Autour de 18 mois

Autour de 18 mois
Vie de famille: à quoi m’attendre et que faire avec un enfant âgé de 18 mois?


Le besoin d’autonomie

Aux environs de 18 mois, votre enfant commence à manifester plus d’autonomie et il insiste, par exemple, pour faire les choses tout seul. Il se perçoit comme le centre de l’univers, pas de façon égoïste, mais plutôt de manière égocentrique. En d’autres termes, il pense que tout le monde vit ce qu’il vit et sait ce qu’il sait.

De nouvelles émotions

Il est aussi possible que son humeur varie vite : il peut passer rapidement de la fierté et de la bravoure aux pleurnicheries et aux crises de peur, parfois même aux caprices et aux accès de colère. Cela fait partie de sa quête vers l’autonomie.

C’est aussi à ce moment que les enfants commencent à ressentir de nouvelles émotions, comme l’orgueil et la honte. Puisqu’il s’agit d’émotions négatives, il faut intervenir avec délicatesse. Vous pouvez lui faire prendre conscience du geste qu’il a posé et qui a provoqué ce sentiment, et ensuite lui proposer des solutions pour y faire face. Par exemple, s’il blesse accidentellement un autre enfant en jouant, votre tout-petit pourrait être mal à l’aise. Vous pouvez alors l’aider à nommer cette émotion et lui donner des idées pour réparer son geste, par exemple : « Oh, le petit garçon a mal. C’est un accident. Tu peux aller le voir et t’excuser en lui faisait un câlin. »

Quand votre tout-petit essaie de faire quelque chose, veillez aussi à ne pas provoquer un sentiment de honte chez lui, même si le résultat n’est pas exactement à la hauteur de ce que vous attendiez, car cela pourrait ensuite le rendre hésitant à poser des gestes dont il pourrait être fier. Par exemple, un enfant de 18 mois qui se nourrit lui-même salit beaucoup ce qui l’entoure. Malgré tout, félicitez-le pour ses efforts, et il ne tardera pas à manger plus proprement.

Explosion du vocabulaire

Votre tout-petit comprend et s’exprime de plus en plus. Après 18 mois, vous constaterez que son vocabulaire s’enrichit beaucoup, souvent avec des mots qu’il a entendus depuis qu’il est tout petit et qui concernent son environnement immédiat (ex. : maison, chien, auto). Il est toutefois normal qu’il ait de la difficulté à prononcer certains sons.

Il commence aussi à associer certains mots qu’il connait déjà pour en faire des phrases de deux mots (ex. : « bébé toutou » pour dire « c’est mon toutou », « papa parti » pour dire « papa est parti travailler »). Les consignes simples comprenant des verbes d’action (ex. : « Montre », « Prends », « Donne ») sont comprises facilement. À cet âge, il est normal que votre enfant inverse souvent l’ordre des mots.

Jouer près des autres

Sur le plan social, les tout-petits de cet âge aiment jouer près d’autres enfants, mais pas forcément avec eux. C’est l’étape des jeux parallèles, qui aident votre tout-petit à apprivoiser la présence d’autres enfants. Votre enfant ne comprend toutefois pas encore les notions de partage et de tour de rôle : cela viendra un peu plus tard. En attendant, donnez-lui l’occasion de se retrouver près d’autres enfants, mais attendez-vous à devoir souvent intervenir afin de le guider en douceur quand il refuse de partager. Pour les aider à comprendre le tour de rôle, vous pouvez proposer aux enfants qui se disputent le même jouet de l’avoir chacun leur tour un certain temps.

 

Rappelez-vous que chaque enfant est unique. Les petits ne se développent pas tous à la même vitesse dans tous les domaines (par exemple, en ce qui a trait à la mobilité, à la communication, à l’établissement de relations avec les autres). L’information sur ce site Web est conçue pour être générale. Si le développement de votre enfant vous préoccupe, le mieux est de consulter son médecin.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Solène Bourque, psychoéducatrice
Traduction et adaptation : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Novembre 2016

 

Photo : iStock.com/romrodinka

 

À lire aussi