L'identité de genre chez l'enfant

L'identité de genre chez l'enfant
À l’âge de 4 ans, la plupart des enfants ont une identité de genre bien établie. Mais pour certains enfants, elle peut changer plus tard. Tour d’horizon sur l’identité du genre en 6 questions.


On associe souvent le développement du genre à la puberté et à l’adolescence, mais les enfants commencent bien plus tôt à démontrer de l’intérêt pour leur genre.

Le présent document traite du développement typique de l’identité de genre et de la manière dont les parents et les personnes qui s’occupent d’enfants peuvent promouvoir un sain développement du genre chez les enfants. Il est important de se rappeler que chaque enfant est unique et peut se développer à un rythme différent.

La signification du genre : quelques termes utiles

Genre d’assignation

À la naissance, un genre est assigné à chaque enfant, soit le genre masculin ou féminin, à partir de l’examen de ses organes génitaux externes. Un enfant qui a un pénis se voit assigner le sexe masculin. S’il a une vulve, il se voit assigner le sexe féminin. Dans de rares cas, l’enfant peut naître avec des organes sexuels externes qui ne sont pas clairement masculins ou féminins.

Identité de genre

L’identité de genre désigne la perception qu’une personne a d’elle-même. Le terme « genre » est emprunté de l’anglais « gender » et est aujourd’hui complètement accepté. Auparavant, le terme « sexe » désignait à la fois la réalité physique et l’identité d’une personne. Il est important de savoir que l’identité de genre se situe sur un continuum. L’identité de genre d’une personne peut être homme, femme, garçon, fille, non binaire, etc.

Expression de genre

La manière d’exprimer son genre aux autres, que ce soit par son comportement, sa tenue vestimentaire, sa coupe de cheveux ou son nom. Les termes pour décrire l’expression de genre peuvent être « masculin », « féminin » ou « androgyne ».

Orientation sexuelle

Genre vers lequel une personne éprouve des attirances au plan sexuel et/ou romantique. Quelqu’un peut être attiré vers une personne du même genre ou vers un/des genre(s) différent(s) du sien. L’identité de genre ne définit pas l’orientation sexuelle.

Transgenre

Les personnes dont l’identité de genre est différente du genre qui leur est assigné à la naissance peuvent être désignées « transgenres » (souvent abrégé par « trans »). Par exemple, un enfant qui naît dans le corps d’une fille peut se dire garçon. Un enfant peut également dire qu’il n’est ni garçon, ni fille, mais simplement lui-même, parce qu’il ne veut pas être défini par des caractéristiques sexuelles. Les personnes autochtones peuvent utiliser le terme « deux esprits » ou « bispirituel » pour nommer une personne qui possède des caractéristiques masculines et féminines.

Dysphorie de genre

Désigne le degré d’inconfort ou de souffrance qui peut exister entre le genre assigné à la naissance et la véritable identité de genre. Certains enfants transgenres ne ressentent pas de détresse vis-à-vis de leur corps, mais d’autres vivent d’importantes souffrances associées au genre assigné à la naissance lorsque la puberté commence et que le corps commence à se transformer.

Comment l’identité de genre se développe-t-elle?

À l’âge de 4 ans, la plupart des enfants ont une identité de genre bien établie. Voici ce à quoi on peut typiquement s’attendre selon l’âge :

2 à 3 ans

  • Vers l’âge de 2 ans, les enfants constatent les différences entre les garçons et les filles.
  • La plupart des enfants peuvent s’identifier comme « garçons » ou « filles », mais ce terme ne correspond pas nécessairement au genre attribué à la naissance.
  • L’identité de genre de certains enfants demeure stable tout au long de leur vie, mais d’autres peuvent alterner entre l’identité de « garçon » ou de « fille », ou même s’attribuer d’autres identités de genre à divers moments (parfois même dans une seule journée). Ceci est normal et sain.

4 à 5 ans

  • De nombreux enfants ont une identité de genre stable à cet âge, mais celle-ci peut aussi changer plus tard.
  • En grandissant, les enfants prennent de plus en plus conscience des attentes de genre ou des stéréotypes. Par exemple, ils peuvent penser que certains jouets ne sont que pour les garçons ou pour les filles.
  • Il arrive que les enfants expriment très fortement leur genre. Par exemple, certains enfants peuvent vivre une phase au cours de laquelle ils insistent pour porter une robe tous les jours tandis que d’autres refusent d’en porter même lors d’une occasion spéciale.

6 à 7 ans

  • De nombreux enfants commencent à exprimer leur genre moins fortement parce qu’ils ont l’impression que leur genre est bien reconnu par leur entourage. Par exemple, une fille peut cesser de ressentir le besoin de porter une robe tous les jours parce qu’elle sait que les autres la considèrent comme une fille, quelle que soit sa tenue vestimentaire.
  • Les enfants qui ont l’impression que leur identité de genre est différente de leur genre d’assignation peuvent ressentir une plus grande anxiété sociale parce qu’ils veulent être comme leurs camarades, mais qu’ils se rendent compte qu’ils ne ressentent pas les mêmes choses.

8 ans et plus

  • La plupart des enfants continueront de s’identifier au genre qui leur a été assigné à la naissance.
  • Les préadolescents et les adolescents continuent de développer leur identité de genre par une réflexion personnelle et l’apport de leur environnement social, tel que leurs camarades, leur famille et leurs amis.
  • Certains stéréotypes de genre peuvent se manifester. Il se peut que votre préadolescent ou votre adolescent commence à s’efforcer d’exagérer ou d’atténuer certains des changements physiques qu’il subit.
  • D’autres ont plus confiance en leur identité de genre et n’ont pas l’impression de devoir exprimer une apparence parfaitement féminine ou masculine.
  • Au début de la puberté, certains jeunes peuvent s’apercevoir que leur identité de genre diffère de leur genre d’assignation.
  • Puisque l’identité de genre de certains enfants peut changer, notamment vers la puberté, les familles sont encouragées à n’écarter aucune possibilité pour leur enfant.

