Socialiser, ça s’apprend

Socialiser, ça s’apprend
C’est avec vous, ses parents, de même qu’avec ses frères et sœurs que votre tout-petit apprend comment se comporter avec les autres

La famille est le premier milieu de socialisation de votre enfant. C’est avec vous, ses parents, de même qu’avec ses frères et sœurs que votre tout-petit apprend comment se comporter avec les autres. Il continue ensuite cet apprentissage avec les autres membres de son entourage : grands-parents, tantes, oncles, cousins, amis, etc.

L’acquisition des habiletés sociales fait partie du développement global de votre enfant et touche son développement social, affectif, physique, cognitif et langagier. « Tout est relié, dit Julie Brousseau, psychologue au CHU Sainte-Justine. Par exemple, à mesure que votre enfant apprend à parler, il devient plus facile pour lui d’entrer en relation avec les autres ou d’exprimer ses émotions avec des mots. Plus sa capacité de raisonnement et son jugement s’améliorent, plus il arrive à trouver des solutions, à résoudre des conflits ou même à contrôler ses impulsions. »

Votre enfant ne deviendra pas habile socialement du jour au lendemain, cela se fait petit à petit au quotidien et demande du temps.

Il y a cependant une différence importante entre les habiletés sociales et les autres aspects de son développement : les habiletés sociales s’acquièrent moins naturellement. Votre enfant a besoin d’un soutien plus actif de votre part pour devenir habile socialement. « Il a besoin que vous le guidiez, car les comportements sociaux ne viennent pas naturellement à la naissance, il faut les apprendre », souligne France Capuano.

Et ça commence tôt!

Pour un enfant, vivre en harmonie avec des petits amis est tout un défi!

Comme parent, votre jouez un rôle important. Et cela commence dès la naissance de votre enfant. Par exemple, le premier sourire de votre bébé est souvent un simple réflexe. Mais parce que vous accueillez avec joie ce premier sourire et les suivants, votre tout-petit fait un lien de cause à effet. Avec le temps, sourire n’est plus un réflexe, mais une façon pour votre bébé de communiquer et de manifester son bien-être. Par votre réaction positive, vous encouragez ce comportement, comme l’a fait Annie, maman de Camille, 3 ans, et d’Émie, 10 mois : « Émie fait de grands sourires aux enfants que nous croisons dans les lieux publics. »

La relation d’attachement que vous créez avec votre bébé l’aide aussi à devenir habile socialement, selon Stéphanie Deslauriers, une psychoéducatrice qui donne des conférences sur le sujet. « S’il se sent aimé, en confiance et en sécurité, votre enfant comprend que le monde est un endroit sécuritaire et il est donc plus ouvert aux autres. »

À mesure qu’il grandit, vous pouvez profiter des événements du quotidien pour développer les habiletés sociales de votre tout-petit. Rien de compliqué, comme en témoigne Marie-Élaine, maman de Raphaël, 5 ans, de Léane, 2 ans, et d’Éloïse, 7 mois. « Quand nous avons de la visite, je demande aux deux plus grands d’accueillir les gens avec un beau bonjour et un sourire. Je leur dis aussi de répondre à leurs questions en les regardant dans les yeux. »

Voici un autre exemple : vous êtes à table en famille et votre fille de 5 ans coupe la parole à son petit frère. Vous pouvez dire : « S’il te plaît, laisse ton frère parler et après, ce sera ton tour. »

Naitre et grandir.com

Source : magazine Naître et grandir, janvier-février 2015
Recherche et rédaction : Nathalie Vallerand
Révision scientifique : Sylvain Coutu, professeur au département de psychoéducation et de psychologie, UQO

Crédit photo : Maxim Morin

Partager