L'enfant qui mord

L'enfant qui mord
Il est fréquent que les enfants de 1 à 3 ans se mettent à mordre les autres. Comment intervenir?


Il est fréquent que les enfants mordent, surtout avant l’âge de 3 ans. Ils peuvent mordre d’autres enfants, mais aussi leurs parents.

Pourquoi un enfant mord-il?

Mordre est un geste impulsif qui ne signifie pas la même chose s’il est posé par un bébé, un enfant de 2 ans ou un plus grand. Par exemple, la morsure d’un bébé peut représenter un geste d’exploration maladroit. En effet, le bébé qui se colle au bras d’un ami, qui y met sa bouche par curiosité et qui le mord est bien différent de l’enfant plus âgé qui mord l’ami qui a pris son jouet.

C’est par la bouche que le bébé découvre et apprend. Il tète son lait, goûte les premiers aliments, suce ses doigts et mâchouille les objets qu’il trouve. Sa bouche lui permet de découvrir ce qu’il aime ou n’aime pas. Comme il a l’habitude d’explorer avec sa bouche, l’enfant peut parfois, en grandissant, utiliser ses dents pour tenter de s’affirmer.

Malgré les apparences, un tout-petit ne mord pas avec l’intention de faire mal. En effet, son cerveau n’est pas encore assez développé pour comprendre les conséquences de ses gestes.

Situations qui peuvent amener un enfant à mordre

Comme il manque de vocabulaire pour s’exprimer et qu’il n’arrive pas à bien gérer ses émotions, un tout-petit peut réagir à certaines situations en mordant. Plusieurs raisons peuvent d’ailleurs pousser un enfant à mordre, par exemple :

  • il est en colère;
  • il veut reprendre un objet ou désire le jouet d’un autre;
  • il est fatigué;
  • il a une poussée dentaire et mordre est une façon de se soulager;
  • il le fait pour s’amuser, sans mesurer sa force;
  • il est très excité, il veut exprimer son affection ou sa joie et il mord pour libérer des tensions;
  • il vit un événement stressant (ex. : changement dans ses routines, déménagement, naissance d’un bébé);
  • il veut attirer l’attention des adultes;
  • il se défend;
  • il a compris que c’est un moyen efficace pour obtenir ce qu’il veut;
  • il est dans un environnement qui ne lui convient pas, comme un petit local dans lequel il y a beaucoup d’enfants ou un endroit où la routine est mal adaptée à son rythme, ce qui crée des tensions;
  • il a été témoin ou victime de gestes agressifs.
Morsures et poussée dentaire
Les bébés commencent à faire leurs dents entre 3 mois et 12 mois. Si votre bébé mord, c’est peut-être parce qu’il a une dent qui perce. Le fait de mordre ou d’exercer de la pression sur ses gencives soulage en partie son inconfort. Pour éviter qu’il morde quelqu’un, donnez-lui un anneau ou un jouet de dentition. N’attachez toutefois pas de jouet de dentition à lui, parce qu’il pourrait s’étrangler avec la cordelette.

Comment intervenir après une morsure?

Le meilleur moyen de faire en sorte que votre enfant arrête de mordre, c’est d’intervenir immédiatement après la morsure. Voici ce que vous pouvez faire, peu importe la personne que votre tout-petit a mordue (vous-même ou un autre enfant).

  • Restez calme, ne réagissez pas trop. Si votre enfant cherche à attirer votre attention, une réaction excessive pourrait l’encourager à mordre encore.
  • Prenez tout d’abord soin de l’enfant qui a été mordu et consolez-le. Si votre enfant a mordu pour attirer votre attention, il verra que cela ne fonctionne pas et sera moins porté à recommencer.
  • Évaluez la gravité de la blessure. Si la peau est déchirée, lavez la plaie à l’eau chaude et au savon. Appliquez de la glace ou un linge frais pour empêcher l’enflure.
  • Encouragez votre enfant à « réparer son geste ». Demandez-lui d’aller chercher une débarbouillette pour l’appliquer sur la blessure ou un toutou pour consoler l’autre enfant, par exemple.
  • Veillez à ce que personne ne rie ou ne traite comme un jeu le comportement de l’enfant qui a mordu.
  • Évitez les longues explications. Regardez votre enfant dans les yeux et dites-lui calmement, mais d’une voix ferme : « Je ne veux pas que tu mordes les autres. » Expliquez-lui les conséquences de son geste avec des mots simples : « Regarde, tu lui as fait mal. Elle pleure. » Si son vocabulaire est encore très limité, dites-lui simplement : « On ne mord pas. »
  • Si votre tout-petit est encore hors de lui, attendez qu’il se calme avec un objet de réconfort, comme sa doudou. Aidez-le ensuite à mettre des mots sur ce qu’il veut ou sur son émotion, par exemple : « Je veux le camion » ou « Je suis fâché ». Revenez sur ce qui s’est passé en utilisant des phrases courtes : « Je comprends que tu es fâché, mais tu ne dois pas mordre. »
  • Aidez votre enfant à l’aide de gestes et de paroles concrets, car même s’il a compris qu’il ne doit pas mordre, il n’a pas la capacité de se contrôler ou de trouver d’autres moyens pour se sentir mieux. Vous pouvez par exemple lui dire : « On va aller dire à ton ami ce que tu n’as pas aimé » ou « Dis-lui : “C’est à moi” ou “Je ne veux pas” ».
  • Éloignez immédiatement votre tout-petit s’il mord de nouveau. Dites-lui : « Tu ne pourras plus jouer avec les autres si tu les mords. Cela fait mal. »