Comment la plupart des enfants expriment-ils leur identité de genre?

Les jeunes enfants peuvent exprimer leur genre très clairement. Par exemple, ils peuvent dire « Je suis une fille, pas un garçon! » ou « Je suis ton fils, pas ta fille. »

Les enfants peuvent également exprimer leur genre par :

  • leur tenue vestimentaire ou leur coupe de cheveux;
  • leur choix de jouets, de jeux et de sports;
  • leurs relations sociales, y compris le genre de leurs amis;
  • le prénom ou le surnom qu’ils préfèrent.

Rappel : L’expression de genre diffère de l’identité de genre. Vous ne pouvez pas déterminer l’identité de genre d’un enfant par son expression de genre (par exemple, son choix de jouets, de vêtements ou d’amis).

Mon petit garçon aime porter des robes. Devrais-je le laisser faire?

Certains enfants vivent une phase au cours de laquelle ils résistent aux attentes entourant le genre. Souvenez-vous que l’expression de genre et l’identité de genre sont deux choses différentes. La manière dont vous vous exprimez n’est pas nécessairement le reflet de votre genre.

Les enfants se portent mieux lorsque leurs parents ou que les personnes qui s’occupent d’eux leur montrent qu’ils les aiment tels qu’ils sont. Un enfant qu’on cherche à empêcher d’exprimer un genre peut ressentir de la honte. Donnez-lui votre soutien inconditionnel. Ce faisant, vous ne lui imposez pas un genre, mais vous l’acceptez dans son identité et ses sentiments profonds.

Pour la plupart des enfants, il s’agit d’une phase. Personne ne peut vous dire si l’identité ou l’expression de genre de votre enfant changera un jour. Ce dont les enfants ont le plus besoin, c’est de savoir que vous les aimerez et les accepterez pendant qu’ils trouvent leur place dans le monde. Vous pouvez préparer les enfants plus âgés aux réactions négatives possibles des autres enfants, par exemple en faisant des jeux de rôle pour leur montrer comment répondre aux moqueries avec confiance.

Que signifie le terme non-conformité de genre?

Les enfants qui font preuve de non-conformité de genre, parfois appelés « enfants créatifs dans leur genre », expriment leur genre différemment de ce à quoi la société peut s’attendre. Par exemple, un garçon qui aime porter des robes peut être considéré comme faisant preuve de non-conformité de genre. Les attentes de la société envers le genre changent et varient constamment en fonction des cultures et des époques.

Il se pourrait que mon enfant soit transgenre. Que dois-je faire?

Votre enfant ne souffre d’aucun problème médical ou psychologique. La diversité de genre n’est pas le fruit d’une maladie ni d’un style parental. Elle ne se manifeste pas parce que vous avez laissé votre garçon jouer avec des poupées ou votre fille jouer avec des camions.

Votre enfant qui est transgenre ou qui fait preuve de non-conformité de genre peut vivre heureux et en santé. Obtenez le soutien d’autres parents d’enfants transgenres ou exprimant une non-conformité de genre ou parlez à un professionnel de la santé mentale spécialisé dans les soins à ces enfants (s’il y en a dans votre localité). Les familles autochtones peuvent parler à un Aîné ou à un leader aux deux esprits ou bispirituel. Consultez les ressources supplémentaires énumérées ci-dessous.

Comment puis-je soutenir mon enfant?

Un solide soutien des parents est essentiel!

  • Aimez votre enfant tel qu’il est.
  • Parlez d’identité de genre avec votre enfant. Dès qu’il peut prononcer les mots « fille » et « garçon », il commence à comprendre l’identité de genre.
  • Posez des questions! C’est une excellente façon de connaître les idées de votre enfant sur le genre.
  • Lisez des livres avec votre enfant sur les diverses façons d’être un garçon, une fille ou de se situer quelque part entre les deux.
  • Ne forcez pas votre enfant à changer ce qu’il est.
  • Trouvez des occasions de montrer à votre enfant que les personnes transgenres et diverses dans leur genre existent et appartiennent à des communautés qui les apprécient et les aiment.
  • Demandez aux enseignants de votre enfant comment ils soutiennent l’expression de genre et ce qu’ils enseignent sur l’identité de genre à l’école.
  • Sachez qu’un enfant préoccupé par des questions sur son genre peut démontrer des signes de dépression, d’anxiété et de manque de concentration. Il peut même refuser d’aller à l’école.
  • Soyez conscient des épreuves que votre enfant peut subir. Dites-lui que vous voulez être informé s’il est victime d’intimidation ou de menaces.
  • Si vous vous inquiétez de la santé émotionnelle de votre enfant, parlez-en à son médecin de famille, à son pédiatre ou à un professionnel de la santé mentale spécialisé dans les soins aux enfants transgenres ou qui expriment une non-conformité de genre.
  • Certains parents éprouvent de la difficulté à accepter que l’identité de genre de leur enfant diffère de leur genre d’assignation, particulièrement s’ils proviennent de cultures où cette situation est mal acceptée. Si vous éprouvez ce type de difficulté, trouvez de l’aide dans des sites Web, des ressources imprimées, des groupes d’entraide ou auprès de professionnels de la santé mentale. Consultez les ressources ci-dessous.

 

Société canadienne de pédiatrie

Rédaction et révision  : Société canadienne de pédiatrie
Mai 2018

 

Photo : GettyImages/monkeybusinessimages

 

Références et ressources

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

 

Partager

À lire aussi