d’un trouble développemental du langage. Ces difficultés peuvent aussi indiquer un autre trouble, par exemple un trouble du spectre de l’autisme.

Comment aider un enfant qui a des difficultés langagières?

Certaines attitudes simples et efficaces sont utiles pour faciliter la communication avec un enfant présentant des difficultés de langage :

  • se placer à sa hauteur;
  • ne pas aller au-devant de ses besoins;
  • être à l’écoute et ne pas le bombarder de questions;
  • mettre les bons mots sur ses tentatives de communication, tout en l’encourageant.

Quand consulter?

Si votre enfant présente des signes de difficultés de langage et que cela vous inquiète, parlez-en à son médecin. Il vous dirigera vers un orthophoniste au besoin. Vous pouvez aussi vous adresser directement à l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec.

 

À retenir

  • Chaque enfant développe son langage à son rythme. Ce n’est pas parce qu’un tout-petit parle moins qu’un autre qu’il a nécessairement des difficultés.
  • Un enfant a des difficultés de langage lorsqu’il comprend difficilement ce qu’on lui dit ou qu’il s’exprime moins ou moins clairement que la majorité des autres enfants de son âge.
  • Il est possible d’aider un enfant qui a des difficultés de langage en adoptant différentes attitudes comme se placer à sa hauteur, ne pas aller au-devant de ses besoins et mettre des mots sur ce qu’il veut communiquer.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Marie-Ève Bergeron-Gaudin, M. Sc., orthophoniste
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Novembre 2018

 

Photo : GettyImages/UygarGeographic

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • BERGERON-GAUDIN, Marie-Ève. J’apprends à parler : le développement du langage de l’enfant de 0 à 5 ans. Montréal, Éditions du CHU Sainte-Justine, 2014, 180 p.
  • BISHOP, Dorothy V.M. et autres. « CATALISE: a multinational and multidisciplinary Delphi consensus study of problems with language development. Phase 2. Terminology », PeerJ Preprints, 12 février 2017. peerj.com
  • FISHER, Evelyn L. « A systematic review and meta-analysis of predictors of expressive-language outcomes among late talkers », Journal of Speech, Language, and Hearing Research, vol. 60, octobre 2017, p. 2935-2948. jslhr.pubs.asha.org

À lire aussi