Lorsque l’enfant mord son parent

Mère qui parle à son enfant

Comme parent, il peut être insultant de se faire mordre par son enfant. Si ça se produit, tentez de rester calme et de ne pas crier. Dites-vous que votre enfant ne mesure pas la portée de son geste. Votre enfant a besoin de vous pour apprendre que ses gestes ont des conséquences et pour l’aider à mieux se contrôler en trouvant des façons de s’exprimer plus acceptables.

S’il mord parce qu’il est fâché, par exemple, dites-lui : « Non, ça me fait mal, tu as le droit d’être en colère, mais dans notre famille on ne mord pas. » Aidez-le ensuite à reconnaître son émotion ou l’objet de sa frustration et encouragez-le à s’exprimer, par exemple : « Dis-le : “Je suis fâché!” »

Si votre enfant vous mord de nouveau quelques minutes plus tard, vous pouvez vous éloigner en lui expliquant que vous avez eu mal et que vous prenez une pause du jeu pour un instant.

À éviter après une morsure

  • Ne demandez pas à votre enfant de faire un câlin à la petite « victime » pour la réconforter. L’enfant mordu n’en a probablement pas envie.
  • N’exigez pas que votre tout-petit s’excuse, car il ne comprend pas ce mot. Il ne le ferait que pour vous faire plaisir.
  • Ne dites pas à votre enfant des phrases comme « tu es méchant » ou « tu es un bébé », car elles peuvent nuire à son estime de soi.
  • Ne mordez jamais votre enfant pour lui faire comprendre la douleur qu’il a causée. Cette mesure n’empêche généralement pas les tout-petits de mordre. Pire : votre enfant pourrait en déduire que ce comportement est acceptable, car vous êtes son modèle. Il pourrait même croire que mordre est un moyen de régler un problème.

Comment empêcher un enfant de mordre de nouveau?

Tous les enfants finissent par apprendre à ne pas mordre, mais certains mettent plus de temps que d’autres. Faites preuve de patience et de fermeté. En demeurant à l’écoute de ce qui se passe, il est possible de prévenir de nouvelles morsures.

Les tout-petits ont tendance à se montrer plus agressifs quand ils sont fatigués, frustrés, surexcités, quand ils ont faim, etc.
  • Essayez de comprendre ce qui l’a incité à mordre. Demandez-vous : qui? Quand? Où? Dans quel contexte? Posez aussi des questions aux personnes qui s’occupent de lui. Leurs réponses pourraient vous aider à agir sur la cause de son comportement. Par exemple, si votre enfant mord quand il sent qu’on envahit son espace, tentez d’aménager un lieu calme à l’écart où il peut s’amuser seul pour revenir vers les autres quand il en aura envie.
  • Soyez vigilant dans les jours qui suivent la morsure. Si vous sentez que votre enfant va mordre de nouveau, intervenez rapidement en redirigeant son attention ou en lui demandant de demeurer près de vous.
  • Valorisez votre enfant lorsqu’il pose un geste positif. Cela renforce ses bons comportements.
  • Aidez votre tout-petit à nommer ses émotions. Par exemple, affichez des photos de personnes exprimant trois émotions : colère, tristesse et joie. Montrez chaque émotion du doigt et expliquez ce qu’elles représentent. Si votre enfant est en colère, montrez-lui la photo du visage en colère et dites-lui : « Tu es fâché. »

Quand consulter?

Communiquez avec votre CLSC pour obtenir un avis si, après quelques mois, toutes vos stratégies demeurent inefficaces, si les morsures s’accompagnent d’autres comportements agressifs ou si votre enfant se fait mal à lui-même.

 

À retenir

  • Les tout-petits ne mordent pas avec l’intention de faire mal.
  • Après une morsure, mieux vaut réconforter la victime avant de s’occuper de l’enfant qui a mordu.
  • Il est important de découvrir pourquoi un tout-petit mord pour trouver des solutions appropriées.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Chloé Gaumont, M. Sc., psychoéducatrice
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Juillet 2018

 

Photos : BSIP/LEMOINE et iStock.com/Marina_Di

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • BOURCIER, Sylvie. L’agressivité chez l’enfant de 0 à 5 ans. Montréal, Éditions du CHU Sainte-Justine, 2008, 224 p.
  • BOURCIER, Sylvie. Comprendre et guider le jeune enfant : à la maison, à la garderie. Montréal, Éditions du CHU Sainte-Justine, 2004, 161 p.
  • ENCYCLOPÉDIE SUR LE DÉVELOPPEMENT DES JEUNES ENFANTS. Les comportements agressifs : les comprendre pour mieux les gérer. www.enfant-encyclopedie.com.

 

À lire aussi