Valoriser le jeu

Valoriser le jeu
Soyons attentifs pour que le jeu ait sa place de choix dans le quotidien de nos enfants.

Entre la course du matin, la journée au milieu de garde où il faut suivre le groupe et les consignes de l’éducatrice, le retour à la maison, le bain et le coucher, les enfants ont parfois peu de temps disponible pour jouer librement. Il faut donc être attentif pour que cette activité prenne une place de choix dans le quotidien de nos enfants. À l’ère des loisirs organisés et des horaires bien remplis, il faut se rappeler que le jeu libre permet à un enfant de se développer tout autant que les autres activités qui composent son quotidien.

Du temps pour jouer

Lorsqu’on laisse un enfant jouer librement, il a alors l’occasion de développer son autonomie dans le jeu, c’est-à-dire l’occasion de choisir, de décider et d’organiser son activité à sa manière. Prévoyez donc tous les jours une demi-heure pour que vos enfants puissent jouer : seul ou avec vous, à l’intérieur ou à l’extérieur.

Lorsqu’ils ont du temps libre, certains enfants ne savent pas toujours quoi faire, car ils sont habitués à ce que les adultes organisent leur temps. Prenez alors l’habitude de laisser l’initiative à votre enfant quand vous jouez avec lui. « Que fera-t-on avec la pâte à modeler ou les blocs? » C’est une bonne façon de favoriser le développement de son autonomie. Lorsque vous laissez votre enfant décider, il développe son autonomie et découvre des façons de jouer qu’il pourra reproduire quand il sera seul. Il vous surprendra par ses idées.

Jeux extérieurs

Les jeux extérieurs sont une bonne façon de dépenser de l’énergie, ce qui diminue le risque d’embonpoint. Il faut donc trouver du temps pour permettre à votre enfant de bouger dehors pour répondre à son besoin de courir, de sauter, de grimper, de ramper, de danser. Les jeux extérieurs permettent en effet à votre enfant des mouvements difficiles à faire dans la maison comme faire des culbutes, glisser, se balancer, jouer au ballon et à la balle, faire des bulles de savon, etc.

Vous pouvez également passer du temps à l’extérieur avec votre enfant. Il sera davantage motivé à aller jouer dehors si vous-même y prenez du plaisir. Pourquoi ne pas faire la course ou jouer à la tag avec lui? C’est une occasion pour votre enfant et vous d’apprécier les quatre saisons.

Jouets

Ne sous-estimez pas les jouets qui sont de simples copies de la réalité (camion, maison, dînette, poupée, animal en peluche). Votre enfant devra alors utiliser son imagination – et sa créativité – pour les faire vivre et créer des situations de jeu.

Privilégiez des jouets qui peuvent être utilisés de différentes façons : jeux de blocs, ferme, camions, poupées, papier et crayons pour faire des dessins, pâte à modeler, déguisements. De tels jouets permettent à votre enfant d’utiliser son imagination et l’intéresseront plus longtemps qu’un jouet qui impose une activité précise.

Misez sur une variété de jouets plutôt que sur la quantité. Votre enfant profitera de jouets qui lui permettent de bouger, de construire, d’imaginer, de bricoler, de s’exprimer, de faire semblant, d’observer la nature, de chanter, de jouer avec d’autres. Une telle variété de jouets élargira ses préférences de jeu. Elle stimulera aussi les différents stades de son développement, favorisant ainsi un développement global harmonieux.

Enfin, limitez l’utilisation hebdomadaire des jeux informatiques ou électroniques. Il sera alors plus facile de maintenir de bonnes habitudes à l’âge scolaire, lorsque l’intérêt de vos enfants pour les jeux vidéo sera croissant.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : François Couture, enseignant en techniques d’éducation à l’enfance
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Septembre 2015

 

Références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Pour les parents :

  • FERLAND, Francine. Et si on jouait? Le jeu durant l’enfance et pour toute la vie. Éditions du CHU Sainte-Justine, 2005.
  • FERLAND, Francine. Viens jouer dehors! Éditions du CHU Sainte-Justine, 2012.
  • BOURCIER, Sylvie. L’enfant et les écrans. Éditions du CHU Sainte-Justine, 2010.
  • MINISTÈRE DE LA FAMILLE. Gazelle et Potiron. Gouvernement du Québec, 2014.

Pour les enfants :

  • MARTEL, Sophie et coll. Mon premier livre de yoga (Yoganimo). Éditions Enfants Québec, 2010, 32 p.
  • La collection Toupie et Binou, Dominique et compagnie.

À lire aussi